Impression 3D : Imprimez votre propre protège-cartes poker !

Partager:
17 septembre 2013, Ecrit par: Fred Guillemot
Posté dans: PokerListings France , Guide
Impression 3D : Imprimez votre propre protège-cartes poker !


Qu’est-ce que l’impression 3D ?

Peut-être avez-vous déjà pu voir ce genre de modélisation dans de vieux films de science-fiction (ou peut-être même une machine semblable chez le professeur Tournesol dans Tintin !), mais aujourd’hui l’impression 3D est belle et bien la réalité.

Si vous n’avez aucune idée de ce à quoi peut ressembler une telle opération, imaginez simplement votre imprimante façonner un véritable objet en volume plutôt qu’une feuille de papier.
Encore difficile à imaginer ? Regardez simplement cette vidéo :

Jusque-là réservé aux entreprises, industriels et professionnels en phases de recherche et d’élaboration de prototype (notamment dans l’automobile et l’aéronautique ou encore l’architecture) au vu du coût voire du volume des premières imprimantes de ce type, le procédé en est aujourd’hui dans sa première phase de démocratisation : lorsque l’innovation arrive sur le marché, mais à un coût encore suffisamment prohibitif pour n’intéresser que les précurseurs ou passionnés de technologie.

Encore dans les 2000€ il y a peu, ces imprimantes 3D peuvent aujourd’hui commencer à être touchées aux alentours de 400€ (même si certains prototypes sont déjà annoncés à moins de 100€... (voir en fin d'article)).

L’un des premiers usages envisagés pour les imprimantes 3D est de pouvoir imprimer des pièces de remplacement ou pièces détachées.

Mais les applications sont multiples, et certains se sont même « amusés » à imprimer les pièces détachées d’un véritable pistolet pour voir si celles-ci pouvaient passer sans encombre les contrôles de sécurité des aéroports...
Plus utile, un plâtre, ou plus amusant, un citoyen américain avait récemment « imprimé » une prothèse de patte... pour son canard domestique.
Dernièrement ce sont même des batteries miniatures de moins d'1 mm qui ont été créées de la sorte.
Les possibilités semblent en fait presque déjà infinies.

En tant que joueur de poker, si l’impression de jetons semble à la fois peu rentable et guère intéressante, pourquoi donc ne pas envisager d’imprimer votre propre « card guard » (protège-cartes) , gri-gri ou porte-bonheur ?


L’impression 3D : Comment ça marche ?

Une matrice composée de têtes d’écriture sur 3 axes. Une plaque suffisamment chauffée (> 100°) pour que la matière puisse être mise en forme. Au niveau des périphériques grand public, ce sont des couches de plastique qui s’assemblent entre elles en tranches façon mille-feuilles (technique additive), à partir d’une « bobine de fil » de matière tenant lieu et place de consommable.

3dprint

Il faut cependant noter que différentes technologies existent, avec pour principales le dépôt de matière en fusion (le plus souvent du plastique), la stéréolithographie (une lampe ultra-violette traite et durcit une résine), et fritage avec une poudre et un laser (en savoir plus sur Wikipedia).

Les matières sont ainsi nombreuses : plastique, résine, céramique, ... , et même métal ! (voir : "J'ai réparé ma baie vitrée avec une imprimante 3D").

En ce qui concerne la taille de l’objet, celle-ci est bien entendu limitée par la taille du caisson de l’imprimante, en général 22x15x15.

La partie informatique de l’imprimante se charge quant à elle de convertir le fichier 3D en trajets pour les têtes d’écritures grâce à la conversion du fichier STL en .GCode

A noter que des initiatives sont déjà en marche pour tenter de réduire les coûts, tel que ce projet kickstarter de recyclage et création de bobine à partir de bouteilles plastique !


Comment imprimer un objet en 3D ?

Ce qu’il vous faut :

  • Une imprimante 3D à acheter, à monter en kit (pour bidouilleurs !), ou un service d’impression en ligne (voir listes en fin d’article).
  • Si celui-ci n'est pas fourni avec, il vous faudra aussi le consommable, ici le plus souvent une bobine de fil plastique (comptez dans les 70€ pour une bobine de 1 kilo, qui vous permettra d’imprimer des centaines de pièces, plus pour de petits objets, comme 300 pièces de jeu d'échecs - on les trouve à 48$ sur le site de MakerBot).
  • Un modèle à imprimer au format STL (STereoLithography), soit à élaborer soi-même à partir d’un logiciel de CAO (ex : SketchUp) , soit à télécharger sur de nombreux sites en proposant. A noter que certains sites autorisent de nombreux autres formats de fichiers.
  • (ou) un scanner 3D pour acquérir un objet (voir cet article ainsi que le virtustick 3D scanner).

A noter que certains sites autorisent de nombreux autres formats de fichiers.

Certains paramétrages (tant du côté de l’imprimante que de l’ordinateur) sont aussi parfois nécessaires, notamment au niveau des pilotes voire de la suite logicielle.
Pour le reste en revanche une imprimante 3D se branche de la même manière sur l’ordinateur que n’importe quelle autre imprimante, via un port USB.


L'impression 3D facile : Les services d’impression en ligne

Il est donc également possible de recourir aux services de sites spécialisés qui s’occupent de tout pour vous. Vous n’avez qu’à choisir parmi un certain nombre de modèles, choisir vos options de personnalisation (taille, matière, couleurs éventuelles, etc.), et attendre le résultat par la poste.
Il s’agit de la solution la plus simple, économique à l'instant T, mais aussi la plus coûteuse en rapport de l’objet.

