Barry Greenstein : « Quand les gens commenceront à me dire que je suis sénile, j'arrêterai. »

IMG0377
Barry Greenstein a toujours la forme.

Depuis 40 ans, Barry Greenstein est le témoin privilégié de l'évolution du poker. Et d'après lui, il a encore largement sa place sur le circuit actuel.

Thomas Hviid, notre confrère de PokerListings Danemark, a eu la chance de rencontrer Barry Greenstein lors de l'EPT Grand Final à Monte Carlo.

Greenstein évoque dans cette interview la législation américaine concernant le poker en ligne, à quel point les WSOP ont changé depuis la victoire de Moneymaker il y a 10 ans, et l'affaire du chantage dont son fils Joe Sebok a récemment été victime.


Que penses-tu du fait que le premier site internet de poker en ligne légal aux Etats-Unis soit lancé dans le Nevada ?

Comme vous le savez, je représente PokerStars, donc nous voulons bien évidemment que le poker redevienne légal aux États-Unis, comme c'était le cas autrefois. Et nous voulons que PokerStars soit présent.

Au final, il semble que ce soit déjà légal, mais disons qu'on s'attendait à ce que soit mis en place un système de licences accordées au cas par cas au niveau fédéral. En parallèle, certains états ont décrété, individuellement, que le poker était légal chez eux, à condition de demander une licence.

Apparemment, ça se passe plutôt bien pour Ultimate Poker, donc on espère vraiment que les gens se rendront compte que le poker n'a rien d'effrayant.

En général, les adversaires les plus virulents du poker sont ceux qui ont des intérêts dans d'autres formes de jeux, les casinos par exemple. Ils veulent à tout prix éviter que les joueurs aillent sur internet, ils veulent les garder dans leurs casinos.

Le fait que Ultimate Poker soient les premiers à se lancer au Nevada, c'est une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

C'est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. La mauvaise nouvelle, c'est que nous (PokerStars) ne sommes pas impliqués là-dedans. Mais au final, ce qui est important, c'est la position qui a été adoptée.

Je pense qu'il finira par y avoir une loi au niveau fédéral, et à ce moment-là, PokerStars fera une demande de licence qui sera, je l'espère, acceptée.

1R8A9712
"Certains pensent que j'ai fait mon temps. Moi je ne pense pas."

Comment abordes-tu les WSOP ?

Je participe aux WSOP depuis 1991, et j'y serai aussi cette année, bien sûr, pour jouer beaucoup d'events et de cash games. Je n'ai pas encore décidé lesquels, mais je verrai au jour le jour quand les WSOP auront commencé.

Je ne prévois jamais grand chose en dehors du Main Event et du Players Championship à 50 000$.

Ces WSOP marqueront le dixième anniversaire de la victoire de Chris Moneymaker. Selon toi, comment les WSOP ont-ils évolué depuis cette époque-là ?

Lors de l'assemblée des joueurs, nous avons fait de notre mieux pour que les WSOP ne soient pas complètement dominées par le No-Limit Hold'Em.

Je pense que nous avons fait du bon travail, en intégrant notamment des mixed games avec du badugi. Nous essayons de suivre les tendances actuelles. Nous avons aussi su nous adapter aux joueurs spécialistes d'internet en proposant plus de tables à 6.

Comment définirais-tu ton rôle dans le poker d'aujourd'hui ?

Mon rôle, c'est celui du vieux qui joue au poker depuis 40 ans. J'espère que cela fait de moi quelqu'un d'utile, de par mon expérience.

D'un autre côté, je suis persuadé que certains pensent que j'ai fait mon temps, que je suis hors du coup, et qu'ils se demandent pourquoi ce vieux croulant s'acharne à leur donner des conseils.

IMG515
Joe Sebok, victime d'une affaire de "sextorsion".

Moi je pense vraiment que je peux encore apporter quelque chose. Et quand les gens commenceront à me dire que je suis sénile, j'arrêterai.

Est-ce que tu peux nous parler brièvement du chantage dont a été victime Joe Sebok, ton beau-fils ?

Il y a 3 ou 4 ans, quelqu'un a piraté son adresse e-mail et a lu ses messages personnels. Il y avait quelques photos dénudées de sa petite-amie et ils ont essayé de les utiliser pour le faire chanter.

La situation a envenimé et ils sont devenus très menaçants. D'ailleurs, ils s'en sont également pris à d'autres joueurs de poker que je ne nommerai pas.

Vous serez heureux d'apprendre que personnellement, je n'ai pas de photos de moi nu dans mes e-mails, mais je suis sûr que tous autant que nous sommes, nous avons certains e-mails que nous ne voudrions pas voir être rendus publics. Il faut bien être conscient que ce genre de chantage peut arriver à tout le monde.

Joe, contrairement à d'autres, n'avait aucune intention de céder à ce chantage et il a la chance d'avoir un contact au FBI. Ils ont découvert que cette affaire avait bien plus d'ampleur que ce qu'ils croyaient et que ces gars s'en étaient pris à de nombreux joueurs de poker.

Le FBI a pris l'affaire très au sérieux et a demandé à Joe de les mener en bateau en leur faisant croire qu'il allait payer. Ils étaient très arrogants et très agressifs dans ce qu'ils disaient, mais finalement le FBI les a retrouvés.

Au final, l'un deux était vraiment un psychopathe, il a même essayé de faire chanter quelqu'un après avoir été pris.

Joe n'avait pas très envie de témoigner, surtout quand il s'est rendu compte que l'un deux avait 39 ans et était père de famille, mais le FBI lui a fait comprendre que son témoignage était essentiel.

Je n'ai pas lu tout ce qui s'est dit sur internet, mais Joe m'a dit que les gens l'ont accusé d'avoir beaucoup exagéré. Manifestement, ils ne se rendent pas compte qu'il était très important qu'il témoigne pour pouvoir conclure cette affaire.

 

Derniers Blog Posts »