Luca Moschitta : « Mon rêve était de participer à de grands tournois. »

luca moschitta 22

Lauréat du trophée du meilleur espoir lors de nos derniers PokerListings Awards, Luca Moschitta vient de terminer 76ème du Grand Final de Monte-Carlo, qui rentre aujourd'hui dans sa dernière ligne droite. Nous venions de le rencontrer à San Remo, où nous avons fait le point avec lui sur sa vie de joueur de poker à la fois live et en ligne.

 


As-tu été déçu du nombre de joueurs présents cette année à San Remo (556 contre 797 l'année précédente NDLR) ?

Un petit peu, mais je pense que ça n'a rien à voir avec le poker italien en particulier. Ils ont organisé le tournoi juste avant Pâques, et ce sont des vacances très importantes. Les Italiens ont peut-être préféré faire autre chose plutôt que jouer au poker.

Quel est ton top 3 des meilleurs joueurs italiens ?

Mustapha Kenit, qui a été le premier à remporter deux events en une édition des Aussie Millions. Sergio Castellucci, qui est un excellent joueur de tournoi et qui a terminé 14ème du Main Event des WSOP. Et Dario Sammartino, qui est un joueur très complet.

Luca Pagano et Dario Minieri sont deux de tes modèles et parmi les joueurs italiens les plus connus, mais aucun ne sont ici. Pourquoi ?

D'après ce que je sais, Luca a d'autres engagements professionnels avec PokerStars, il commente une émission de télé. Quant à Dario, il est censé arriver aujourd'hui. Les deux jouent toujours au poker, mais ils sont plus vieux et ont d'autres responsabilités. D'ailleurs, je voudrais en profiter pour remercier Luca pour tout ce qu'il a apporté au poker italien.

luca moschitta monaco2
Luca vient d'obtenir à Monte-Carlo sa 5ème place payée en EPT (son meilleur résultat : 25ème à San Remo en 2012).

Je viens de Catane, en Sicile. Mes parents sont tous les deux enseignants, j'ai toujours eu un côté bon élève. Mais un peu avant mes 18 ans, j'ai vu la toute première retransmission d'une table finale de l'EPT. C'était à Barcelone, et je suis instantanément tombé amoureux du poker.

C'est à ce moment-là que tu as décidé de te lancer dans le poker en ligne ?

Oui. Mon rêve, c'était de participer à de grands tournois, mais je savais qu'avant de pouvoir le faire je devais me constituer une bankroll. J'ai donc commencé à participer à des Sit'n'Go en Heads-Up à 5$ et j'ai fini par des Sit'n'Go en Heads-Up à 500$. Je rêvais de remporter aussi un Sit'n'Go en Heads Up à 5000$, mais du jour au lendemain on ne pouvait plus accéder à PokerStars.com depuis l'Italie.

Le lancement de PokerStars.it a tout changé. Avec les heads-up les plus hauts à 100$ et un rake très élevé, il valait mieux passer au Rakeback-Pro. C'est comme ça que je suis devenu le plus jeune membre de la Supernova Elite.

Tu vis désormais à Malte, pourquoi ?

Malte n'est qu'à une demi-heure de vol de Catane. Du coup, je peux souvent faire l'aller-retour entre les deux pour voir mes amis et ma famille d'un côté, et jouer en ligne de l'autre.

Participeras-tu à la prochaine Battle of Malta ?

Oui, j'adore ce tournoi ! Le casino est génial et l'ambiance aussi. J'ai hâte de remettre ça.

L'année dernière, tu as remporté l'un des trophées PokerListings Awards. C'est quelque chose d'important pour toi ?

J'adore remporter des prix ! Donc du moment que je gagne un prix, je ne me pose pas trop de questions sur son importance.

Tu es en couple avec Sofia Lövgren, mais vous êtes sponsorisés par deux sites différents (Sofia vient de signer chez 888Poker NDLR). Est-ce un problème ?

Pas du tout. On te sponsorise parce que tu es un bon exemple de succès. Tu fais passer le message que tout le monde peut y arriver et que le site est sûr. C'est aussi ce que fait Sofia. PlanetWin365 et 888poker sont deux très bons sponsors.

luca moschitta2
"Il y a 2 ans je consacrais presque tout mon temps au poker, aujourd'hui j'essaie plus d'être un mec normal."

Quand j'ai rencontré Sofia, il y a quatre ans, elle était sous contrat avec PKR et moi avec PokerStars. Peut-être qu'un jour nous aurons le même sponsor, mais en attendant l'essentiel c'est qu'on collabore tous les deux avec des sites de qualité.

À quoi ressemble un jour ordinaire dans la vie de Luca Moschitta ?

Ce n'est probablement pas comme vous l'imaginez. Il y a deux ans, je consacrais presque tout mon temps au poker : quand je ne jouais pas en ligne, je jouais en live. Je ne faisais pas grand chose d'autre. Mais tout a changé l'année dernière : j'ai acheté un appartement à Malte et tout cela m'a demandé beaucoup de travail.

Et puis j'essaye aussi d'être un mec « normal », de passer du temps avec mes amis et ma copine, de voyager, de m'amuser... Mais bon, Sofia et moi, on adore le poker. Si on devait décider aujourd'hui, on choisirait d'être joueurs professionnels toute notre vie.

Qu'est-ce que tu préfères dans le poker ?

J'adore jouer en live, j'ai toujours rêvé de participer à de grands tournois. Mais je suis doué pour le poker en ligne, donc je m'en sers pour avoir assez d'argent pour participer aux grands tournois.

Au fait, comment vont les deux Porsches que tu as achetées avec tes FPP PokerStars ?

J'en ai gardé une et j'ai vendu l'autre.


C. H.


>
A lire aussi : Sofia Lövgren, Luca Moschitta : « Le poker est en perpétuelle évolution. »

 

Derniers Blog Posts »