Kenny Hallaert : « Si c'était moi j'aurais gardé les November 9 »

Kenny Hallaert4
La Belgique collectionne les incroyables talents.

L’année dernière Kenny Hallaert avait atteint la table finale du Main Event décalée, les November Nine. Le Belge estime que leur disparition a des bons et des mauvais côtés pour les World Series of Poker.

Kenny avait terminé 6è du Main Event 2016, remportant ainsi 1,5 million de dollars.

S'il était tout près de refaire le même coup cette année (il sera parvenu à l'avant-dernière journée avant cette table finale, terminant 64è et premier Belge), il estime que la disparition du November Nine aura un impact sur les joueurs et les supporters.

« Si c’était moi, j’aurais gardé ce format. L’ambiance sera forcément différente cette année. Avec la pause, on pouvait plus facilement faire venir nos amis et nos familles, c’était plus simple en termes d’organisation. »

En effet, Hallaert était venu avec toute une foule l’année dernière, sans compter des chants dignes d’un stade de football. Et les deux années précédentes, c’est lui qui était du côté des spectateurs pour encourager des amis.

Un spectacle unique dans le poker

Ce que Hallaert appréciait dans le November Nine, c’est l’aspect grandiose de jouer une table finale au Penn and Teller Theater et le fait que chaque joueur avait droit à ses supporters.

Pour lui, il est normal que le plus grand tournoi du monde organise un événement aussi exceptionnel que cette table finale à retardement. En tant que joueur, il appréciait également la possibilité de pouvoir être coaché entre-temps.

Kenny Hallaert
"Pour les joueurs ça va être très différent cette année."

Mais bien qu’il voit quelques inconvénients à cette décision, il en voit également les bons côtés.

« Les choses seront très différentes pour les joueurs cette année. La table finale arrivera après quelques jours, et les joueurs auront encore un historique. L’année dernière, c’était un peu comme repartir de zéro, parce que tout le monde avait pu se préparer.

Cette fois, il y aura peut-être plus de street poker, comme quand Philip Hilm avait pété un câble en 2007.

Je pense qu’on sera plus sur du poker pur. Donc en gros ça sera peut-être mieux pour les spectateurs devant leur écran, mais pas pour l’ambiance. »

Coaché par Holz pour sa table finale

Si Hallaert regrette tellement la possibilité d’être coaché pendant les trois mois entre la constitution de la table finale et son redémarrage, c’est sûrement parce que l’année dernière il a bénéficié des conseils d'un certain Fedor Holz.

Holz, qui compte près de 23 millions de dollars de gains en tournois (dont la majorité remportée ces deux dernières années) est sans aucun doute le meilleur joueur de poker du moment.

Après avoir atteint la table finale du Main Event en 2016, Hallaert a bénéficié d’un coaching stratégique de la part de Holz et d’un coaching mental de la part de Jared Tendler. Et au vu de ses résultats cet été (9 places payées dont 2 finales, premier Belge au classement de l'argent gagné), on dirait que ça a porté ses fruits.

Fedor Holz WSOP
Coaché par un extra-terrestre.

« J’ai tellement appris en quelques mois. Ça m’a vraiment ouvert les yeux. Aujourd’hui, j’ai l’opportunité de mettre tout ça en pratique.

Quand Fedor parle de poker, tu vois tout de suite qu’il est très intelligent et qu’il aborde le poker de manière très particulière.

Je ne suis pas du tout surpris de son succès, et je pense qu’il est loin d’en avoir terminé. »
(Note : Quelques jours après la réalisation de cette interview, Holz remportait un énième High Roller (Triton HR), au Montenegro).

De beaux WSOP 2017 pour Kenny

Cette année, à l’occasion des WSOP, Hallaert a donc atteint 2 tables finales et 7 autres places payées, pour un total de plus de 467 000 $.

Il aura donc aussi fait son bonhomme de chemin dans ce Main Event, en estimant que l’expérience acquise l’année dernière lui sert énormément.

« J’ai vraiment beaucoup appris l’année dernière. Être déjà allé loin dans de gros tournois est un gros avantage par rapport à un joueur qui arrive aussi loin pour la première fois. (...) Le fait d’être à la table télévisée l'autre jour m’a aussi beaucoup avantagé. J’étais beaucoup moins nerveux, étant donné que j’étais déjà passé par là l’année dernière. »

Le vainqueur du Main Event des WSOP sera couronné le 22 juillet. Retrouvez la présentation des 9 finalistes dont nos 2 Français.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page