Interview : Antoine Saout

Antoine Saout
Antoine Saout, l'exploit à portée de jetons

A 24 heures de s'envoler vers Vegas et surtout à une semaine de sa grande finale, Antoine Saout a confié à PokerListings ses dernières impressions.

fr.PokerListings.com : Antoine, le grand jour approche. Dans quel état d'esprit es-tu à quelques heures de t'envoler à Vegas pour cette grande et historique finale ?

Je suis dans un très bon état d'esprit. Je vais me reposer un peu là-bas et bien sûr aussi en profiter.

Qu'en est-il de la Pression de l'évènement et de sa médiatisation, pression que tu te mets peut-être toi-même ?

Pour le moment je ne ressens pas de pression. Peut-être arrivera-t-elle lorsque je verrai les supporters là-bas sur place une fois arrivé en table finale, je ne sais pas.

Est-ce le sentiment de l'exploit de toute façon déjà accompli, ou l'assurance d'avoir de toute façon déjà gagné beaucoup d'argent, et que tout ce qui arrive maintenant n'est que du bonus ?

Non ce n'est ni l'un ni l'autre je pense. J'attends simplement le moment venu (sourire).

Tu n'as pas vraiment chômé au niveau de ta préparation, avec beaucoup de tournois disputés, et surtout beaucoup de très bons résultats à la clé, au WPT Marrakech récemment et cette incroyable 7ème place au Main Event des WSOPE de Londres.
Comment expliques-tu ce rush ? Est-ce que tu sens avoir pris une nouvelle dimension dans ton jeu ?

J'ai effectivement pu faire beaucoup de tournois grâce à mon sponsoring avec Everest Poker. Cela m'a permis de prendre plus d'assurance et de confiance dans mon jeu, et d'acquérir plus d'expérience.
Et je peux aussi enfin faire les plus gros tournois.

J'imagine que tu as aussi travaillé, en ayant peut-être continué de lire sur le jeu, d'échanger avec tes collègues sur le circuit ?

C'est sûr, je continue de parler de mains avec mes amis, que ce soit des coups joués en live ou en ligne. C'est toujours bien d'avoir d'autres avis.
J'apprends aussi grâce au volume de jeu que je peux faire. Et bien sûr de mes erreurs et de tout le reste...

Maintenant que ton visage n'est plus du tout inconnu à une table, qu'en est-il de tes adversaires, te voient-ils, et surtout te jouent-ils d'une autre façon ?

Antoine Saout
"Je ressens parfois plus de respect dans le jeu".
En fait je ne suis pas encore si connu, juste en France. J'ai pu le constater à Cannes lors du Partouche Poker Tour, ou à Enghien le week-end dernier pour le Barriere Poker Tour, et également à Marrakech.
Je ressens parfois plus de respect dans le jeu effectivement, et certains veulent aussi moins me jouer.

En dehors de tes nombreuses participations à des tournois nationaux ou internationaux justement, en quoi a consisté ta préparation ? As-tu étudié tes futurs adversaires ?

J'ai pu voir un peu leur jeu dans les vidéos d'ESPN. Mais je pense que ce n'est pas une garantie, en trois mois ils ont eu le temps de changer leur jeu. Et puis en table finale il y aura une ambiance particulière qui va peut-être les faire jouer différemment. Du coup je préfère me concentrer sur mon jeu.

En dehors de Phil Ivey (j'imagine), il y en a un ou deux que tu redoutes plus que les autres ?

Non. De toute façon il faudra tous les jouer pour gagner.

Compte tenu de ton tapis tu es considéré comme un outsider. C'est un statut qui te convient ?

Oui. Tant mieux si on ne parle pas trop de moi.

Si demain le bon génie du poker te propose un deal : c'est soit l'argent soit le bracelet. Tu choisis quoi ?

(il réfléchit) L'argent je pense.

Une question qui brûle les lèvres de pas mal de monde : comment fais-tu pour rester aussi impassible, comme totalement détaché de l' évènement ? Au point de ne guère avoir donné l'impression de déborder de joie dans tes interviews d'après qualification.

(rires) J'étais aussi bien fatigué. Et puis il faut dire que j'ai du mal à réaliser parfois. J'ai aussi tendance à trouver les choses trop banales.

On est donc pas prêts de te voir te jeter à genoux ou de monter sur la table avec la banane jusqu'aux oreilles...  à moins peut-être de gagner dans 15 jours ?

Tout est possible, mais le chemin est long avant la gagne (sourire).

everest poker
Tu défends les couleurs d'Everest Poker. Un petit mot peut-être sur l'ouverture du marché qui se profile ?

Je pense que c'est une bonne chose. Cette ouverture du marché va amener beaucoup de nouveaux joueurs sur le circuit.

Je crois savoir que tu es un bon joueur de pétanque, avec quelques trophées là aussi au compteur. Pratiques-tu toujours ?  As-tu encore le temps d'y jouer ?

J'ai en effet été champion de Bretagne junior en 2000 et champion du Finistère junior en 2001.
Depuis cet été je n'ai plus le temps de jouer, je suis trop pris par le poker.

As-tu d'autres passions en dehors du poker - et donc de la pétanque - ?

Oui, sortir entre amis. J'aime aussi tous les sports, même si je n'ai pas trop le temps de pratiquer. J'aime aussi la conduite, le karting, et encore bien d'autres choses !

Derniers Blog Posts »