Interview : Marc Inizan - 2ème partie

marc-inizan

Deuxième partie de notre interview de Marc Inizan, dans laquelle "LocSta" donne ses conseils dévoile ses ambitions et son programme pour la saison 2011, qu'il espère tout aussi prolifique que 2010.

> interview Marc Inizan, la première partie


Comment définis-tu ton jeu ?

Je suis un joueur loose assez agressif pré-flop. Après, je suis plus dans le "pot control", et j'essaie parfois de passer quelques bluffs. Je suis parfois surpris par le sizing des meilleurs. Souvent, ils manquent de value, je les vois miser un demi-pot à la river. De mon coté, j'essaie de value-bet un maximum. En cash game, j'aime bien Tom Dwan et Isildur1.

Quelles sont tes recettes pour aller loin en MTT (Multi-Tables Tournament) ?

J'aime bien jouer beaucoup de mains au départ. J'essaie d'établir le profil de mes adversaires et de m'adapter à leur plan de jeu. J'essaie de trouver le bon timing pour relancer beaucoup de mains, ce qui me permet de ne pas me faire emmerder par les bons joueurs. Je joue au ressenti.

Que conseillerais-tu à un joueur qui souhaite se lancer dans le grind online ?

Il ne faut pas craquer psychologiquement, savoir s'arrêter quand il le faut. Quand on multitable pendant 8 ou 9 heures par jour, le jeu se dégrade au bout d'un moment. Et je pense qu'il ne faut pas jouer de MTT tous les jours, c'est trop tiltant !

Que faut-il changer dans son jeu quand on passe du online au live ?

Il faut élargir son jeu. Les joueurs online ont généralement un edge (avantage ndlr) plus important en live, notamment post-flop, mais ils ne jouent pas assez de mains. C'est pourtant sacrément profitable de jouer des joueurs plus faibles !

« Faire un nouveau Top 3 dans un EPT en 2011 »


Qu'est-ce qui t'intéresse le plus dans le poker ?

marc-inizan
"Jouer des MTT tous les jours, c'est tiltant !"
J'aime le fait d'imaginer gagner sa vie en jouant aux cartes. A 20 ans, qui ne voudrait pas faire la même chose ? Et j'ai toujours aimé l'aspect mathématique du jeu, ainsi que la compétition. Maintenant, je prends aussi du plaisir à faire du tourisme. Lors d'un tournoi au Canada, j'ai pu voir les chutes du Niagara, j'ai également passé plusieurs mois en Australie, c'était extraordinaire.

Ta participation au documentaire « Joueur(s) » t'a-t-elle perturbée pendant les WSOP ?

Non, car Gab-X (Gabriel Kaluszynski, le réalisateur, ndlr), nous fixait toujours des rendez-vous. Et parfois, lorsqu'il me filmait en train de jouer, je ne m'en apercevais même pas !

Que comptes-tu faire en 2011 pour confirmer ton statut officieux de meilleur espoir du poker français ?

Je vais jouer beaucoup de tournois live, et j'espère faire de nouveau un Top 3 dans un EPT. Comme cette année en résumé ! Je rêve de disputer une grande finale, comme celle des WSOP ou du WPT à Los Angeles. Quand mon programme chargé de tournois live me le permettra, je jouerai devantage sur Winamax.fr.


Propos recueillis par Maxime Arnou

 

Derniers Blog Posts »