Votre image à la table de poker : Comment l'exploiter ?

Grant Hinkle

Au No-Limit Texas Hold'em, l'image à la table est primordiale. Elle peut faire la différence entre une phase perdante et une phase gagnante. Il existe quelques règles que vous devez assimiler avant d'apprendre à exploiter votre image à la table pour en tirer un maximum de profit.

 

La première règle est que si vous envisagez de vous fabriquer et montrer une image de joueur large à la table (qui joue beaucoup de mains), vous devez jouer avec des joueurs qui le respecteront. Vous ne pouvez en effet pas vous assoir à une table de basses limites avec des joueurs allant tout le temps à tapis, en espérant faire du profit grâce au fait de leur montrer à quel point vous jouez de façon large.

La meilleure façon de gagner dans des parties à faibles enjeux est de jouer les cartes. L'image à la table devient un facteur important lorsque vous jouez les joueurs (et donc des joueurs qui sont en mesure de comprendre les choses) plutôt que les cartes.

La seconde règle associée à l'image à la table concerne le fait de miser trop d'argent sur des mains médiocres. Si vous envisagez de jouer comme un maniaque, montrez-le à vos adversaires, mais ne dépassez pas les bornes en commençant à jouer de façon stupide.
Il est en effet très facile de tomber dans ce piège. En jouant comme un maniaque, votre objectif sera de relancer avec quelques mains assez minables pré-flop, et d'aller jusqu'à l'abattage de quelques petits pots avec des mains médiocres également. Le tout dans le but de façonner votre image tout en vous assurant que vos adversaires le sachent.

La troisième règle et la plus importante est de toujours jouer serré au flop. Même si vous jouez comme un maniaque, relancez seulement pré-flop. Suivez ensuite pour donner une bonne image et montrez une main stupide à l'arrivée si le pot est vraiment peu élevé et que cela ne vous coûte pas trop cher d'aller jusqu'à l'abattage. Cela vous fera une bonne publicité à moindre coût.

Trois images à la table typiques

Les trois images à la table que je vais aborder ont des degrés différents. L'objectif que nous voulons essayer d'atteindre ici est de pousser nos adversaires à faire des erreurs en fonction de la façon dont ils nous perçoivent. Nous essaierons donc de les faire coucher de bonnes mains en bluff grâce à notre image de joueur serré à la table. De la même façon, nous essaierons de les faire suivre lorsque nous avons les "nuts absolus" (la meilleure main possible) en les faisant penser que nous jouons juste comme un maniaque.


  1. Maniaque
  2. Serré
  3. Fou (Imprévisible)
phil laak 17644
Et vous, quel rôle avez-vous envie de jouer ?

Vous pouvez apprendre à jouer selon l'une de ces images, mais nous vous conseillons de toutes les maîtriser. Vous devez pouvoir utiliser le même jour les 3 images si la table l'exige. L'image à la table devrait en fait être choisie en fonction de la dynamique la table elle-même.

Quelle image dois-je choisir ?

Choisissez votre image à la table selon que la table joue de façon large ou serrée.

  1. Table serrée -> Image serrée
  2. Table large -> Image large

Ceci peut sembler bizarre sachant que la plupart des gens affirment qu'il faut jouer serré sur une table qui joue large et inversement. C'est vrai. Mais n'oubliez pas que nous parlons d'image ici, pas de façon de jouer. Peu importe QUELLE image je choisis, je joue toujours serré sur le flop, quoi qu'il arrive. Même lorsque je joue le rôle d'un maniaque, je suivrai très rarement sans une main excellente ou imbattable. A l'occasion, je montrerai une mauvaise main, au moment opportun, si le pot n'est pas très conséquent.

La raison pour laquelle nous voulons montrer que nous jouons serré sur une table qui joue serré est que la plupart du temps, les joueurs pourront jeter une paire supérieure si nous bluffons sur un tableau qui s'y prête. Vous pourrez voler les blinds et bluffer au poker autant que vous voulez tant que les joueurs qui jouent serrés PENSENT que vous jouez serré.

De l'autre côté, la raison pour laquelle nous voulons montrer que nous jouons large sur une table qui joue large est que nous voulons que nos adversaires pensent que nous sommes un joueurs fantasque nous aussi. Parfois, sur une table jouant de façon très large, tout ce que vous avez à faire est de vous asseoir et d'attendre de l'action lorsque vous aurez une grosse main telle une paire d'as. Si vos adversaires se couchent face à vos meilleures mains, payez bêtement par-ci par-là et relancez quelques mains médiocres pré-flop. Ils sauront ainsi que vous êtes ici pour jouer et non pas juste pour prendre leur argent.

Une image de fou à la table fonctionne mieux lorsque vous affrontez des joueurs dont vous savez qu'ils sont capables de vous lire. Les adversaires qui accordent énormément d'importance à chaque action ne peuvent contrer qu'une seule image, or l'image de fou est imprévisible. Ces types de joueurs (fous/imprévisibles) sont gagnants sur le long terme car vous ne pourrez jamais les mettre sur un brelan. Ils savent cependant quand ils doivent laisser tomber les flops et quand ils doivent miser pour vous sortir du pot.

Même si l'image à la table n'est pas toujours une nécessité, il s'agit d'un élément important à intégrer à votre jeu, et en apprendre davantage sur le sujet ne pourra qu'améliorer votre capacité à gagner sur le long terme.