Phil Hellmuth sur le Big One : "Je n'ai aucun regret."

IMG1414

Les WSOP 2012 ont déjà souri à Phil Hellmuth, avec six places payées, trois tables finales, et un bracelet. Et le Poker Brat ne nourrit aucun regret par rapport au Big One, et sa 4ème place.

Ces résultats lui ont permis d'enregistrer d'ores et déjà plus de 3 millions de dollars de gains, et avec encore le Main Event à l'horizon. Une grande partie de cette somme vient évidemment de sa 4ème place lors du Big One for One Drop. Nous avons voulu demander au « Poker Brat » ce que cela faisait de participer au plus gros tournoi de sa carrière.

Phil, tu viens de terminer 4ème du Big One for One Drop. Tu dirais que c'est une réussite ?

Ce n'est pas l'impression que j'ai. Une fois les WSOP terminés, tout va bien, je suis heureux et satisfait. J'ai une belle vie, j'ai de la chance, je suis marié depuis plus de 20 ans et j'ai des enfants géniaux.

IMG9499
Guy LaLiberté

Mais pendant les WSOP, c'est comme s'il fallait gagner un bracelet par jour, du coup je n'ai jamais l'air heureux.

J'ai gagné un bracelet, j'ai vraiment cru que j'allais gagner celui du H.O.R.S.E. à 10000$. C'est moi qui avait le plus de jetons alors qu'il ne restait que cinq joueurs, et puis la chance a tourné.

Là par contre, ça a été rude. Sam Trickett qui bluffe alors que des millions sont en jeu et qui touche un 7 pour compléter son 8-7. Hyper frustrant. Écoute, j'ai rien contre Sam. Il joue comme ça joue sur Internet en ce moment et ça me va. Ils aiment relancer avec des mains faibles, j'aime suivre avec des grosses mains.

Je n'ai pas vraiment de regrets sur cette table finale.

Étais-tu surpris de voir Guy Laliberte et David Einhorn atteindre ce stade de la compétition ?

Guy est un excellent joueur. En plus, autant lui que M. Einhorn sont de très bons hommes d'affaires. Je ne sous-estime jamais les milliardaires. J'ai l'habitude d'en jouer chez moi.

Donc non, cela ne m'a pas surpris. Ce sont des gens extrêmement intelligents, du coup ils trouvent leur propre manière de jouer.

IMG1418
Le vainqueur du Big One, Antonio Esfandiari.

Antonio et toi vous connaissez depuis longtemps. En 2003, c'était d'ailleurs très tendu. Tu as mûri depuis, lui aussi ? Est-ce que c'est pour ça que tout lui sourit ?

C'était tendu au Main Event des WSOPE quand il m'a sorti. J'ai pété un câble.

Mon problème avec Antonio, c'était la façon dont il s'est lancé dans le poker. Genre il sortait Phil Ivey et lui criait de prendre la porte.

Il a beaucoup changé. Pour ce que j'en sais, c'est devenu un gars très bien. Il a fait beaucoup d'efforts.

Est-il un grand joueur de poker ?

Oui, sans aucun doute, c'est un très grand joueur. Il a son style, il joue très très vite, il peut décimer une table. Le problème c'est que parfois il se dépasse lui-même. Il appuie sur l'accélérateur, écrase tout le monde, mais du coup parfois il se fait surprendre. S'il apprend à ralentir un peu, il pourra devenir un des tout meilleurs joueurs du monde, il a énormément de talent.

Et puis il lit très bien les autres joueurs. Je le reconnais volontiers. On a eu des soucis par le passé, mais c'est derrière nous.

IMG1393
"On a eu des soucis avec Antonio, mais c'est derrière nous."

Tu peux nous expliquer un peu pourquoi tu parles de « Magie Blanche » ?

En fait, j'essayais d'expliquer aux commentateurs ce que je faisais.

Ils se moquent tous de mon style de jeu. Ils considèrent qu'il y a une manière de bien jouer au Hold'Em. Moi, j'ai lu leurs bouquins, je sais ce qu'ils pensent, et je pense que la meilleure manière de jouer au Hold'Em est différente.

Ils se moquent, mais ils n'y comprennent rien. Donc j'ai essayé d'y réfléchir pour savoir ce qu'ils n'arrivaient pas à voir, et c'est ma capacité à lire les autres joueurs.

Je suis un bon mec, je traite bien ma femme et tout le reste des gens dans le monde du poker, alors « Magie Noire » c'était pas terrible. Donc j'ai opté pour « Magie Blanche ». J'ai la magie blanche, pas eux.

Tu te verrais participer de nouveau à cet Event ?

Oui, bien sûr. C'est un super tournoi, et je suis plutôt à l'aise en No-Limit Hold'Em. J'optimise bien mes chances. Je joue au bon moment, et hop, je suis payé.

Ce tournoi est parfait parce qu'il suffit d'arriver dans les neuf derniers pour être payé, et ça c'est mon truc. Je pense que j'arriverai souvent dans le top 9. C'est assez pour rembourser le million du buy-in. Cette fois-ci, malheureusement, je termine 4ème.

J'aimerais bien voir ce que donnerait ce tournoi sur une semaine, vu qu'on paye un million. Ça serait hyper dur de me sortir dans un tournoi d'une semaine, je serai SOUVENT payé.

IMG6517
Phil Hellmuth et sa famille.

Toi qui as participé à presque tous les plus gros tournois du monde, en quoi celui-ci est-il différent, mis à part le buy-in ?

Il y a une très bonne ambiance. J'étais le seul à me plaindre à la table hier. Tous les autres se conduisaient très bien. Du coup, je me suis dit : « Allez Phil, espèce d'idiot, fais un effort, c'est un gros tournoi et ça va rapporter beaucoup aux œuvres de charité. »

Je pense que j'ai réussi. J'ai gardé mon sang froid en table finale. Je sais que le public préfère quand je pète un câble, mais dans certains contextes il vaut vraiment mieux pour moi que je reste concentré.

Est-ce que cela est également lié à la présence de ton fils, Phil Jr. ?

Mon fils m'a vu jouer à la télé énormément de fois, et il ne me reconnaît pas. Je suis très différent quand je suis à la maison.

Tu as bien dormi la veille de la table finale ?

Quatre heures à peine. J'étais trop excité. Ma famille était là. Je me suis levé à 7h et j'étais trop excité pour me rendormir. Je savais que j'allais bien jouer.

Depuis quand n'avais-tu pas été aussi excité ?

Depuis mon 12ème bracelet il y a deux semaines.

 

Derniers Blog Posts »