Les prix sont variables : de quelques dizaines d’euros à plusieurs milliers selon la taille, la matière (résine, céramique, et même métal), ou les couleurs.
Un exemple de réalisation sur Sculpteo (taille 15 x 7 x 0,5) :


Prix pour cette réalisation : 250€.

A voir aussi le reportage (2010) de LaChaineTechno :

Certains sites vous donnent la possibilité de leur fournir une image 2D, puis de se laisser guider afin de donner du relief au visuel.
Vous pouvez même prendre une photo de vous-même (ou de quelqu’un d’autre…) pour avoir une figurine à votre effigie !

Il est aussi possible de faire une acquisition 3D d’objets déjà existants (proposé par certains sites). Mais vous pourrez aussi donc le faire de chez vous, avec un scanner 3D ou même un téléphone.

 

card guard
A vous un protecteur de cartes joli et original ! (source : www.the-neighbourhood.com)

Si vous avez les connaissances techniques et le courage nécessaire pour créer votre objet de toutes pièces, attention à ce que l’objet conçu respecte certains impératifs pour être réalisables par l’imprimante : attention donc aux détails trop petits, aux incohérences géométriques, aux problèmes de stabilité, etc.
Là encore les sociétés vous proposant de l’aide peuvent vous aider à peaufiner votre modèle et corriger les erreurs.

Par ailleurs ne soyez pas surpris des contraintes pour ce type de travaux, notamment la durée si vous décidez d’acquérir votre propre imprimante : de 15 minutes pour un objet de 8 cm en mode brouillon (couches de 0,3mm d’épaisseur), il est possible d’atteindre les 10 heures d’impression pour un objet de 10 cm de haut !

Une dernière chose de sûre : outre l’écueil du prix, la technique a encore des progrès à faire (notamment concernant les matériaux utilisés), et cette technologie sera naturellement bien plus mature d’ici 5 à 10 ans. Il sera plus tard possible de construire des objets articulés, d’imprimer sur de la matière argentée...


Avantages et Inconvénients de l'impression 3D


Avantages

- Le côté indéniablement ludique.
- La totale liberté ou presque pour se fabriquer ses objets personnalisés.

Inconvénients

- La durée d'impression dans le cas où vous avez opté pour l'achat d'une imprimante. Comptez 3 à 4 heures pour un objet de 15 cm de haut. Le mode brouillon (des couches plus épaisses) vous permettront de gagner un peu de temps, au détriment de la qualité de rendu.
- Le prix des imprimantes, encore élevé.
- Les connaissances techniques requises pour la phase conception (à moins de passer par un site offrant un tout "clé en mains").


Pour aller plus loin

 

  • Sites de modèles

- Thingiverse (gratuit) http://www.thingiverse.com/
(appartient à MakerBot)

 

  • Logiciels

- Meshlab (pour réparer et modifier)
- Autocad
- Google Sketchup (recommandé pour les débutants)
- Replicator G : « Autre logiciel phare de pilotage dans l'impression 3D : Replicator G, qui peut lire et traiter les fichiers .GCode ou STL à partir d'un PC (Mac, Windows, Linux), envoyer les instructions aux imprimantes, charger les nouveaux firmwares ou contrôler les températures. Il peut diriger plusieurs modèles d'imprimantes, MakerBot Replicator, Thing-O-Matic, CupCake CNC ou RepRap. Ce logiciel est Open Source, totalement gratuit, et régulièrement mis à jour. » (source Journal du Net)

A noter qu’il existe une crainte de fermeture des technologies (fin de l’Open Source), comme le relatait le Journal du Net notamment à propos de MakerBot dans ce même article.

 

  • Imprimantes 3D
replicator2

- MakerBot : Replicator 2 : http://www.makerbot.com/ (2 199 $)
Taille maximale d'impression : 28,5x15,3x15,5.

- 3D Cube : http://cubify.com/cube/ (à partir de 1569 $)

- Solidoodle : http://store.solidoodle.com/index.php?route=product/product&product_id=56 (499 $ pour le modèle de base)

- Buccaneer, l'imprimante 3D abordable facile d'emploi (projet Kickstarter) : http://www.kickstarter.com/projects/pirate3d/the-buccaneer-the-3d-printer-that-everyone-can-use?ref=search (347 $)
Taille maximale d'impression ; 15x10x12.

- Peachy Printer, un autre projet Kickstarter d'une imprimante... à 100$ (environ 70€) : http://www.peachyprinter.com/#!home/mainPage
(plus d'infos sur 01net)


A noter que la couleur est disponible sur la machine ZPrinter de ZCorp.

Une liste complète : http://www.3d-makers.fr/listes-imprimante-3d-acheter/

 

  • Impression 3D en ligne - Sites proposant des services d’impression 3D

- 3DVF

- Impression-3d.com

- Shapeways

- Solidexpress

- Sculpteo

 

  • En vrac

- De nombreux liens utiles sur l’impression 3D.
http://www.2d3dimprimez.com/p/liste-des-outils.html

- Des fichiers (payants) pour une série d’objets 3D sur le thème du casino.
http://www.turbosquid.com/3d-models/3d-14-piece-casino-gaming-model/418407

- Reportage du JT de France 2 :

 

Partager: