Andreas Hoivold : « Malte ? Ca serait trop tentant ! »

Andreas Hoivold

Le professionnel norvégien Andreas Hoivold a vécu de très bons moments dans sa vie, mais aussi certains un peu plus compliqués.

Et quand on dit « compliqués », c’est un énorme euphémisme.

Hoivold a vécu des choses que la plupart d’entre nous ne pourraient imaginer, mais à l’image de son compatriote Thor Hansen, perdre son optimisme ou abandonner est hors de question.

Heureusement, ces derniers temps les choses vont plutôt bien. 

Lors des derniers Norwegian Championships à Dublin, il a fait son entrée au Hall of Fame du poker norvégien et a été élu « joueur du tournoi ». Il vient également de trouver un nouveau sponsor, Videoslots.com.

Après avoir quitté Las Vegas pour retourner en Norvège, Hoiwold participe à l’EPT Grand Final pour la première fois depuis six ans.

Andreas Hoivold : Je n’aime pas beaucoup voyager, donc je ne suis pas venu à Monaco depuis 2010. Mais maintenant que j’ai fait mon choix et que j’ai vendu mon appartement à Vegas, je rejoue en Europe.

Je serai aux WSOP, mais ce sera à peu près mon seul tournoi aux États-Unis.

Les Norwegian Championships à Oslo étaient l’un des plus grands tournois d’Europe l’année dernière, et cette année ils sont encore nommés dans la catégorie tournois à petit buy-in aux European Poker Awards (interview réalisée avant les résultats NDLR). Tu penses qu’ils vont gagner ?

Andreas Hoivold
"Les choses sont compliquées en Norvège."

Je pense que oui. Je sais qu’il y a aussi la Battle of Malta...

Qui a remporté le titre l’année dernière.

Exactement. C’est pour ça que je pense qu’elle ne le remportera pas cette année. Un championnat national qui attire près de 3 000 joueurs, c’est exceptionnel. Il y avait presque 2 000 joueurs pour le Main Event, c’est juste fou.

C’était d’ailleurs diffusé à la télévision norvégienne, alors que presque tout ce qui touche au poker y est illégal.

Oui, ça montre bien à quel point c’est populaire. La loi qui décrit le poker comme un jeu de hasard est très ancienne, les autorités sont en train d’y réfléchir.

On entre dans une période de test de trois ans. Si les deux prochains championnats se passent aussi bien que le dernier, ils légaliseront le poker.

Donc on va plutôt vers une ouverture ?

Je pense que oui. Ils vont autoriser plus de tournois, avec des buy-ins plus importants. Pour l’instant il n’y a que le championnat national.

Un EPT Oslo, ça sonne bien, non ?

Non seulement ça sonne bien, mais je suis convaincu que c’est possible. Le problème, c’est que l’administration norvégienne est très lente.

Par exemple, la meilleure boxeuse au monde, Cecilia Brækhus, est norvégienne, mais elle ne peut pas boxer en Norvège parce que c’est considéré « trop violent ».

En parlant des jeux de hasard, c’est ce que beaucoup diraient des machines à sous vidéo...

(il essaye de garder son sérieux) Non, c’est juste une question de talent !

On en parle parce que tu es désormais sponsorisé par Videoslots.com.

Andreas Hoivold BOM 2015
"Il faut que l'argent du poker vienne aussi d'ailleurs."

Le directeur national pour la Norvège est Allan Aasterud. Je le connais depuis longtemps, et il m’a appelé pour me demander si ça m’intéressait.

Je lui ai demandé de me donner plus d’informations, puis on est tombé d’accord.

Tu dois être assez critiqué dans le monde du poker pour être sponsorisé par des machines à sous.

En quelque sorte.

Comment réagis-tu ?

De plusieurs manières. D’abord, je donne 20 % de mes gains à des associations caritatives.

Ensuite, le fait est que jusque-là, l’argent du poker vient de sites de poker uniquement.

Je pense que c’est une bonne chose que l’argent vienne d’ailleurs, même si ce sont des machines à sous. Elles existent et elles sont légales.

Je sais que certains joueurs de poker n’aiment pas ça parce que c’est un jeu de hasard. Je les comprends, mais personnellement cela ne me pose pas de problème.

Tant qu’ils me sponsorisent pour des tournois, cet argent ira dans le poker.

Aujourd’hui, tout le monde parle de Twitch. Tu y es aussi ?

J’étais à Malte récemment, où j’ai retrouvé quelques amis suédois. L’un d’entre eux est sur Twitch, donc nous avons fait une petite session sur des machines vidéo.

Je n’ai pas encore ma propre chaîne, mais je devrais me lancer d’ici peu. Je suis assez à l’aise à la télé, je parle plutôt bien, et je peux parler de n’importe quoi.

Andreas Hoivold à Malte
"Il y a trop de bars à Malte, c'est trop dangereux !"

Donc si les Norwegian Championships perdent contre la Battle of Malta aux EPA, tu reviendras quand même l’année prochaine ?

Je pense que oui. C’est un tournoi tellement fun. C’est presque comme les Norwegian Championships.

On y retrouve le même genre de joueurs, il y a beaucoup de soirées, les gens sont sympas, et pour être honnête la météo est bien meilleure qu’à Oslo.

C’est comme les Norwegian Championships sans le froid et la pluie.

En tout cas il y a beaucoup d’appartements à louer à Malte si tu veux rester un peu plus longtemps.

J’y ai pensé, mais c’est trop dangereux. Il y a trop de bars et de gens qui veulent aller au bar.

C’est trop tentant pour moi quand il fait beau, et à Malte il fait beau huit mois par an.

Ne pas t’installer à Malte est une forme d’autoprotection ?

C’est ça !

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire