George Danzer : « J’ai enfin eu l'impression de savoir gagner. »

george danzer

George Danzer a mené une très belle carrière de joueur professionnel pendant plusieurs années avant de remporter son tout premier tournoi l’année dernière.

Et tout d’un coup, il semblait tout simplement incapable de perdre.

Danzer a tout simplement vécu la meilleure année de sa carrière, avec notamment une extraordinaire performance lors des World Series of Poker.

Une fois le calme revenu après les WSOP APAC en Australie, Danzer avait remporté un total de trois bracelets WSOP en plus du titre de Joueur de l’année des WSOP.

Et comme si cela ne suffisait pas, il a également été nommé Meilleur ambassadeur du poker aux European Poker Awards.

PokerListings a retrouvé Danzer à l’occasion du Grand Final de l’EPT au début du mois, pour évoquer notamment avec lui son année exceptionnelle, ses exploits sur Twitch, et les Global Poker Masters.


Peux-tu revenir pour nous sur cette année 2014, la meilleure de ta carrière ?

George Danzer
De bons SCOOP = de bons WSOP

Je m’en souviens très clairement. Tout a commencé par un tournoi bounty à 1 000$ + 1 000$, le premier véritable tournoi que j’aie remporté.

Avant cela, j’avais seulement remporté des tournoi caritatifs ou avec des buy-in de 50 €. C’est un véritable déclic, j’avais l’impression de savoir enfin comment gagner.

Ensuite, les SCOOP se sont très bien passés pour moi et je suis arrivé aux WSOP en pleine confiance.

Les SCOOP sont vraiment un excellent entraînement pour les WSOP parce qu’il y a énormément de gros tournois, qui ont des structures et un niveau similaires à ceux du WSOP.

Les tournois en Mixed notamment. Les tournois à 2 000$ des SCOOP rassemblent entre 60 et 80 joueurs, à Vegas c’est entre 120 et 140.

Évidemment les tournois live durent trois jours et les tournois online seulement une journée, mais il y a beaucoup plus de mains.

Quand les SCOOP se passent bien, il y a de quoi être optimiste pour Las Vegas. Là, j’ai remporté un tournoi et terminé deuxième d’un autre, ainsi que deuxième au classement général.

Ensuite, il faut bien lancer les WSOP. Mon premier tournoi était du 2-7 à 10 000 $, j’ai terminé 5e.

Parfait pour bien lancer les Series ! Et puis tout devient plus facile, parce qu’une bonne place garantit que tes prochains buy-ins sont réglés.

La deuxième semaine, je suis allé loin dans le tournoi de Razz. Je pense souvent que je devrais en gagner plus, parce qu’il s’agit surtout de ne pas tilter.

J’en ai tellement joués que je suis plutôt détendu, et là j’ai gagné.

Après une victoire et une 5e place, tout le reste était du bonus. Quand j’ai remporté mon deuxième bracelet, les choses sont devenues folles. À tel point que j’ai même pris un jour de congé. Je n’avais pas eu besoin de le faire après le premier.

Ce petit break m’a vraiment permis de bien récupérer pour le Players Championship à 50 000$ qui est le tournoi le plus important des Series.

À la fin des WSOP, tu étais en lice pour le titre de Joueur de l’année, au coude à coude avec Brandon Shack-Harris.

IMG5168
Contre Shack-Harris : Attrape-moi si tu peux.

Shack-Harris a terminé deuxième du Players Championship et m’est passé devant au classement général. C’est pour cela que j’ai dû aller en Australie pour les WSOP APAC.

On a tout les deux atteint une place payée lors du tout premier tournoi, mais j’étais un palier au-dessus et j’ai pu repasser devant.

Deux tournois plus tard, nous étions à la même table et j’ai perdu une main très indécise contre lui, avec A-R contre deux 10.

Du coup, il est repassé devant. Le même scénario s’est répété deux tournois plus tard, sauf que cette fois j’ai gagné, mais je ne suis pas allé assez loin.

Il me manquait un palier pour lui repasser devant. Heureusement, j’ai remporté un autre bracelet pour reprendre définitivement la première place.

Dans les derniers tournois, il est allé plus loin que moi. J’ai eu une sacrée frayeur dans le dernier tournoi : il devait terminer 4è pour me passer devant et je ne pouvais que l’observer de loin.

Tout s’est joué dans le dernier tournoi, mais j’ai remporté le titre. Sacré été...

Ta vie a-t-elle changé après ton titre de Joueur de l’année ?

En ce qui concerne la team PokerStars, beaucoup de très bons joueurs ont quitté l’équipe, mais c’est vrai que le titre de Joueur de l’année confère un certain statut.

IMG4939
"Le titre de Joueur de l'Année WSOP confère un certain statut."

