Anthony Holden : "Il n'y a pas assez de grands films sur le Poker"

anthony holden
Anthony Holden est l'un des écrivains de poker les plus reconnus dans le monde.

Les fans de livres sur le poker connaissent bien Anthony Holden. Et si ce n'est pas le cas, il est grand temps de le découvrir.

Outre ses biographies de Shakespeare, Tchaïkovski et divers membres de la famille royale britannique, il est également l'un des meilleurs auteurs de poker.

Big Deal, publié en 1990, est un récit autobiographique dans lequel Holden raconte l'année qu'il a passée à vivre la vie d'un joueur de poker professionnel. Un incontournable.

Il publie en 2007 une suite, Bigger Deal, et en 2008 Holden on Hold'Em, deux livres que l'on vous recommande également vivement. Ce dernier en particulier inclut des réflexions stratégiques en plus des habituelles considérations perspicaces sur notre jeu préféré.

Holden étant un expert du poker et de son histoire, nous nous sommes dit qu'il serait intéressant de lui poser quelques questions sur la place du poker dans la culture populaire et son implication dans la Fédération Internationale du Poker.

Vous êtes actuellement le président de la Fédération Internationale de Poker. Pouvez-vous nous expliquer un peu en quoi cela consiste ?

La Fédération Internationale de Poker est une association à but non-lucratif fondée en avril 2009 en accord avec le Code Civil suisse. Son siège est à Lausanne, où se trouvent déjà le Comité International Olympique et de nombreuses autres institutions sportives. L'importance et l'influence de la FIP n'ont cessé de croître, le but étant de devenir l'institution globale de référence pour le poker.

Des sept pays membres originaux nous sommes passés aujourd'hui à plus de 50 pays représentés, faisant de la FIP le centre névralgique d'un monde du poker en perpétuelle évolution.

En plus d'organiser des tournois d'envergure internationale, la FIP va tenir des classements nationaux et internationaux et donner la chance à des joueurs du monde entier de participer (gratuitement) à des tournois locaux et internationaux.

marcel luske 30596
La FIP a travaillé avec Marcel Luske pour développer ses règles de poker.
 

De plus la FIP œuvre beaucoup afin que le poker soit reconnu comme un jeu d'adresse et non de hasard, non ?

Tout à fait. La FIP grandit, mais l'objectif reste toujours le même : promouvoir le poker en tant que sport de l'esprit sans aucune discrimination ni raciale, ni sexuelle, ni religieuse, ni vis à vis du handicap, et faire reconnaître le talent, la technique et les qualités mentales nécessaires pour avoir du succès au poker.

Un petit exemple : cette année, nous avons lancé nos propres publications (IFP Books) afin de sortir une version standardisée des Règles du Poker pour éviter les situations épineuses, le tout en collaboration avec l'Association des Directeurs de Tournois et la FIDPA de Marcel Luske.

Ce n'est que l'une des nombreuses fonctions d'une fédération sportive internationale classique.

Je sais que la FIP emploie souvent l'expression « sport de l'esprit » pour définir le poker, l'assimilant ainsi aux échecs, au bridge ou au jeu de Go. Comment définissez-vous un « sport de l'esprit », et en quoi le poker en est-il un ?

En 2010, la FIP est devenue membre observateur de l'Association International des Sports de l'Esprit (AISE) en attendant d'être membre de SportAccord, l'association générale de toutes les fédérations sportives auprès de laquelle nous essayons actuellement de faire reconnaître le poker comme un sport.

Pour faire simple, cela revient à définir le poker comme un jeu d'adresse et de stratégie et pas de hasard, ce que les meilleurs joueurs ne nieront certainement pas.

Nous travaillons en étroite collaboration avec les fédérations d'échecs, de Dames, de Bridge et de Go afin de travailler de manière plus efficace sur les objectifs communs qui nous tiennent à cœur.

À l'Université de Harvard, nous nous sommes impliqués dans la création d'un Réseau de Recherche Global sur les Jeux de l'Esprit, sous la direction de Charles Nesson, professeur de droit qui avait prononcé le discours inaugural lors de notre congrès annuel en 2011 à Londres.

Avec l'aide du laboratoire média du MIT, nous sommes en train de concevoir un « package » consacré aux jeux de l'esprit destiné aux écoles et bibliothèques afin de permettre d'une part aux enfants dès leur plus jeune âge de manier les chiffres, et d'autre part de tirer partie des bénéfices prouvés des jeux de l'esprit dans la prévention de la sénilité ou de maladies telles qu'Alzheimer.

Anthony holden 2
Anthony Holden (photo PokerStars)
 

C'est très intéressant. L'un des objectifs de la FIP serait donc de rendre l'image du poker plus positive dans la culture populaire ?

Oui, bien sûr. C'est peut-être même notre principale mission. Nous sommes bien conscient que l'image du poker a toujours été assez mauvaise, que ce soit dans les westerns ou parce qu'on y joue principalement dans les casinos. On l'associe aux jeux d'argent.

En choisissant de promouvoir le poker en tant que jeu à part entière, ainsi que le Match Poker comme variante pour les équipes nationales, la FIP veut donner au poker un statut aussi respectable que celui des échecs ou du bridge, que l'on considérait à une époque également comme des jeux d'argent.

Il n'y a aucune raison que le poker ne soit pas accepté pour ce qu'il est, un jeu d'adresse et d'intelligence, ce qui permettrait aux gouvernements du monde entier de le séparer des lois concernant les jeux d'argent.

Puisqu'on parle justement de l'histoire du poker, il en est question dans vos trois livres, parallèlement à votre propre expérience. Quels sont vos auteurs/livres de poker préférés ?

SuperSystem (renommé How I Won a Million Dollars Playing Poker) de Doyle Brunson était comme une bible pour moi dans les années 80, à l'époque où j'écrivais Big Deal et où il y avait encore peu d'ouvrages consacrés au poker, outre les livres théoriques de l'excellent David Sklansky.

Ces vingt dernières années les bouquins se sont multipliés de façon exponentielle par contre.

Personnellement j'ai une préférence pour les « récits » de poker, comme les livres de James McManus, Michael Craig, Peter Alson ou Alison Cohen, qui font d'ailleurs tous partie de mes amis.

Je suis particulièrement impressionné par l'énorme travail de recherche et le style du livre de Craig The Professor, the Banker and the Suicide King, et la culture dont fait preuve McManus dans Cowboys Full, une chronologie épique du poker écrite par un vrai passionné (et, comme Craig, un bon joueur) qui montre l'importance du poker dans l'Histoire.

Parmi les différents sujets abordés dans Big Deal, vous évoquez la manière dont le poker est représenté au cinéma. Quels sont, selon vous, les films dans lesquels le poker est utilisé de manière particulièrement intéressante ?

cincinnati kid
Le Kid de Cincinnati est toujours considéré comme l'un des meilleurs films autour du poker.
 

Le Kid de Cincinnati est un grand film, le meilleur sur la vie de joueur de poker de l'époque, mais il se discrédite complètement avec cette absurde main finale.

Pourquoi ils n'ont pas plutôt choisi un brelan qui bat deux paires ou une couleur contre une quinte ?

On dirait que les scénaristes d'Hollywood, toutes époques confondues et bien que beaucoup soient eux-mêmes joueurs de poker, sont terrifiés que le grand public méconnaisse complètement le classement des mains.

Même des films récents comme Lucky You tombent dans ce piège, alors qu'ils font même participer des vrais joueurs professionnels au film, dans leurs propres rôles.

Il y a vraiment trop peu de grands films sur le poker, c'est triste. Je dirais que le meilleur, dans les films assez récents, c'est Les Joueurs, c'est le film qui dépeint le mieux les hauts et les bas de la vie des joueurs à plein temps.

J'ai aussi un petit faible pour Gros coup à Dodge City, même si dans la réalité personne ne laisserait Joanne Woodward aller retirer de l'argent à la banque avec ses cartes en main.

C'est quoi la suite du programme pour la FIP et pour vous ?

Nous voulons continuer à bâtir une communauté mondiale de joueurs de poker et organiser des tournois internationaux pour les réunir. Nous travaillons également sur une plateforme virtuelle sur laquelle il sera possible de s'inscrire pour bénéficier de nombreux avantages, notamment les leçon de « l'Université FIP » ou de joueurs contre des robots conçus par l'Université de l'Alberta.

C'est aussi sur cette plateforme que se dérouleront les qualifications pour nos championnats du monde annuels, The Table, et que se trouveront tous les classements nationaux et internationaux. Les joueurs auront également la possibilité de créer leurs propres championnats, petits ou grands.

Cette plateforme virtuelle sera en quelque sorte un univers virtuel entier consacré au poker, très différente des plateformes existantes, qui permettra à notre communauté de se retrouver sur Internet entre les événements organisés par la FIP.

Par ailleurs, cela permettra également aux différents pays de comparer les problèmes liés à la législation (ou autre), et d'aider la FIP à faire reconnaître le poker comme jeu de l'esprit afin qu'il soit régulé de manière appropriée comme n'importe quel autre sport par sa propre fédération internationale.

Quant à moi, puisque vous m'en parlez, je suis lentement en train d'écrire une autobiographie, dont tout ceci devrait constituer le dernier chapitre.


Merci à Anthony Holden d'avoir pris le temps de nous répondre. Pour plus d'informations sur la FIP, visitez leur site officiel.

par Martin Harris


Vous pourriez aussi Aimer

assets/photos/_resampled/croppedimage12580-marc-andre-ladouceur-5.JPG

Marc-Andre Ladouceur : « Il n'y a pas de rivalité entre Québecois et Canadiens... sauf au hockey. »

Le Québécois de la team PokerStars évoque avec nous entre autres son bon parcours aux WSOP il y a deux ans, l'impact de Duhamel sur...

24 Avril 2014
assets/photos/_resampled/croppedimage12580-elky-2.JPG

ElkY : « C'est difficile de trouver ce qui ne tourne pas rond dans mon jeu. »

Rencontré à San Remo, Bertrand Grospellier a évoqué avec nous sans détour ses résultats un peu moins bons qu'avant, et nous parle de l'une de...

22 Avril 2014
assets/photos/_resampled/croppedimage12580-Iquit.jpg

Quand les Pros arrêtent le Poker

On aura pu voir de nombreux visages connus du monde du poker se retirer officiellement et d'autres disparaître dans l'ombre au fil des années. Les...

18 Avril 2014
assets/photos/_resampled/croppedimage12580-claudio-pagano-2.JPG

Claudio Pagano : « Nous avons fait de l'EPT San Remo le plus grand tournoi du circuit. »

Claudio Pagano et ses deux fils, Luca et Nicola, sont les propriétaires de PaganoEvents, le plus grand organisateur de tournois en Italie. Nous l'avons rencontré...

17 Avril 2014

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Commentaire ajouté. Merci !

Aucun commentaire