L'importance du sommeil dans vos performances au poker

100302111126819095
Le sommeil est bon pour tous.

Vous voulez booster vos performances au poker ? Dormez !



Vous trouvez que vos résultats au poker sont en chute libre ou vous n'arrivez pas à progresser ? Vous souffrez peut-être de troubles du sommeil !

Près de la moitié des Français de 25 à 45 ans (46%) déclarent ne pas dormir assez par rapport à leurs besoins, et les conséquences sur la santé sont catastrophiques. Et ne croyez pas que vous y échappez  parce que « vous ne ressentez pas la fatigue » : votre corps, la ressent et vous le payez cher, même si vous n'en avez pas conscience.

Si vous en avez marre de vous faire plumer au poker, lisez attentivement ce qui suit :


Les troubles dont vous n'avez pas conscience

Vous connaissez le slogan de Winamax : « Le plus important au poker, ce ne sont pas les cartes. C'est ce que vous en faites ».

fatigue visuelle2
Les conséquences du manque de sommeil sont nombreuses et sous-estimées.

Sauf que pour appliquer les bons conseils de tonton Patrick, il faut commencer par avoir toutes ses capacités physiques et mentales.

Et donc comprendre le fonctionnement bête et méchant de votre corps et de votre cerveau !

L'organisme humain est formidable d'équilibre, de complexité et de ressources. Mais il n'est pas inépuisable.

Alors si vous ne respectez pas le temps de repos dont il a besoin pour récupérer, il s'épuise et il vous le fait savoir assez durement.


Si vous ressentez un ou plusieurs symptômes suivants, vous êtes probablement victime de manque de sommeil :


  • Difficultés à vous concentrer.
  • Erreurs d'inattention.
  • Perte de temps pour réaliser des choses assez banales ou difficultés à réfléchir.
  • Diminution des réflexes (vous êtes plus maladroit).
  • Anxiété.
  • Stress.
  • Irritabilité et agressivité.
  • Augmentation de l'émotivité (des chercheurs de l'Université de Berkeley ont établi que la réaction anticipée négative peut augmenter de 60% quand on est fatigué c'est-à-dire que votre cerveau ne parvient plus à apporter la réponse appropriée aux situations rencontrées.
  • Sensation de faim, car votre corps manque d'énergie puisqu'il n'a pas récupéré et la production de laptine diminue (or cette hormone permet de réguler l'appétit).
  • Maux de tête liés notamment à la fatigue occulaire.
  • Affaiblissement du système immunitaire : vous tombez souvent malade.
joueur manque de sommeil
Les mauvaises habitudes vous feront moins bien jouer et finiront par avoir raison de votre tapis.

En clair : quand vous ne dormez pas assez, vous ne pouvez pas être bon au poker. Ce n'est pas une question de volonté, c'est une question de physiologie. D'ailleurs, les pros du poker l'ont bien compris : ceux qui réussissent adoptent le plus souvent une hygiène de vie digne des grands sportifs.

Les mauvaises habitudes qui plombent vos performances

Ne disputez jamais une partie importante si vous vous êtes couché très tard, même si vous avez fait la grasse matinée ! En réalité, votre corps n'a pas encore récupéré de cette fatigue intense donc vous allez droit au casse-pipe...

Il faut savoir que la « grasse mat' » n'offre pas la même qualité de sommeil donc elle ne permet pas de compenser le manque de repos. Il y a pire : elle peut même être encore plus fatigante car, en vous levant beaucoup plus tard, vous perturbez votre rythme de sommeil. Les insomnies vont alors s'inviter dans vos nuits et ruiner vos performances au poker.

L'important pour bien dormir est de faire preuve de régularité par rapport à vos horaires de coucher et de réveil.

Mais comment font ceux qui ne dorment que quelques heures par nuit ?

Autant le dire tout de suite : dans le sommeil comme partout dans la vie, nous ne sommes pas tous égaux.

Baudelaire, Napoléon ou Churchill n'avaient besoin que de quelques heures pour être en pleine forme. D'autres, comme Einstein, ont une astuce : ils ne dorment que quelques heures par nuit mais plusieurs fois par jour.

Ce qui compte, c'est de garder un temps de repos suffisant. Donc vous avez tout intérêt à découvrir, si vous le pouvez, tous les bienfaits d'une sieste de 20 minutes (surtout après une nuit très courte) ! Au Japon, elle est d'ailleurs obligatoire dans certaines entreprises car elle est d'une efficacité redoutable : amélioration de la créativité et de la mémoire, système nerveux qui fonctionne mieux,  baisse du stress et des accidents du travail, ...

Sommeil Polyphasique2
Les besoins de chacun sont différents, mais de bonnes pratiques sont toujours nécessaires.

Identifier vos besoins et réapprivoiser votre sommeil

Les besoins en sommeil varient non seulement en fonction des individus, mais également en fonction de l'âge. Et chacun va avoir aussi son rythme de sommeil : il y a ceux qui sont du soir et ceux qui sont plutôt du matin (ces tendances s'accentuent avec les années).

Pour savoir combien de temps vous avez besoin de dormir, vous devez simplement répondre à cette question : combien d'heures de sommeil sont nécessaires pour que vous vous sentiez en forme ?

Il faut également adopter des bonnes pratiques :


  • Se lever à des horaires réguliers, même si vous êtes sorti très tard la veille.
  • Dîner léger le soir.
  • Pratiquez des techniques de relaxation et de respiration le soir.
  • Réserver un moment de détente (lecture...) avant de se coucher.
  • Augmenter la lumière et pratiquer du sport (même quelques étirements) le matin pour bien marquer le moment du réveil.

N'oubliez pas non plus d'éviter certaines très mauvaises habitudes le soir qui ont raison de votre sommeil comme boire de l'alcool, fumer, rester devant un écran lumineux avec une source de stimulation (jeux vidéos, réseaux sociaux, web...), ou encore pratiquer du sport tard le soir.

Si vous respectez ces quelques règles, vos performances devraient nettement s'améliorer !

Derniers Blog Posts »