Battle of Malta, le Guide - Que voir à Malte ? Guide touristique

Partager:
19 septembre 2013, Ecrit par: Fred Guillemot
Posté dans: Battle of Malta Blog , Guide
Battle of Malta, le Guide - Que voir à Malte ? Guide touristique

Nous avons ainsi élaboré pour vous un guide des immanquables de Malte et sa voisine Gozo.

Suivez le guide !


La Valette

Capitale de Malte, la Valette vaut pour son histoire et pour son architecture typique de l’île. Peuplée de quelques 8000 habitants, elle possède l’avantage d’être assez paisible malgré son flot de touristes en été, et d’être assez rapidement visitée.

A voir : les rues étroites et pentues, les balcons typiques, la rue principale Republic Street. A ne pas manquer : les jardins du Haut Barraca (Upper Barraca Gardens), et notamment la vue magnifique depuis ces derniers, sur Birgù et Senglea.
C’est également ici que vous pourrez assister aux tirs de canon de la Saluting Battery tous les jours à midi (voir aussi notre guide des activités à Malte).
A quelques centaines de mètres au nord, les jardins de Hastings offrent pour leur part un autre joli panorama sur le front de mer de Sliema et le fort de Manoel Island. En juillet n’y manquez pas le festival du vin en nocturne.
Si le cœur vous en dit vous pourrez également tenter la nouvelle attraction Malta 5D qui présente l’île avec les effets spéciaux d’aujourd’hui, ou encore The Malta Experience qui retrace l’histoire de Malte en 45 minutes et en 15 langues.

Conseil : plutôt que d’y arriver en bus (qui vous dépose à la moderne porte principale de la ville), prenez la navette depuis les quais de Sliema Ferries (1,50€, toutes les demi-heures, trajet de 10 minutes), et admirez la vue sur les remparts et la coupole de l’Eglise des Carmes qui domine la ville.

Rouvert depuis mai 2015 après une période de restauration, le Fort Saint-Elme (ou Fort Saint Elmo) à la pointe nord-est de La Valette peut aussi valoir le détour et vous occuper une demi-journée (reconstitution de la parade In Guardia jusqu'à quatre dimanches par mois à 11h (voir le calendrier) avec visite du Musée national de la guerre en suivant).

Les amateurs de belles églises ne voudront pour leur part pas manquer la visite de la co-cathédrale St-Jean et ses intérieurs exceptionnels, tant en histoire que richement décorés.

La Valette est également bien fournie en restaurants, même si l’on s’étonnera toujours de voir la ville presque totalement se vider à partir des 18-19h.


Les 3 Cités : Vittoriosa (Birgù), Senglea, Cospicua

Destinations moins touristiques, ces trois petites villes côte-à-côte sont injustement sous-estimées. Vous y retrouverez notamment tout autant l’atmosphère maltaise qu’à La Valette, avec leurs vieilles pierres et leurs rue étroites et paisibles, fleurant bon le calme et la décontraction méditerranéenne  en été.

Birgù vaut surtout pour sa « Birgùfest », où la ville est plongée dans le noir et seulement éclairée à la force de milliers de bougies. Des illuminations magnifiques et à l’atmosphère unique.
Vous pourrez également faire un tour au musée de la guerre, l’un des quelques-uns qui peuvent être trouvés sur l’île, et ainsi parcourir quelques galeries d’un abri antiaérien d’époque, mais aussi visiter le musée maritime, ou encore simplement longer les quais et admirer les superbes yachts (dont peut-être celui de Steven Spielberg qui fait parfois escale !).

De l’autre côté de la marina, Senglea est elle aussi très relaxante en ayant su conserver ses charmes loin des afflux touristiques. Ne manquez pas de monter jusqu’au petit jardin de Safe Haven et sa tour de guet à sa pointe, et profitez d’une vue exceptionnelle et unique sur Birgù à l’est et La Valette et ses remparts au nord.

Vous pouvez rejoindre facilement les 3 cités en quelques minutes depuis La Valette, là aussi en ferry (quai en bas bas des Upper Barraca Gardens, accessible à pied ou via le grand ascenseur).


Sliema, St-Julian's

La partie la plus « moderne » de l’île, refuge de la plupart des sociétés internationales et des expatriés. C’est l’endroit idéal pour le shopping, les sorties (bars, restaurants, Paceville et sa rue des night clubs, les casinos Portomaso et Dragonara, …).

En dehors de cela et si le monde ne vous effraie pas, vous pourrez retrouver quelques plages (de rochers). Si vous aimez marcher nous vous conseillons plutôt de faire la balade du front de mer depuis Sliema Ferries jusqu’aux environs du casino Portomaso et la baie de Spinola.

Si vous préférez éviter la foule même sur les trottoirs, alors vous pouvez faire partir votre balade dans l’autre sens, depuis Sliema toujours en direction cette fois de Gzira, en longeant simplement le front de mer en direction de la marina de Ta’Xbiex, et jusqu’à la place de l’église. Une agréable petite balade dominicale sans prétention si vous logez du côté de Sliema.


Mdina

Jouxtant Rabat (que vous pouvez également visiter), Mdina est une mignonne petite cité fortifiée très typique, dont les origines remontent à quelques 4000 ans. Une fois passé les remparts en entrant par sa porte principale (celle de droite), vous pourrez déambuler dans ses quelques rues étroites et vous amuser à vous imaginer pouvoir vous perdre (ne vous inquiétez pas, la ville est tellement petite que cela est impossible d’arriver).
Allez jusqu’au bout jusqu’à la place Tas-Sar et admirez également la vue sur toute la vallée et une bonne partie de Malte par ciel dégagé.

A l’instar de La Vallette, Mdina semble se vider de toutes ses âmes à l’approche de la tombée de la nuit. Parfait ! Profitez-en pour humer encore un peu plus la sérénité de la « cité du silence », avant d’éventuellement vous trouver un bon petit restaurant (par exemple le Medina) pour finir la journée.


Mosta

Au centre de l’île, Mosta vaut surtout pour sa gigantesque église Sainte-Marie (la plus grande de Malte), et son dôme, la Rotunda, le quatrième plus grand au monde !
Le crochet mérite amplement d’être fait si vous avez loué une voiture ou si vous passez par là pour vous rendre vers l’un des autres points d’intérêts de l’île.


Falaises de Dingli, Blue Grotto (la Grotte Bleue)

Situé sur la côte Ouest de l’île, Dingli vaut pour ses falaises, paysage que vous ne pourrez admirer n’importe où.

Poussez votre parcours un peu plus au sud et rendez-vous à la Grotte Bleue via la très belle route côtière.
Un peu avant de descendre sur le minuscule village, arrêtez-vous sur l’une des places de parking et admirez une première vue sur cette extraordinaire formation de la nature.
Vous pourrez ensuite prendre une barque à moteur (8€) pour une petite excursion de 20 minutes autour de la grotte et à la découverte de certaines des cavités, dont la fameuse grotte bleue et son eau couleur azur.


Marsaxklokk

Célèbre pour son grand marché le dimanche (et ses nombreux étals de poissons on ne peut plus fraîchement pêchés), Marsaxlokk est dispensable mais peut tout de même valoir le déplacement pour la curiosité – ne vous attendez cependant pas à quelque chose qui sorte de l’ordinaire.

C’est en tout cas à Marsaxlokk que vous pourrez voir le plus grand nombre de « luzzi », ces barques de pêcheurs multicolores, et à l’œil peint sur la proue pour chasser le mauvais sort.
Conseils pour le marché : allez-y au plus tôt si vous voulez éviter au maximum le très gros afflux de touristes et... trouver encore du poisson !


Ta’Qali

C’est à Ta’Qali que vous pourrez retrouver le « Crafts Village », un rassemblement de magasins et fabriques artisanales (une trentaine), où vous pourrez entre autres voir des souffleurs de verre en action, avant de vous rendre côté boutique avec un choix impressionnant de créations. Bon plan : les articles avec défaut (parfois minime) sont vendus à prix cassé.
Vous retrouverez également de nombreux souvenirs.
L’endroit est devenu très touristique, les cars de touristes faisant une halte parfois par dizaines sur le parking attenant.

Les fans de football pourront en profiter pour jeter un œil au Stade National à proximité. Les amateurs d’aéronautique pourront pour leur part se rendre au (petit) musée de l’aviation (réparti sur 3 hangars) à quelques mètres du village de souvenirs.


Gozo

Ne dites pas trop de Gozo qu’elle est rattachée à Malte, vous risqueriez d’en vexer ses habitants !
Même si l’on y retrouve assez de similitudes, Gozo est une île plus rurale, plus nature, et dont les occupants sont fiers de leurs racines et de leur identité.

Bien que pas très grande (14km par 7), Gozo mérite au grand minimum une journée pleine. Et encore, même en voiture, vous serez loin d’avoir le temps de tout voir.

A ne pas manquer : la magnifique basilique de Ta’Pinu, posée au milieu de nulle part, et offrant un paysage presque surréaliste. Continuez ensuite la route en direction de l’une des « attractions » principales de l’île, l’Azure Window (Fenêtre d’Azur), arche taillée dans la roche et offrant un spectacle là aussi assez unique.

Il vous est également quasiment impossible de passer outre Victoria (Rabat), capitale de Gozo, puisqu’elle est le véritable point névralgique de l’île. De par son architecture, sa petite superficie, sa situation (en hauteur sur une colline) et sa citadelle fortifiée, elle n’est pas sans rappeler Mdina.
Depuis le haut des remparts vous pourrez ici aussi profiter d’une belle vue panoramique sur Gozo et ses points d’intérêt facilement identifiables, et même apercevoir Malte au loin.

Gozo c’est aussi le lieu idéal pour ramener des souvenirs, notamment le célèbre fromage local, le miel, et la dentelle.

Pour y aller, le moyen le plus simple est de prendre le ferry à Cirkewwa, au nord de l’île. Comptez 20 minutes de traversée. Prix du billet aller-retour : 5€.


Comino – Blue Lagoon (le Lagon Bleu)

Petite île de 3 km² située entre Malte et Gozo, Comino doit son intérêt à son fameux Lagon Bleu, à l’eau turquoise et incroyablement limpide.
Dommage que l’endroit soit complétement bondé en été et de trop dénaturé par une invasion de transats et parasols. Venir très tôt, ou en fin de journée pour plus de tranquillité.

Pour y aller il vous faut prendre une navette depuis le port de Mgarr (à Gozo) ou depuis Cirkewwa (à Malte).
Plusieurs compagnies proposent également des croisières (avec arrêt de quelques heures à Comino) depuis Sliema. Vous pourrez y adjoindre un tour de 20 minutes en "speed boat" (10€) pour aller voir de plus près plusieurs mini-cavernes.


Les Plages

Du côté des plages il faut savoir que Malte n’est pas aussi fourni en la matière que les visiteurs pourraient l’espérer. La constitution de l’île (un caillou au milieu de la mer diront certains) fait que vous trouverez plus souvent des plages de rochers que des plages de sables – ces dernières se retrouvant de ce fait souvent bondées en haute saison.

Les plus intéressantes sont celles de Golden Bay et Mellieha Bay, ainsi que Ramla Bay à Gozo.
Pour en savoir plus, lisez notre article sur les plages de Malte.


A voir aussi…

Le Palazzo Parisio à Naxxar, le jardin botanique de Saint-Antoine (San Anton Gardens) à Attard et son palais qui n’est autre que la résidence du président de la République, les Buskett Gardens, seule petite forêt de l’île, et leur autre palais cette fois résidence d’été du président, The Limestone Heritage (carrière-musée) à Siggiewi, les temples néolithiques de Hagar Qim et Mnadjra (plus vieilles constructions de ce type encore debout en Europe) à Malte et celui de Ggantija à Gozo, le village de Popeye à Anchor Bay, l’Hypogée de Hal Saflieni (temple troglodytique souterrain sur 3 niveaux dont les vestiges remontent à 5000 avant J.C. – 80 visiteurs maximum par jour et réservation plusieurs mois à l’avance...), les salines de Marsalforn à Gozo, ...


Une fois les visites terminées, vous vous demanderez peut-être quels souvenirs ramener de Malte ?

A lire aussi : Le Guide des Activités et choses à faire à Malte

Et si vous êtes curieux : 10 choses que vous ne saviez pas sur Malte

 

Partager: