Kellyann Heffernan : “Je sais me faire une place à la table de poker”

Kellyan Heffernan2
Kellyann Heffernan (photo Danny Maxwell, PokerStars)

Dans le monde du poker en général, il est assez difficile pour une jeune femme blond platine, ancienne gymnaste et miss, de ne pas se faire remarquer.

Dans la petite famille des heads-up en No-Limit Hold’em, cela frôle l’impossible.

Et voilà que débarque de Glasgow Kellyann Heffernan.

La jeune femme avait déjà fait quelques vagues cette année en demandant conseil à Dan Bilzerian et lors d’une histoire de heads-up contre Dong Kim, mais la spécialiste des heads-up, qui sévit sur Twitter sous le pseudo @platinum_kell, est désormais sous les feux de la rampe.

Alors qu’elle a gravi un à un les échelons ces dernières années, tout en étant parfois aux prises avec une maladie chronique très handicapante, il est temps de découvrir qui est Kellyann Heffernan.


Alors, qui est Kellyann Heffernan ?

Je suis une vieille âme. Je pense que je ne suis pas née à la bonne époque. Mais je n’échangerais pour rien au monde, j’ai une famille et des amis merveilleux que je n’échangerais pas contre une machine à remonter le temps.

Optimized NWM kellyheffernanegalway
"Enfant j'étais toujours un peu différente."

Quand j’étais enfant, j’étais toujours un peu... différente. A l’âge où la plupart des petites filles sont fascinées par les poupées, moi j’adorais les requins et les trains miniatures.

J’étais aussi obsédée par l’Egypte ancienne, à tel point que ma mère pensait que j’avais dû être Cléopâtre dans une autre vie. Aujourd’hui, les trains miniatures ne m’intéressent plus tellement, mais je suis toujours autant passionnée par les requins, l’Egypte ancienne et l’astronomie.

J’étais persuadée que j’allais devenir biologiste spécialiste des requins ou archéologue, mais après le lycée j’ai fait des études de psycho et j’ai ensuite trouvé un super boulot dans la vente.

J’avais à peine 19 ans, le salaire était plus qu’alléchant, donc je me suis lancée là dedans pendant sept ans. C’était une belle aventure et les commissions étaient très intéressantes. Je suis rapidement devenue la meilleure commerciale du pays dans cette boîte.

J’avais énormément de pression sous les épaules mais le jeu en valait la chandelle. Ça m’a permis de vraiment me lancer dans la vie et de me constituer une bonne bankroll pour me mettre au poker. J’ai donc quitté mon boulot pour devenir mon propre patron et assouvir mes envies de liberté.

J’ai placé une partie de mon argent, le reste est placé sur un compte épargne et un compte dédié au poker.

Quelles sont tes parties de poker ?

J’ai commencé avec des tournois à bas enjeux en ligne quand je travaillais encore, puis je me suis aventurée dans les casinos du coin pour participer aux tournois locaux. A l’époque, j’étais absolument nulle, mais le jeu me passionnait.

Je suis ensuite passée aux cash games en ligne, et j’ai dû beaucoup jouer et beaucoup travailler pour devenir la joueuse que je suis aujourd’hui.

Optimized NWM Kelly Photo 3
Kellyann et sa rencontre avec Aaron Paul.

Pourquoi t’être tournée vers le heads-up ?

Après avoir augmenté les mises en 6-max multitable en cash games, j’ai décidé de passer en heads-up il y a deux ou trois ans. C’est vraiment la forme de poker No-Limit Hold'em la plus amusante et la plus dure.

Je me débrouillais bien, les mises augmentaient et je gagnais beaucoup d’argent. Je n’utilise pas de HUD, ni la GTO (théorie de jeu optimal). Je trouve cela beaucoup trop robotique et mathématique, ça m’enlève tout le plaisir de jouer.

La seule façon de battre un joueur GTO, c’est de faire pareil. Je trouve ça extrêmement ennuyeux. Mais plus les mises augmentent, plus il y a de robots.

Je continuais quand même à gagner, mais c’était de plus en plus difficile de trouver de bonnes parties, donc j’ai dû apprendre à adapter mon style de jeu contre ces “robots”.

Quand  je dis que je suis une spécialiste des HU, c’est parce que c’est là que j’ai gagné le plus d’argent et là où j’estime être la meilleure. Je n’essaye pas de dire que je peux dépouiller Viktor Blom, contrairement à ce qu’on a voulu me faire dire !

Après être tombée malade après l’EPT Barcelone l’année dernière, j’ai beaucoup joué en ligne, j’ai grimpé les échelons et j’ai gagné beaucoup d’argent. Ensuite, j’ai dû faire une pause à cause de mon état de santé.

Maintenant que je peux à nouveau voyager, je voudrais me concentrer sur les tournois live. Je n’en ai pas fait assez pour pouvoir juger, mais je viens de rater une place payée de très peu à l’EPT Barcelone et j’ai fait quelques bonnes performances par ailleurs, donc je suis persuadée que j’atteindrai mes objectifs.

