Davidi Kitai : « Je veux être numéro 1 au Global Poker Index. »

Davidi Kitai 3
Le Phil Ivey européen.

On peut l'examiner sous toutes les coutures, le succès de Davidi Kitai est absolument éblouissant.

Il est l'un des 5 joueurs du monde à avoir remporté la convoitée Triple Crown et ses gains en tournois s'élèvent à 6 millions de dollars, ce qui fait de lui le plus grand joueur belge de l'histoire.

Cet été, il a remporté son troisième bracelet WSOP et il a atteint 14 places payées en 2014 pour un total de 2,5 millions de dollars.

Si cela ne vous suffit pas, sachez qu'il vient également de remporter un tournoi à 2000€ lors de l'EPT Deauville et qu'il a atteint la table finale du Super High Roller.

Il est devenu tellement bon que certains osent du bout des lèvres le comparer à des légendes comme Phil Ivey.

Nous l'avons retrouvé à Deauville pour parler un peu avec lui de son futur.

Davidi, l'année dernière tu nous confiais que ton objectif principal était désormais de devenir n°1 au Global Poker Index et de le rester au moins quelques semaines. Tu dois vraiment avoir beaucoup de considération pour ce classement.

Pour moi, le GPI est le premier classement vraiment légitime dans le poker. Les calculs sont logiques et le leader du classement peut réellement se considérer comme le meilleur joueur du circuit.

Je joue au poker depuis 10 ans, j'ai besoin de trouver d'autres objectifs que celui de gagner de l'argent. Je pense que c'est très important pour tous les joueurs de haut niveau.

Du coup, je me suis dit que je voulais vraiment être numéro 1 au GPI pendant au moins une semaine. Depuis que je me suis fixé cet objectif, j'ai l'impression d'être beaucoup plus régulier et plus ambitieux.

IMG830
Cet homme est dangereux.

Chacun de mes résultats compte désormais, c'est ce qui me rend d'autant plus dangereux. (rires)

La Belgique est assez divisée, entre Wallons et Flamands. Est-ce que cela se ressent dans la communauté poker ?

Je suis bruxellois francophone mais je me sens 100% belge.

Les Belges francophones et néerlandophones aiment se disputer mais au final cela ne va jamais plus loin. Cependant, nous sommes des joueurs de poker très différents.

Si vous jouez à Namur, au grand casino de Wallonie, vous verrez ce qu'est le jeu « à la française ». C'est un jeu direct et prudent, plutôt loose-passif.

À l'inverse, les Flamands ont un jeu très proche des Néerlandais : serré-agressif. Ils sont bien meilleurs en cash games.

Nous les Belges francophones sommes meilleurs en tournoi, comme vous pouvez le voir. (rires)

Les meilleurs joueurs belges en tournois sont Michael Gathy, Pierre Neuville et moi. Que des francophones.

Tu aimais beaucoup l'Aviation Club de France à Paris sinon je crois, mais il a donc fermé en octobre dernier.

L'Aviation Club de France était un excellent endroit pour jouer au poker et c'était de loin le club le plus clean de France.

Au-delà ce ça, l'atmosphère y était absolument unique, la cuisine délicieuse et les employés très sympas.

C'était un endroit très important pour le poker français et je pense que c'est une grave erreur de l'avoir fermé. Pour moi, il représente le meilleur de la culture française.

Tu es l'un des meilleurs joueurs de tournoi du monde, pourtant tu continues à participer à des tournois à plus petit buy-in chaque année.

Ça fait partie de la mentalité Winamax. Même nous, en tant que joueurs pro, on essaye de rester très proches des amateurs.

C'est pour cela que nous participons à une demi-douzaine de « petits » tournois avec eux chaque année.

Et puis personnellement, j'aime pouvoir discuter avec les nouveaux joueurs. Je pense qu'environ 5% de tous les joueurs ont le talent pour pouvoir évoluer au plus haut niveau.

C'est bien de pouvoir discuter avec eux dans une atmosphère assez détendue.

Derniers Blog Posts »