Le Guide des Débutants au 2-7 Triple Draw Lowball Poker

1458 Chip Stacks at Dinner Break in 50K

Le Deuce-to-seven Triple draw, variante très appréciée depuis de nombreuses années, commence enfin à obtenir une grosse popularité. PokerListings vous donne les bases d'une jeu qui pourrait un jour vous faire oublier le Hold'em.

Il faut dire que les tables de 2-7 (prononcer deusse tou saiveun) ont depuis quelque temps attiré les stars et vu se créer de nombreuses parties à très hauts enjeux (ce que l'on appelle les parties "nosebleed", littéralement : aux enjeux tellement hauts qu'ils font "saigner du nez"). Gus Hansen, Phil Galfond, Phil Ivey, Viktor Blom, Niklas Heinecker, Sebastian Ruthenberg... sont quelques-uns de ces noms qui ont fini par s'adonner de plus en plus à cette variante.

Le 2-7 Triple Draw se joue généralement en limites fixes, et tout comme pour le Limit Hold'em il y a donc une petite et une grosse mise de fixées. Elles valent deux fois les blindes.

Phil Ivey2013 WSOP EuropeEV021K Re entryDay 1AGiron8JG8728
Tout le monde ou presque joue au 2-7 aujourd'hui, et certains l'ont même toujours fait.

Cela veut dire que dans une partie à 50c/1$, les blindes seront de 25c/50c, et les mises de 50c lors des deux premiers tours de jeu, puis 1$ lors des deux suivants.

Si vous n'avez jamais joué au poker en Limit, vous pourriez avoir besoin de vous initier à son système de mises particulier, par exemple à travers cet article.

Chaque main est limitée à 4 mises, ce qui réduit drastiquement la "fold equity" (espérance de faire coucher l'autre).

Une autre distinction importante dans ce jeu : votre objectif est de chercher à faire la plus faible combinaison de 5 cartes, et non pas la plus forte.


Stratégie de Départ

Tout comme dans tous les autres jeux de poker, deux facteurs sont essentiels pour votre stratégie : la position, et l'éventail de mains.

Commençons par la position. A part l'information que nous obtenons des adversaires s'ils misent ou non, en 2-7 on obtient de l'information grâce au nombre de cartes que vos adversaires tirent. C'est seulement le cas en poker impliquant tirages.

Cette seconde information peut être extrêmement utile. Si votre adversaire ne tire plus (il reste "pat"), cela veut généralement dire qu'il a réussi une main - à moins bien sûr qu'il bluffe.

De l'autre côté, s'il tire 3 cartes, il semble loin d'avoir une bonne main.

Réussir à trouver son propre éventail est un peu plus difficile. Mais la première règle de base que vous devriez suivre, est de ne jamais tirer plus de 3 cartes - 2 si possible.

Voici les 6 meilleures mains de départ :


  • 2-3-4-x-x
  • 2-3-7-x-x
  • 2-3-5-x-x
  • 2-4-5-x-x
  • 2-4-7-x-x
  • 2-5-7-x-x

IMG1900
Comme pour la plupart des variantes de poker, la position et l'éventail de mains sont la clé.

Ce qui nous amène à la deuxième règle de base : les bonnes mains de départ comportent un "2".

Les mains avec un "3" en tant que plus basse carte - telles que 3-4-7-x-x ou 3-5-8-x-x sont jouables pour voler ou défendre les blindes.

Bien sûr, le nombre de joueurs dans la main est aussi à prendre en considération.

Faites attention aux mains qui contiennent un "6". C'est votre troisième règle. Le problème avec ces mains est que vous pouvez facilement vous mettre dans les problèmes en faisant une quinte.

Regardez une main comme 3-4-5-6-x. Au premier abord, cela ressemble à une plutôt bonne main. Mais en fait celle-ci est terrible, puisque à la fois un "2" (la plus petite carte dans une partie de triple draw puisque les as comptent seulement pour le haut) et un "7" vous font faire une suite, qui compte donc en votre défaveur.

