Interview : Chris Moneymaker

chris moneymaker

Principal instigateur du boom du poker online après avoir remporté le Main Event 2003 des WSOP en s'y étant qualifié via un satellite à 39$, Chris Moneymaker est devenu l'icône de toute une generation. PokerListings l'a rencontré à l'occasion du récent EPT de Monte Carlo.

 

Chris, qu'est-ce que ça fait d'être rentré dans l'histoire, de se sentir dans la peau de celui responsable de toute cette poker mania ? Que se serait-il passé à votre avis si Chris Moneymaker n'avait pas gagné le Main Event en 2003 ?

C'est un sentiment agréable, mais j'essaie de ne pas tant y penser. Après c'est vrai, si je ne l'avais pas fait vous ne seriez sans doute pas assis en face de moi, et le poker ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui.

Ca te fait ressentir la pression ?

Non. Si quelqu'un arrive à me mettre la pression, c'est ma famille, mes enfants. Vous avez la pression si vous jouez mal. Si je me prends un bad beat en tournoi, ça craint toujours ok. Mais après tout qu'est-ce que ça peut faire... ça ne ruine pas ma journée pour autant. Vous ne pouvez pas être dans un bon jour tous les jours. J'ai développé une attitude plus positive sur tout ça.

Et les résultats s'en font ressentir. Mes lectures sont par exemple devenues bien meilleures. Le premier jour ici par exemple, je me sentais vraiment bien à la table, et j'ai par quatre fois réussi à dire à un autre joueur ce qu'il avait : les as, les rois, les trois, et as-roi. Il était sacrément impressionné.

Quelles sont les différences majeures entre le poker en ligne en 2003 et en 2010 ?

Le jour du Sunday Million à 100 000 $ garantis sur PokerStars, avant c'était un dimanche comme les autres. Il y aurait 200 joueurs dans le tournoi, aujourd'hui vous en avez 8000.

Mais le jeu a drastiquement changé, avec plein de nouveaux outils, des communautés... Et vous vous retrouvez avec des gars qui jouent 24 tables à la fois, qui font des 3-bet... En 2003 si quelqu'un vous sur-relançait, le gars ne pouvait avoir que les valets, les dames, les rois, les as, voire as-roi. Aujourd'hui le gars le fait avec Q5. Et si quelqu'un relançait encore il ne sentirait pas coupable de le faire avec as-valet. Les éventails sont extrêmement larges aujourd'hui, c'est le plus gros changement.

chris moneymaker
"Le jeu n'a plus rien à voir avec ce qu'il était avant".

Il y avait eu une table finale, au Poker Caribbean Adventure, où les deux gars étaient partis à tapis parce qu'ils avaient tant relancé qu'ils étaient obligés d'y aller même avec des poubelles. (WPT PCA 2007 entre Issac Haxton et Ryan Daut NDLR). C'est le poker maintenant. Du coup vous voyez aussi beaucoup de gens revenir à un jeu super solide aujourd'hui. Ce peut être une bonne chose quand vous avez à la table ce genre de joueurs, qui relancent, sur-relancent , sur-sur-relancent... vous n'avez qu'à attendre une main et à vous réveiller.

Penses-tu qu'il pourrait y avoir un nouveau "boom" du poker dans les mois ou les années à venir ? Si oui où, qui, comment ?

Le boom a déjà eu lieu, je n'en vois pas d'autre arriver. Après on pourrait peut-être voir encore plus de monde jouer si par exemple une femme remportait les World Series of Poker.

On ne te voit pas trop dans les tournois live, particulièrement en Europe. Tu joues toujours beaucoup mais préfère le poker en ligne ?

Je fais quelques tournois chaque année en Europe, mais je choisis souvent pour ce qu'ils aient quelque chose de spécial. Cette année je suis par exemple allé au WPT Bucarest. Je me suis dit "hé, est-ce que tu auras de nouveau un jour l'occasion d'aller à Bucarest ?"

Voyager est difficile et un tournoi prend au moins une semaine. J'ai une famille et je n'aime pas en être séparé trop longtemps.

Si je voulais participer aux WSOPE, je devrais laisser ma famille pour au moins un mois. J'essaie donc de choisir un tournoi par an, dans un endroit différent.

Es-tu tenté par quelque participation à des shows de High Stakes ?