Optimized NWM antoniusbarca3
"Patrik Antonius est très gentil mais quand il joue c'est un fou."

J’ai été deux fois à Vegas pour le Main Event. Je n’ai rien gagné, mais j’ai pu rencontrer Aaron Paul, qui était génial. A chaque fois que je participe à un gros tournoi, c’est une paire de rois qui me fait chuter. C’est une malédiction.

Je pense que mes études de psycho me donnent un certain avantage en tournoi, et mon style de jeu a énormément progressé. C’est ça le poker, on est constamment en train d’apprendre et de grandir.

Qui sont les joueurs les plus gentils du circuit ?

Ma table a beaucoup bougé pendant l’EPT Barcelone, du coup j’ai pu jouer avec Patrik Antonius par exemple. Il était très gentil, un vrai gentleman, mais lorsqu’il joue, c’est un fou.

J’ai aussi joué à la table d’Ike Haxton. Il parle beaucoup et c’est un excellent ambassadeur pour PokerStars. Il aime discuter avec tout le monde, et même lorsque son stack a quasiment disparu d’un coup, il était toujours aussi sympathique et agréable.

Pour le Day 2, ma table était assez géniale aussi. Il y avait Craig McCorkell, Ben Pollak, Manig Loeser et Brian Roberts. Une table vraiment fun, avec beaucoup d’action.

Qui a joué le plus grand rôle dans ta décision de devenir joueuse de poker professionnelle ?

Ma mère ! Elle m’a toujours dit de suivre mon cœur pour réaliser mes rêves, et elle m’a toujours soutenue. Lorsque je me suis rendu compte que je pouvais gagner plus d’argent au poker que dans mon travail de l’époque, elle m’a soutenue à 100%.

Peux-tu nous parler de ta récente maladie ?

Je suis tombée malade juste après l’EPT Barcelone l’année dernière. Cela faisait quelques mois que j’étais un peu au bout du rouleau. On m’a diagnostiqué une maladie du sang rare, la neutropénie chronique.

Optimized NWM Dan Bilzerian Photo
Du Bilzerian tout craché.

Les médecins n’avaient aucune idée de ce qui pouvait causer cela. Après une analyse de moelle osseuse et une biopsie, le truc le plus douloureux de ma vie, ils ont découvert une autre maladie. Depuis, j’ai eu des perfusions et je commence à aller mieux.

Ma neutropénie n’est plus considérée comme sévère donc je peux à nouveau voyager, même si je dois toujours être suivie de très près et faire des tests réguliers. Pendant près d’un an, je ne pouvais quasiment rien faire du tout.

Sans la santé, on est rien... Je pense que beaucoup de gens ont tendance à l’oublier ou à prendre leur santé pour acquis.

Sur ton compte Twitter, j’ai lu ceci : “J’ai des gros seins, je suis blonde, je ne peux évidemment pas être intelligente.” Quelle est ton expérience de la misogynie dans le poker ?

C’est vrai qu’on me regarde parfois bizarrement à cause de mon apparence. Le physique, c’est une loterie, ça n’a rien à voir avec la personne que l’on est ou notre intelligence.

Quiconque croit le contraire est un idiot. Certaines personnes ont une vision limitée des choses.

Honnêtement, je m’en fiche. J’aime apprendre à connaître les gens et je ne les juge jamais sur leur apparence. C’est peut-être cliché, mais l’habit ne fait pas le moine.

Je suis très ouverte, je ne suis certainement pas une “bimbo” et je sais me faire ma place à n’importe quelle table de poker. Il y aura toujours des idiots pour me juger, mais c’est leur problème, pas le mien.

Puisqu’on parle de misogynie, il paraît que tu as un jour envoyé un message à Dan Bilzerian pour lui demander des conseils et qu’il a répondu en te demandant une photo nue.

Ce mec m’exaspère tellement... Il a tellement d’argent, il pourrait faire tellement de bien dans le monde, mais à la place il dépense tout dans des flingues et des prostituées.

Heffernan
"Mes souhaits pour le futur ? Retrouver la santé et aider les gens dans le besoin."

Je suis convaincue que Dieu m’a mise sur Terre pour changer le monde à mon échelle, et si j’avais les mêmes moyens que lui c’est exactement ce que je ferais. C’est mon objectif.

Si je te parle de “succès”, qui te vient à l’esprit instinctivement ?

Ma mère, parce qu’elle a élevé trois enfants toute seule et qu’elle nous a offert une enfance magique. Nous étions très heureux.

Elle est la personne la plus altruiste que je connaisse et la plus généreuse aussi. Nous l’aimons tous énormément, et ses petits-enfants aussi. Elle est à la fois mon héroïne et ma meilleure amie.

A quoi aspires-tu pour le futur ?

Je voudrais retrouver la santé et être heureuse. J’aimerais surtout arriver à aider les gens de le besoin.

Ne jamais tourner le dos aux gens dans le besoin.

Qu’est-ce qui te rend la plus heureuse ?

Voir grandir ma nièce et mon neveu. Ma famille est tout pour moi.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire