Thor Hansen et Pierre Neuville : leur retour à la vie, et au poker

Neuville Hansen2
Le Belge Pierre Neuville et le Norvégien Thor Hansen

Thor Hansen et Pierre Neuville ont près d'un siècle d'expérience dans le poker à eux deux. Ces deux grands seigneurs du poker européens avaient, jusqu'à il y a peu, des parcours très différents. Puis, comme cela arrive souvent, leur vie a pris un tournant inattendu : ils se sont tous les deux retrouvés face à la mort.

Un combat qu'ils ont remporté tous les deux et au cours duquel le poker les a aidés. Voilà donc l'histoire incroyable de deux parrains du poker européens qui incarnent l'esprit du poker.

Il y a quelques années, Pierre Neuville a frôlé la mort après avoir subi six opérations, dont deux qui se sont mal passées.

Quant au géant norvégien, Thor Hansen, il se bat contre le cancer depuis bien plus longtemps que ce que lui avaient annoncé les médecins.

Neuville se souvient parfaitement de ces moments difficiles, cloué sur son lit d'hôpital :

« J'ai dit à ma femme que si je m'en sortais vivant, j'allais arrêter de travailler et me mettre au poker à plein temps. À ce moment-là, elle ne savait même pas que je jouais au poker. Elle a cru que j'avais des hallucinations et que je parlais de quelqu'un que j'avais vu à la télé. »

Ce qu'elle ne savait pas, c'est que Neuville avait déjà joué au poker dans les années 60 pour financer ses études, avant d'abandonner pour se lancer dans les affaires.

Neuville2
Pierre Neuville, la sagesse : "Les bad beats ne me font plus grand chose, ils font partie du jeu."

À peine quelques mois plus tard, Neuville frôlait la table finale du Main Event du PCA en se faisant éliminer par le futur vainqueur, Bertrand "ElkY" Grospellier.

Aujourd'hui, il fait partie des 10 meilleurs joueurs de l'EPT de l'histoire.


« Je ne suis même pas censé être en vie »

Neuville a remporté l'année dernière le trophée PokerListings de la « Légende Vivante », récompensant ainsi son incroyable régularité et ses performances.

Hansen, également nommé dans cette catégorie l'année dernière, est quant à lui le lauréat 2014.

Et le solide Norvégien aura même eu la force de participer à l'EPT100 de Barcelone il y a quelques semaines.

« Mon corps est plein de tumeurs. Je suis sous chimio depuis plus de 24 mois. Les docteurs ont dit qu'il me restait deux mois à vivre. C'était il y a deux ans. Donc finalement, ça va plutôt pas mal. »

Hansen est cependant bien conscient qu'il ne guérira jamais et que les traitements sont limités.

« Je sais bien que je suis très malade. Mais je suis quelqu'un de fort, il en faut beaucoup pour se débarrasser de moi. Je ne suis même pas censé être en vie, et pourtant je suis là à jouer le Main Event. »

Dans de nombreux secteurs, on se hâte de pousser les « anciens » vers la sortie sans autre forme de procès. Ce n'est pas le cas dans le poker, qui sait reconnaître et saluer ses légendes, à juste titre.

Hansen a d'ailleurs été nommé pour le Poker Hall of Fame, bien que cela ne l'affecte pas beaucoup.

« Je ne peux pas dire que j'accorde beaucoup d'importance au Hall of Fame. Je suis le premier joueur non-américain à être nommé, ce qui me fait plaisir, mais ça ne veut pas dire grand chose. »


Revivre grâce au poker

Pierre Neuville est pour sa part un plus grand adepte des récompenses. Il revient sur son PokerListings Award gagné en 2013 :

« C'était un véritable honneur pour moi de recevoir ce trophée » explique le Belge. « Ca veut dire que je suis reconnu par un organe compétent du poker, ce qu'est PokerListings.

Et puis cela me permet de me rappeler pourquoi j'ai commencé à jouer. Je n'ai jamais joué au poker pour l'argent, même si je garde un œil sur mon capital, évidemment.

Thor Hansen4
"Les joueurs de poker enchaînent les bad beats et apprennent à les gérer."

Je ne serai jamais nommé pour le Hall of Fame parce que je ne fais pas de cash games. Je ne remplis pas suffisamment de conditions. »

« Ces trophées mettent en avant le jeu » estime Hansen. « Peu importe qu'il n'y ait pas d'argent en jeu. Je sais que c'est ma deuxième nomination, et j'en suis très reconnaissant. Et je viendrai récupérer mon trophée à Malte. »

Et sans exagérer l'importance du poker, que ce soit en général ou dans la vie de ces deux hommes, on peut tout de même dire que le poker leur a permis de retrouver goût à la vie.

Le poker n'a pas sauvé la vie de Pierre, mais il lui a donné des objectifs. Et il semble bien que le poker soit le moteur de Thor.

Et si cela n'est pas l'incarnation de l'esprit du poker, qu'est-ce qui l'est ?


« Les joueurs de poker sont très forts mentalement »

Personne ne peut battre la mort. Le fait est qu'aucun d'entre nous ne s'en sortira vivant. Donc la vraie question c'est : comment gérer cela ? Peut-être qu'après tout les joueurs de poker sont les mieux équipés pour y faire face.

Thor Hansen2
Thor Hansen, le roc norvégien : "Il en faut beaucoup pour se débarasser de moi."

« Les joueurs de poker sont très forts mentalement » confirme Hansen. « On enchaîne les bad beats et on apprend à les gérer.

Peu importe la maladie, il est important d'être fort mentalement, et les bons joueurs le sont forcément. »

« D'ailleurs, » ajoute Neuville, « les bad beats ne me font plus grand chose. Je ne les vois plus vraiment comme des bad beats, ils font simplement partie du jeu.

Je viens d'écrire sur les bad beats et comment ne pas les laisser nous affecter. Je sais que certains joueurs en souffrent énormément, et je veux leur simplifier la vie. »

Hansen voit les choses un peu différemment :

« Moi c'est le contraire : j'aime les bad beats. Ils n'arrivent pas si souvent, et un bad beat veut dire qu'on a fait ce qu'il fallait pour avoir la meilleure main possible. Un bad beat, ça veut dire qu'on a fait du bon boulot.

Donc non, ils ne me dérangent pas. »

Il n'y a pas à dire, lorsqu'on entend parler ces deux pionniers du poker européens, on a vraiment l'impression de découvrir deux parcours exceptionnels qui leur ont permis d'acquérir une grande sagesse.

Ces parcours sont faits d'histoires belles ou tristes, mais toutes enrichissantes pour peu que l'on y prête suffisamment d'attention.

Alors à nous d'ouvrir les oreilles et d'en profiter.

 

Derniers Blog Posts »