Insured Play, l'assurance contre les bad beats - Interview du PDG Emre Kenci

insured play4

Assurer sa maison, sa voiture... et maintenant sa bankroll. C'est ce que propose la société Insured Play, en offrant une police d'assurance contre les bad beats. PokerListings a interrogé son PDG et co-fondateur, Emre Kenci.

Insured Play propose également une assurance si vous êtes éliminé à la bulle d'un tournoi (selon un nombre de places ajustable). Une initiative qui n'est pas une première, puisque plusieurs sites se sont déjà lancés sur ce créneau, notamment "Bubble Protection", société représentée par Chris Moorman, et "Bad Buster", lancé par le français Philippe Ktorza.

Inconvénient : tous ces sites sont incompatibles avec les salles en .fr. Nous avons tout de même souhaité en savoir plus, en interrogeant donc le PDG et co-fondateur d'Insured Play pour savoir de quoi il en retourne exactelent.

PL : Comment est née l'idée de créer cette assurance ?

EK : Le concept de l'assurance n'est pas nouveau. Les joueurs s'assurent entre eux depuis toujours sur le circuit live. Par contre, ils n'avaient aucun moyen de s'assurer lorsqu'ils jouaient en ligne, d'où notre idée de monter cette entreprise.

À votre avis, pourquoi les joueurs ont-ils besoin d'assurance ? Quels sont les avantages de l'assurance que vous proposez ?

La facteur chance peut être difficile à gérer et très frustrant au poker. À un moment ou à un autre, ça arrive à tout le monde d'être en tilt. Dans ces moments-là, vous pouvez perdre énormément d'argent, plus que sur une simple main malheureuse. Être assuré permet aux joueurs de mieux supporter les bad beats et les mauvaises passes. Même si votre paire d'as vous plante dix fois de suite après être allé all-in pré-flop, vous pouvez continuer à jouer à fond si vous êtes assuré.

bb3
Une assurance pour des bad beats moins douloureux.

L'autre raison pour laquelle les joueurs, et en particulier les professionnels, aiment avoir une assurance, c'est parce que cela leur permet de gérer la variance. Quand les mauvaises passes s'éternisent, il n'est pas rare de devoir redescendre d'un palier. L'assurance permet aux joueurs de se maintenir au même niveau.

Certains joueurs utilisent l'assurance pour s'essayer à des mises supérieures. Un joueur lambda habitué aux mises à 1$/2$ peut repérer une partie sympa à 5$/10$ et lancer une assurance pour pouvoir se lancer. Avoir une assurance permet de moins se reposer sur sa bankroll, atténuant ainsi la variance et leur permettant de se lancer dans le grand bain.

Êtes-vous les seuls au monde à proposer ce genre de service ? Avez-vous des concurrents ?

Nous sommes les seuls à proposer une assurance pour les cash games sur le all-in à valeur résiduelle. Il y a quelques entreprises qui proposent des assurances ponctuelles pour les tournois, ce que nous offrons aussi.

Avez-vous des joueurs professionnels parmi vos clients ?

Environ 40% de nos clients sont des joueurs professionnels, mais pour l'instant nous n'avons pas de contrat de sponsoring avec l'un d'eux. Mais je peux vous dire que certains joueurs connus utilisent InsuredPlay, oui.

Vous adressez-vous uniquement aux joueurs professionnels, ou à tous les joueurs ?

L'assurance peut servir à tous les joueurs, quels que soient leur talent ou le niveau auquel ils jouent. Mais c'est vrai que les joueurs plus expérimentés ont plus tendance à s'adresser à nous que les autres, ils comprennent mieux le concept.

Le logo de PokerStars est présent sur votre site. Cela veut-il dire que vous êtes partenaires ?

Non, nous n'avons pour l'instant établi de partenariat avec aucun site de poker.

Lors de notre première année sur le marché, nous soutenions PokerStars, Full Tilt Poker, Party Poker et le réseau iPoker. Pour des raisons que je ne peux pas expliquer ici, aujourd'hui nous ne soutenons plus que PokerStars et Full Tilt Poker (qui sera de retour sur le site d'ici peu).

Comment comptez-vous vous y prendre pour attirer de nouveaux clients ?

C'est assez difficile de présenter un concept aussi nouveau aux joueurs. C'est encore plus difficile de leur expliquer comment cela fonctionne et quels en sont les avantages, etc. Il nous semble clair qu'il y a de la place pour nous sur le marché du poker en ligne, mais il faut laisser le temps au temps.

Où espérez-vous amener InsuredPlay d'ici cinq ans ?

Sur les t-shirts et sweat-shirts de tous les meilleurs joueurs de cash games du monde. (sourire)


Propos recueillis par Esther Amores

 

Derniers Blog Posts »