Toutes les quintes avec des cartes basses doivent contenir un "6", ce pourquoi vous devriez essayer d'éviter cette carte.


Les Mises

Le poker en Limit est très différent des autres variantes, à plusieurs points de vue. Deux d'entre eux concernent de grosses cotes du pot, et une basse fold equity.

2299 Daniel Negreanu and JP Kelly2
En tant qu'expert du Limit, Daniel Negreanu sait qu'il faut faire payer le maximum à tout joueur qui tire pour essayer de vous battre.

Voyons ce que cela veut dire en pratique :

Dans une partie à 50c/1$, le joueur A relance à 1$. La petite blinde se couche, et la grosse blinde suit. Il y a maintenant 2,25$ dans le pot.

Les joueurs tirent, la grosse blinde checke, et le joueur A mise. Puis la grosse blinde relance à 1$, et le joueur A suit. Il y a maintenant 4,25$ dans le pot.

Les joueurs tirent à nouveau, et cette fois la grosse blinde mise.

Même avant le troisième et dernier tirage, le joueur A obtient une cote du pot de 5,25 contre 1 - quelque chose d'impensable dans une partie de No-Limit.

Cela signifie que le joueur A peut estimer assez bien la force de sa main, et ainsi décider si le call est correct ou non.

La grosse blinde a également bien moins de fold equity que dans une partie de No-Limit - en d'autres mots, il est bien plus difficile de bluffer.

En pratique, vous devriez toujours miser avec vos bonnes mains. Tout joueur tirant pour essayer de vous battre doit payer le maximum.


Les Mains à l'Abattage

L'attrait tout particulier du 2-7 Triple Draw se trouve dans la valeur relative des différentes mains.

Il arrive en effet très souvent que deux joueurs ou plus tirent chacun trois fois de suite, et qu'au final personne ne sache vraiment à quoi s'en tenir.

Bien sûr si vous détenez les nuts (le jeu max), à savoir 7-5-4-3-2 dépareillés, vous savez. Mais ça n'arrive pas très souvent.

En guise de marche à suivre, vous pouvez vous en tenir à la règle qui dit qu'une main hauteur 8 ou 9 en heads-up est généralement assez bonne pour aller jusqu'au showdown.

Bien sûr, une main telle que 9-5-4-3-2 a bien plus de valeur qu'une main telle que 9-8-7-5-3. En établissant le classement de toutes les mains pour le 2-7 Triple draw, la première main hauteur 9 apparaît en 19ème position, tandis que la deuxième n'est qu'une 48ème position !

IMG9062
Le 2-7 propose suffisamment d'action pour attirer les joueurs high rollers.

Les mains pour attraper un bluff seront des mains hauteur 10 ou valet, dans le cas où votre adversaire ait une main telle que 8-7-4-2 et qu'il tire pour un "6", un "5" ou un "3". Souvent il tirera en effet une carte haute (dame, roi ou as), ou même une paire, ce qui dans les deux cas sont des mains très faibles.

A la river (ou après le troisième tirage dans ce cas), vous serez toujours confronté à la questionde savoir si vous devez miser une fois de plus ou pas.

Si vous avez un monstre (7-5-4-3-2, 7-6-4-3-2, 7-6-5-3-2, 7-6-5-4-2), vous devriez toujours miser. Sinon, la règle de base bien connue s'applique : misez si une main plus mauvaise que la vôtre peut vous payer.

Si ce n'est pas le cas, vous devriez passer en mode check-call et espérer que votre adversaire bluffe.


Un jeu d'Action, de Chance et de Court-terme

Toutes ces consignes sont plus que suffisantes pour vous aider à débuter en 2-to-7 Triple Draw.

Essayez de vous entraîner et vous vous passionnerez vite pour cette variante de poker à la mode.

Ensuite vous serez à même de commencer à développer des stratégies par vous-même, comme le fait d'induire le bluff d'un de vos adversaires.

Le 2-7 offre beaucoup d'action, est amusant, mais dépend aussi beaucoup de la chance (et du court-terme). Apprenez à le maîtriser, et vous pourrez compter sur un bon retour sur investissement.


R. V.