Bob Bounahra, figure de proue de l'un des plus petits pays aux WSOP

Bob Bounhara 1
Badih "Bob" Bounahra

Le Bélize (23 000 km² et 330 000 habitants) fait partie des plus petits pays représentés dans le Main Event et aux World Series of Poker. PokerListings a rencontré l'un de ses plus grands ambassadeurs poker, Badih Bounahra.

Badih Bounahra tient ses promesses.

« Lorsque j’ai atteint la table finale du Main Event des WSOP 2011, j’ai promis à ESPN que je ferais venir d’autres joueurs du Bélize », a déclaré Bounahra.

Le November Nine 2011 (7è) a donc tenu sa promesse, puisqu’il s’est présenté cette année aux WSOP avec 11 autres joueurs venus du pays le moins peuplé d’Amérique Centrale (voir sur la carte du Monde).

Propriétaire de l’une des deux salles de jeux du Bélize, Bounahra a organisé des événements toute l’année pour sélectionner les joueurs qu’il emmènerait.
Les heureux vainqueurs ont donc eu la chance de participer notamment au Monster Stack 2015.

« C’est une toute nouvelle expérience pour eux », explique Bounahra.
« La plupart n’ont même jamais participé à un grand tournoi, alors je me suis dit que le Monster Stack serait parfait pour eux vu le nombre de jetons donnés au départ. »

Si aucun n’a atteint de place payée, quatre d’entre eux ont tout de même participé au Day 2 et tous en garderont de grands souvenirs.
Par ailleurs plusieurs ont terminé dans l'argent d'autres épreuves (Vijay Vidhani (34è Event 30), Rommel Berges (384è Event 66)), ainsi que Bob Bounahra lui-même (291è Event 61).

badih bounahra2
"Les médias béliziens ont parlé de notre voyage aux WSOP."

Le Bélize semble être un marché assez limité, mais Bounahra estime que le poker y a énormément progressé depuis sa table finale du Main Event.

Le poker bélizien

« Avant 2011, c’était quasi inexistant. Mais aujourd’hui, tout le monde joue au poker.

Les médias béliziens ont même parlé de notre voyage et maintenant tout le monde veut faire partie de notre équipe et devenir joueurs de poker ! »

Bounahra estime que cette croissance devrait se poursuivre.

« Je pense que nous allons probablement doubler, voire tripler ce nombre dans les années à venir.
Beaucoup de touristes viennent aussi passer un week-end au Bélize pour jouer au poker. »

En dehors de l’habituel No-Limit Texas Hold’em, les Béliziens aiment aussi un autre type de No-Limit.

« Il y a beaucoup de No-Limit Omaha. On ne joue pas au Pot-Limit Omaha, mais au No-Limit Omaha. »

Et apparemment, les mises peuvent monter jusqu’à 10$/25$. Quant aux joueurs, Bounahra les voit comme un savant mélange de passionnés et de fous.

« Les joueurs du Bélize sont de véritables passionnés. Ils prennent le poker très au sérieux et savent ce qu’ils font.

Ils sont un peu différents des autres joueurs, cela dit. La moitié joue très serré, et l’autre de manière complètement dingue. »

The Big Slick Princess Poker Room

Bounahra encourage ses compatriotes béliziens à rejoindre sa salle de poker, The Big Slick Princess Poker Room, et d’y faire grimper leur bankroll pour se rendre eux aussi aux WSOP l’année prochaine.

C’est une opportunité qu'il n'avait pas lorsqu’il a débuté :

Bob Bounhara 1 4
Envie de jouer au No-Limit Omaha ? Direction la Princess Poker Room.

« Les casinos n’ont ouvert qu’il y a une douzaine d’années au Bélize. Mais il y a toujours eu des gens qui jouaient chez eux.

Je joue depuis que je suis tout petit. Mon grand-père jouait souvent et j’adorais m’asseoir et le regarder jouer.

C’était il y a 32 ans, à peu près. Un jour, je lui ai dit que je pensais pouvoir les battre. Il m’a dit qu’il jouerait contre moi la fois suivante.
Évidemment, ils m’ont battu en 5 minutes, mais je n’ai jamais arrêté de jouer. »

Depuis, Bounahra n’a effectivement jamais arrêté de jouer, et désormais il ne joue plus seulement pour lui. Il joue aussi pour son pays.