Il est évidemment impossible d’être 100 % confiant, sous peine de se relâcher, comme dans n’importe quel autre profession. Tout peut changer très vite.

Mais je pense avoir fait du bon boulot avec ce titre.

Twitch est la dernière tendance. Qu’est-ce qui t’a poussé à t’y lancer ?

J’aime Twitch parce que ça me permet de changer un peu ma routine. Le grinding peut vite devenir assez ennuyeux et solitaire, Twitch permet de remédier à cela.

Tu peux rentrer en contact avec de nombreux joueurs. J’aime beaucoup ce côté interactif, mais j’aime aussi l’idée d’offrir quelque chose en retour.

Je parle un peu de stratégie, je joue beaucoup en Mixed Games à un niveau assez bas pour que les joueurs puissent se familiariser avec d’autres variantes que le Hold’em.

J’espère pouvoir streamer une table finale pendant les SCOOP. Si j’y arrive, ça sera évidemment un peu particulier parce que je devrais être extrêmement concentré.

Certains commencent déjà à fustiger Twitch en vous accusant de dévoiler trop d’informations, au risque de faire progrsser les nouveaux joueurs trop vite. C’est vrai ?

Évidemment que c’est vrai, mais personnellement je trouve que c’est une bonne chose.

Garder des secrets pour gagner plus d’argent, ce n’est pas ma philosophie du tout.

Je pense que les informations devraient être accessibles à tous, à eux ensuite d’en faire bon usage.

Les bons joueurs ont accès aux mêmes informations, à eux de démontrer qu’ils ont assez de talent pour rester à leur niveau. De cette manière, tout le monde s’améliore simultanément.

IMG4178
Sur Twitch, il faut se méfier de ses concurrents.

Ce n’est pas comme si on n’aidait que les « mauvais » joueurs pendant que les bons stagnaient.

Je rejette complètement ces arguments. D’ailleurs, ce ne sont jamais les vrais bons joueurs qu’on entend se plaindre.

Les meilleurs ont assez confiance en eux. Ceux qui se plaignent, ce sont ceux qui ne veulent surtout pas se compliquer la vie ni faire le moindre effort.

Après, je ne peux évidemment pas tout dévoiler. Pour les cash games de très haut niveau, j’ai des tactiques spéciales pour des joueurs en particulier.

Par exemple, je ne peux pas expliquer comment je joue contre Daniel Negreanu en Deuce-to-seven, parce que s’il venait à regarder, il prendrait un avantage considérable.

Ne penses-tu pas que Twitch rende plus vulnérable aux arnaques, comme la collusion entre plusieurs joueurs ?

Pas vraiment. Je fais toujours très attention à ce que le délai de diffusion prenne en compte le minuteur et les déconnexions, ainsi personne ne peut voir mes cartes avant la fin de la main.

Les données ne quittent mon ordinateur qu’après ce délai de sécurité. C’est dans mon ordinateur, nulle part ailleurs.

Pendant les SCOOP par exemple, je vais fixer un délai d’environ 15 minutes.

(Le stream Twitch de George Danzer : http://www.twitch.tv/george_danzer)

Tu as participé aux Global Poker Masters, à Malte. Selon toi, ce type de tournoi par équipe a-t-il un futur dans le monde du poker ?

Oui. Je pense que celui-ci et la Coupe du monde de poker aux Bahamas sont les deux tournois par équipe qui ont le potentiel pour perdurer.

georgedanzer2
Et vainqueur du trophée du meilleur ambassadeur poker.

Aux Bahamas, l’ambiance du tournoi est toujours géniale. Et à Malte, c’était une question d’honneur. Nous nous connaissions tous et personne n’avait envie de perdre.

Il y avait énormément de compétition. Pas à cause de l’argent, mais pour nos réputations.

Serais-tu prêt sacrifier deux ou trois jours de tournois pour les GPM s’ils availent lieu à nouveau ? Peut-être même ici, qui sait ?

Très probablement, oui. Le problème, c’est qu’il faut se qualifier et que c’est assez difficile en Allemagne. En ce moment, je crois que je ne suis même pas dans le top 4.

(Danzer est actuellement 7è joueur allemand au GPI, ndlr)

Est-ce que tu changerais quelque chose aux GPM ?

Juste quelques détails. Et puis quelques ajustements qui ont en fait été réalisés pendant le tournoi.

La structure devait être légèrement modifiée, par exemple. Les joueurs se sont réunis et ont fait part aux organisateurs des changements à faire. Ils étaient très à l’écoute et ont agit rapidement.

C’était très agréable de voir que les organisateurs n’étaient pas du tout butés et ont pris en compte les remarques des joueurs. Après tout, ce sont eux qui savent le mieux ce qu’ils veulent et ce qui fonctionne.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire