Les grands heads-up des WSOP : Pius Heinz vs Martin Staszko

Heinz Staszko WSOP

En 2011, deux joueurs inconnus sur le circuit avant leur qualification pour les November Nine ont fait les grands titres du Main Event des WSOP.

Mais même s’ils étaient quasi-inconnus, l’Allemand Pius Heinz et le Tchèque Martin Staszko nous ont offert l’un des heads-ups les plus palpitants du Main Event.

Et lorsque les confettis ont volé, les deux joueurs venaient respectivement de remporter 8,7 et 5,4 millions de dollars, ce qui a bouleversé leurs vies, dans le poker et en dehors.

D’où venaient-ils ?

Heinz, alors âgé de 22 ans, était l’incarnation parfaite du petit génie du poker en ligne.

Il avait déjà participé à des milliers de tournois en ligne, enregistrant des gains de quelques centaines de milliers de dollars sur PokerStars et Full Tilt depuis ses 18 ans.

Pius Heinz
Le prototype du jeune joueur de poker en ligne.

Vu son âge (jeune), son parcours (étudiant qui n’étudie pas beaucoup) et son style de jeu (super agressif et très précis mathématiquement), Heinz était l’incarnation des jeunes joueurs venus du poker en ligne.

Le Main Event des WSOP 2011 était son premier grand tournoi live, et sa première place payée sur le circuit était une 7e place dans un tournoi à 1 500 $ aux WSOP une semaine plus tôt.

Son adversaire, Martin Staszko, avait 13 ans de plus et un parcours bien différent.

Professionnel depuis 2010, il rencontrait un certain succès en ligne, mais travaillait toujours dans un atelier en République tchèque.

Plus jeune, il avait joué aux échecs à très haut niveau avant de passer au poker. Le style de Staszko était beaucoup plus terre-à-terre que celui de son adversaire du jour.

Alors qu’approchait la bulle, Staszko aurait foldé 40 mains consécutives juste pour être sûr de franchir le cap. Il a tout de même réussi à passer la vitesse supérieure une fois en table finale, tenant tête même à un joueur aussi agressif que Heinz.

Un feu d’artifice

Staszko était le chip leader des November Nine, mais Heinz n’a eu besoin que de quelques mains pour le supplanter. Les deux ont ensuite démarré le heads-up dans des positions similaires, avec des stacks équivalents.

Martin Staszko 2011
Staszko : Un style plus terre-à-terre.

Le combat a duré 119 mains et a été palpitant, plein de bluffs incroyables, de contre-bluffs et de lectures folles.

Les spectateurs ont pu voir sur-sur-relance de Heinz avec hauteur 9, des 5-bets de Staszko avec un as mal accompagné, Heinz transformant une double paire en bluff à tapis, en réponse à un autre bluff à tapis de Staszko avec un tirage par le ventre manqué, des floats et reverse-floats dans tous les sens, etc.

En résumé : un feu d’artifice constant entre deux joueurs tous les deux à leur meilleur niveau.

Ils ont montré à quoi le poker de haut niveau en heads-up devrait ressembler. Et si vous avez raté ça, regardez donc les vidéos ci-dessous.

La main décisive

La main qui a scellé le destin du vainqueur et du vaincu était la 110e. Un énorme flip qui a changé l’issue du tournoi. Avec       au flop et après une mise et une relance, l’Allemand est allé à tapis. Staszko a suivi. L'abattage :

Heinz : A Q   (tirage ventral, hauteur as, 53% d'équité)

Staszko : Q 9 (tirage suite et couleur, 47% d'équité)

Turn et river: 3, 6

Heinz était légèrement favori, notamment après que Stazsko n’a pas obtenu les cartes qu’il voulait. Le pot a ensuite doublé, et Heinz s’est retrouvé en position de force pour le reste de la partie.

Quelques mains plus tard, Staszko n’avait d’autre choix que d’aller à tapis avec T 7. Heinz a suivi avec A K et rien au tableau n’a aidé le Tchèque.

Heinz est ainsi devenu le premier champion des WSOP allemand, remportant au passage 8,7 millions pour la deuxième place payée.

Le Heads-Up Heinz vs Staszko en vidéo - Première partie

Le Heads-Up Heinz vs Staszko en vidéo - Deuxième partie

Et maintenant ?

Sa victoire au Main Event des WSOP reste le plus beau résultat de la carrière de Pius Heinz.

Malgré quelques résultats honorables les années suivantes, il n’a jamais été à la hauteur des espoirs que le poker allemand avait placés en lui.

Pius Heinz en 2015
Pius Heinz est peu souent vu (ici en 2015).

Il a signé un contrat avec PokerStars, qui l’a résilié un an plus tard. Heinz a ensuite fait quelques passages dans l’émission de poker allemande German High Rollers, où il a été l’un des plus gros perdants.

Il est désormais très rare de l’apercevoir à une table de poker, et on imagine mal le retrouver au plus haut niveau un jour.

À l’inverse, Staszko est devenu un habitué du circuit depuis. Il participe encore aujourd’hui à presque toutes les étapes de l’EPT et fait chaque année le voyage aux WSOP.

Il passe également beaucoup de temps au King's Casino, la plus grande salle de poker d’Europe, où il dispute des tournois et des cash games locaux.

Si Staszko n’a pas réussi à gagner d’autres prix à 7 chiffres depuis sa deuxième place au Main Event, il compte des dizaines de résultats et fait partie des joueurs respectés sur le circuit.

En ligne, où il est connu sous le pseudo de filfedra, il a remporté certains des tournois les plus relevés de PokerStars, notamment le Sunday 500 en 2015 et le Sunday Warm-Up en 2014.

Staszko participe d’ailleurs actuellement aux WSOP 2016. Il compte déjà 6 places payées dont une table finale (8è de l'Event 57). Mais qui sait ? Peut-être que cinq ans après, il est enfin temps pour lui de signer une grosse performance.


Episodes précédents :