Non, pas du tout. Je ne suis pas un très bon joueur de cash games de toute façon. Ce n'est pas là où sont mes qualités. Et puis je ne vais pas dans un show TV juste pour passer à la télé. Si je ne joue pas au cash game en temps normal, pourquoi irais-je le faire à la télé ? Ca n'aurait aucun sens.

Est-ce que les gens te reconnaissent quand tu joues en Europe ?

Oui, on me reconnait assez souvent, mais cela dépend d'où je vais, c'est assez aléatoire.

A l'exception de ta célèbre victoire, on ne te connaît pas beaucoup. Qui sont tes amis dans le monde du poker ?

massage girl
"Le poker c'est génial mais il y a d'autres choses dans la vie".

Les deux gars qui me sont le plus proches sont Greg Raymer et Joe Hachem. Nous avons chacun une famille, pas mal d'intérêts en commun, on joue, on parle stratégie, et nous voyageons aussi beaucoup ensemble. Ce sont devenus de vrais amis.

Mais quand je rentre à la maison je sors de tout ça, je ne regarde pas le poker à la télé. Ma femme n'y comprend rien, et elle n'en a de toute façon pas envie. Si vous veniez me rendre visite, vous ne penseriez jamais que je suis un joueur professionnel.

Le poker est un jeu génial, fascinant, et caetera, mais il y a également d'autres choses dans la vie. Il y a des gamins qui ne font rien de spécial sinon jouer au poker sur internet toute la journée. Ils se font peut-être pas mal d'argent mais ils passent à côté de leur vie. Mais l'argent n'est pas tout, le poker n'est pas tout. Vous devez faire autre chose de votre vie.

Désolé, la prochaîne question est encore à propos de poker...

Enfoiré va ! (rires)

Quel est ton programme pour les WSOP à venir ? Vas-tu jouer le Players Championship ?

Mon programme devrait être à peu près comme tous les ans, sans exception. Je joue toujours le premier week-end. Quoique jusque là je jouais le Main Event assez tôt mais ça va sûrement changer. Si vous êtes là deux jours plus tôt, que vous jouez votre Day 1 le premier jour, vous avez ensuite trois jours à attendre. Vous arrivez au Day 3 et vous êtes déjà là depuis une semaine. C'est un investissement en temps et qui n'est pas très marrant pour la famille.

Je déteste plus que tout les Day 1 des tournois. Il ne s'y passe rien. Ce n'est pas sur les Day 1 que vous gagnez vos tournois dont vous avez juste à être patient. Alors vous restez aussi et vous dites "bon Dieu quand c'est que ça se termine...".

Ton nom était vraiment prédestiné, mais d'où vient-il ?

D'un héritage. C'est un nom d'origine allemand. Mes ancêtres fabriquaient des pièces d'or et d'argent et ils ont donc choisi ce nom (Moneymaker = faiseur d'argent NDLR).

Quels sont tes autres passe-temps en dehors du poker ?

Je passe du temps avec ma famille, je joue au golf et puis aussi au football. Mon père m'y a emmené petit et j'étais plutôt bon. Mais ma petite stature et ma carrure ne m'y ont pas trop aidé.

Un petit pronostic pour la Coupe du Monde qui arrive ?

Probablement l'Espagne ou l'équipe qui pourra les battre. Sinon le Brésil qui est toujours fort.


* Chris Moneymaker, son palmarès sélectif
*

- 4 places payées WSOP (2003, 2004, 2006, 2007), 1 victoire dans le Main Event 2003
- 2ème du WPT Bay 101 Shooting Stars en 2004
- 17ème de l'EPT de Londres 2007
- 69ème de l'EPT Grand Final de Monte Carlo 2010
- 3 000 000 $ de gains en tournois (dont 2 500 000 $ au Main Event 2003).


Envie de réussir le même exploit que Chris Moneymaker ? Qualifiez-vous pour le Main Event des WSOP et rendez-vous à Las Vegas tous frais payés grâce à PokerListings !
Mieux, nous vous offrons le package à 10 000 $ ainsi que jusqu'à 10 000 $ de prix supplémentaires en activités toutes plus folles les unes que les autres, pour une expérience que vous n'oublierez pas de sitôt !
Tous les détails sur notre page des WSOP 2010 : Champion Camp VIP, nos Freerolls et comment se qualifier.

 

Derniers Blog Posts »