Bio joueur : Hoyt Corkins

Hoyt Corkins

Que le nombre de participants d'un tournoi soit de 48 ou 847, Corkins a prouvé qu'il faisait partie des grands. Hoyt a décroché son premier bracelet des World Series of Poker en 1992 avant le grand boom du poker, avant de revenir en gagner un autre à la barbe d'un parterre bien plus imposant en 2007.

Corkins est un vétéran dans le monde du poker. C'est son père qui lui aura appris le jeu, au cours de parties disputées après l'école durant son enfance dans l'Alabama.

Durant ces jeunes années, son père l'autorisait à venir s'asseoir à la table du salon et même jouer une main à l'occasion, lui faisant surtout gagner une inestimable expérience dans la lecture des actions des joueurs et des réactions à la table.
Cette expérience l'aura finalement transformé en un joueur féroce et agressif.

Hoyt connaît son premier succès en tournoi en 1989, avec une 4ème place dans l'épreuve de Pot-Limit Omaha à 2 500 $ des WSOP. Il y ajoute trois places payées supplémentaires lors des deux années suivantes, ainsi que d'autres dans d'autres évènements.

C'est en 1992 qu'il s'adjuge l'épreuve de Pot-Limit Omaha des World Series (en plus d'une dixième place dans un autre tournoi) avant de complètement laisser tomber le circuit.
En instance de divorce, Corkins décide en effet d'abandonner le poker de tournoi.

Il réussit à en rester à l'écart pendant 11 années, avant que sa compagne ne le convainque de s'y relancer en 2003.

Hoyt enregistre alors plusieurs belles places payées dont l'une dans une épreuve du World Poker Tour, mais c'est sa victoire dans le WPT World Poker Finals à Mashantucket dès l'année de son retour, qui prouve qu'il avait toujours ce qu'il fallait pour être un sérieux compétiteur sur le circuit des tournois. Il empocha plus d'1 million de $ pour cette victoire, son record à ce jour.

Si Hoyt partage son temps entre Las Vegas et l'Alabama où il possède toujours 60 têtes de bétail, les dates des WSOP et WPT sont toujours marquées sur son agenda, l'homme se consacrant principalement à ces rendez-vous.

Cette stratégie l'a conduit à quelques belles places payées, sans être suffisante pour qu'une autre grosse victoire ne vienne s'inscrire à son palmarès. Jusqu'aux World Series of Poker 2007, où il remporta finalement son second bracelet et plus de 500 000 $.
Un autre titre du World Poker Tour (Southern Poker Championship à Biloxi) sera venu s'ajouter à son palmarès en 2010.

Malgré ses 11 ans passés à l'écart du monde des tournois, Corkins en a tiré plus de 5 millions de $ de gains, à travers notamment une grosse vingtaine de places payées aux WSOP, et une douzaine au WPT dont quatre podiums en dehors de ses titres.
Et il est à parier que l'homme au chapeau de cow-boy ne devrait pas en rester là.

Divers et anecdotes

* Double vainqueur de bracelets des World Series of Poker
* Surnommé "Mr. All-In" par Phil Hellmuth
* Vainqueur d'une épreuve du World Poker Tour en 2003 et 2010

Derniers Blog Posts »