Padraig Parkinson : « Je conseille aux joueurs de se rendre dans de bons endroits pour eux. »

IMG7447
Padraig Parkinson

Nominé dans la catégorie Trophée des Légendes des premiers PokerListings Awards au côté de Pierre Neuville, Padraig Parkinson rejoint le joueur belge sur plusieurs points : le poker y compris les grands tournois doit avant tout être quelque chose de convivial et d'amusant.

Giovanni Angioni pour PokerListings Italie a rencontre le joueur irlandais à l'occasion du Full Tilt Poker Festival de Galway il y a quelques jours.


Padraig, tout d'abord parle-nous de Galway.

Je suis né ici et je suis allé à l'école à Galway.

Je peux vous dire que le poker a démarré un peu après tout le monde en Irlande à Galway. Mais Galway est toujours un peu en retard sur tout en Irlande, donc c'est normal.

Galway est ma ville préférée en Irlande. Et pas seulement parce que j'y ai vécu... mais parce que tout le monde vient là pour faire la fête.

A une époque c'était fantastique. Quand ils ont commencé  avec des tournois au Radisson Hotel, et que les gens sont venus du monde entier pour jouer... Galway s'est immédiatement établie comme une destination internationale.

C'est vrai, après dix jours ici je me suis vite rendu compte que les gens étaient là pour s'amuser...

Nous avons le festival de l'huître, les courses, le festival des arts... Vous savez, il y a vraiment quelque chose de très spécial à Galway.

Les gens sont si amicaux que Galway est vraiment une ville festive. Et les joueurs de poker apprécient. Vous pouvez jouer dans de nombreux endroits, mais il est rare que vous ayez autant d'à-côtés.

Ici à Galway le plus gros de l'économie repose sur le tourisme. Donc les gens aiment voir du monde venir, qu'ils prennent du bon temps, et qu'ils aient envie de revenir. Et cette ambiance se transmet aux tables.

Vraiment ? Qu'a de spécial l'atmosphère pour toi ici ?

C'est vraiment plus convivial que d'ordinaire. Vous savez, les locaux ont l'habitude des étrangers et ils en connaissent un rayon à propos d'hospitalité.

Je jouais le tournoi l'autre jour et la bulle de ce Main Event a probablement été la plus représentative de cette atmosphère.

Comment ?

Vous avez pu le voir aussi. Il y avait des rires, un rire à chaque seconde. Bien sûr on a aussi été chanceux d'avoir quelques gars qui avaient envie de s'amuser à la table.

Vous savez, aujourd'hui quand vous jouez au poker quelque part et que tout le monde a ses écouteurs sur les oreilles, sa capuche, et tout ça... c'est différent. Ici tout le monde participe à l'amusement général.

Après tant d'années de poker, qu'est-ce que ça représente de continuer de t'assoir à la table ? Du fun ? Juste un boulot ? Les deux à la fois ?

Quand j'ai commencé à jouer au poker, et je parle des années 80 avant la plupart des gens ici, le poker était quelque chose de très excentrique.

Tous les gens excentriques venaient pour jouer au poker. Si vous n'aviez pas un étrange personnage à votre gauche, alors vous l'aviez à votre droite.

Et ça on ne l'a donc plus, avec tous ces jeunes loups avec leurs casques et smartphones à la table.

Oh ça me rend fou !

J'aime le jeu, mais je suis tombé amoureux du poker pour tout ce folklore que vous pouviez avoir à la table.

Vous pouviez perdre votre argent mais rentrer à la maison avec le sourire aux lèvres en ayant passé un bon moment. Maintenant j'ai peur que cette mentalité ait disparue dans la plupart des endroits.

Certes certains des jeunes joueurs qui viennent d'Internet sont parfois eux aussi sympas, hystériques, tout ça. Mais en général les choses ont changé.

Je suis de retour de Vegas, et les chances pour que vous vous en payez une bonne tranche là-bas sont minimes pour ne pas dire inexistantes.

Non, sérieusement ?

Tout le monde est sur son iPad, son téléphone... Si vous ramenez un iPad ici à Galway, tout le monde va rigoler et se moquer de vous.

C'est pourquoi je pense ce Festival de Galway a été un super projet. Et tout les gens à qui j'ai parlé m'ont dit qu'ils avaient passé un bon moment.

Ca semble aussi lié d'une certaine façon au Poker Village en tant que concept, qui change la façon de voir un évènement de poker. Ici c'est vraiment un endroit pour les joueurs de poker, pas de machines à sous, de tables de roulette, ...

Vous savez, dans le temps quand j'ai commencé à jouer au poker, l'idée générale était que si vous aviez un mauvais joueur dans la partie, vous vouliez le divertir suffisamment pour vous assurer qu'il revienne.

Même en Irlande on avait compris ça, on voulait que le gars s'amuse. Aussi dans ce sens Galway a emmené le poker moderne vers un nouveau niveau, qui est en fait... l'ancien !

Comment ?

Les gens viennent ici et retrouvent de nombreux moyens de divertissement. Ils vont au bar, vont se balader... il se sentent tous bien accueillis et passent du bon temps.

En même temps je ne comprends pas les parties modernes. Quand vous êtes à la table et que vous avez quelqu'un qui n'est pas très bon et qui remporte un pot, les gens commencent souvent à se moquer de lui.

C'est comme si vous alliez au pub, que vous payez trop cher pour une pinte, et que le barman vous disait que vous étiez un idiot. C'est la même chose.

Il y a une sorte de philosophie autour de des gars. Il faut comprendre que beaucoup de ces joueurs viennent du poker en ligne et n'ont pas la moindre idée de ce que c'est.
Si un mec gagne un gros pot qu'il n'aurait pas dû, vous ne pouvez pas juste lui dire "bien joué" ou "tu es chanceux" pour le garder dans la partie. Ce genre de choses qui vont sur un chat tueraient le poker live à la longue.

Le Village a aussi attiré beaucoup de curieux et de joueurs récréationnels qui sont surtout venus voir ce qu'il se passait. Que conseilleriez-vous à ces joueurs pour être sûr qu'ils apprécient leur premier contact avec le poker ?

Je leur donnerais surtout le conseil d'aller et de jouer au poker dans des endroits où ils en ont pour leur argent. Si vous voulez jouer en live, vous avez envie que votre première expérience soit appréciable.

Alors vous devez chercher un endroit comme ici, où vous allez être immédiatement accepté par la communauté.
Vous n'allez pas devoir composer avec un festival de "clic-clic" tout autour de vous, vous vous sentirez bien dès le moment où vous serez dans la salle.

C'était aussi le côté sympa de Galway. Et Gus Hansen a été fantastique. J'admire vraiment ce qu'il a fait ici. N'importe quel joueur amateur pouvait aller lui parler.

C'est quand même différent que de se faire insulter par quelqu'un en pyjama derrière son ordinateur à l'autre coin du globe.

Alors je conseillerais aux joueurs de venir dans de tels endroits, là où leur expérience sera bonne.

Ils ne gagneront sans doute pas, alors autant choisir un endroit où les gens seront sympas avec vous, et pourrons vous apprendre le jeu. Peut-être même que le gars derrière vous vous dira comment vous auriez dû jouer la main ou comment il l'aurait jouée lui.
Depuis que je suis là je n'ai jamais vu personne quitter l'endroit en colère et sur une mauvaise note.


> Votez pour les PokerListings Awards jusqu'au lundi 26 !

 

Derniers Blog Posts »