Pius Heinz : L'interview exclusive

heinz1
Un jeune homme désormais plus riche de 8.715.368 $...

Le nouveau roi du poker est allemand et il a 22 ans. Interview exclusive de Pius Heinz quelques semaines après son sacre : de son look et son nouvel hymne à la fameuse main contre Ben Lamb, le nouveau tenant du titre du Main Event des WSOP nous dit tout.

PL : Quelques semaines se sont maintenant écoulées depuis ton titre, qu'est-ce que ça a changé pour toi ?

PH :  Depuis que j'ai gagné, tout est complètement surréaliste. Bien sûr beaucoup de choses ont changé : les médias s'intéressent beaucoup à moi ici en Allemagne et j'ai rencontré beaucoup de gens cools et intéressants, que pour la plupart je n'avais jusque là vus qu'à la télé.

Comment te traitent les médias allemands ?

Très bien. Je suis assez content. Il y aura toujours quelques articles négatifs, mais la grande majorité sont positifs. Pour leur plupart les médias allemands me soutiennent beaucoup, et j'en suis très content.

Penses-tu que ta victoire puisse bénéficier au poker allemand ?

J'espère que ça aidera le poker à se développer en Allemagne. Je veux avoir un rôle à jouer dans tout ça et être un ambassadeur de ce jeu.
Le poker est un jeu génial et tellement intéressant, et en plus l'aspect psychologique est vraiment unique. J'espère que je pourrai transmettre tout ça au grand public.

Comment ont réagi tes amis et ta famille ?

Ils sont tous super contents et très fiers de moi. Beaucoup d'entre eux sont venus me supporter à Las Vegas, ce qui a rendu la victoire encore meilleure.

En imaginant que l'argent ne soit pas un facteur, aurais-tu préféré finir sur la deuxième marche du podium, et ainsi évité d'avoir affaire aux médias et d'avoir les responsabilités de Champion du Monde ?

C'est quand même un sacré honneur d'être champion des WSOP. Dans 20 ans, c'est quelque chose que je pourrai raconter à mes enfants.

Remporter le Main Event des WSOP, c'est un titre que personne ne pourra jamais t'enlever. C'est un peu comme une médaille olympique ou un truc comme ça. Je suis très fier d'avoir accompli ça et très content de tout ce qui m'arrive.

Ton sweatshirt blanc est devenu ta marque de fabrique à la table. C'était délibéré ?

IMG7439
Pius et son désormais célèbre sweat à capuche blanc.

Au départ je le portais juste parce qu'il est confortable. Mais une fois que les choses ont commencé à bien tourner pour moi au Main Event, il est devenu mon porte-bonheur, oui.

Tu savais que tout ton clan en porterait lors de la table finale du Main Event ?

Non, ils m'ont fait la surprise ! J'ai trouvé cela génial. (Rires)

Qui t'as le plus aidé à arriver jusqu'en table finale ?

Mike « Timex » McDonald m'a beaucoup coaché, donc clairement il est celui qui m'a aidé le plus.

J'ai aussi beaucoup d'amis parmi les joueurs allemands, autrichiens et américains. On s'entraide beaucoup et on analyse des mains. Je pense que c'est quelque chose de très important pour pouvoir progresser en tant que joueur.

Tu n'avais pas l'air de t'intéresser beaucoup au streaming live pendant la table finale, cela a-t-il eu un effet sur ta façon de jouer ?

Non en fait je jetais souvent un œil au streaming. Pas toutes les 15 secondes quoi, mais chaque fois qu'il y avait une main importante, j'allais parler avec mes amis.

C'est clair que ça aide. Ça m'a beaucoup mis en confiance parce que j'ai regardé la retransmission du Day 1, et quasi toutes les décisions importantes que j'ai prises étaient les bonnes.

Donc on imagine que tu es heureux qu'ESPN ait choisi cette méthode de transmission ?

Ouais, je n'ai jamais été contre. Pour moi, tout le monde est sur un pied d'égalité.
On a tous accès à la même chose, personne n'a d'avantage. En plus, c'est bon pour le poker, et si c'est bon pour le poker, au final c'est aussi bon pour les joueurs.

Tes supporters ont lancé un chant assez mémorable pendant le Main Event... D'où ça sort ?

IMG9
Piu Piu Piu Piu Piu Piu Pius Heinz !

Un de mes amis Écossais l'a inventé, mais je ne sais pas comment. Je pense qu'il avait bu quelques bières et que cela l'a rendu créatif.

Ça vient de cette chanson « Baby Give It Up » (de KC & the Sunshine Band). Et puis ensuite tout le monde l'a chanté. J'ai trouvé ça très drôle.

A quoi ressemble une journée « normale » ces dernières semaines depuis ton titre ?

En général, je me lève, je déjeune, je donne quelques interviews téléphoniques, et plus tard des interviews télé.
Souvent les interviews télé prennent toute la journée parce qu'elles demandent pas mal de préparation.

La semaine dernière j'étais à Londres, là je suis à Cologne. Je rentre chez moi, à Vienne, la semaine prochaine.
Un peu plus tard ce mois-ci je vais apparaître dans un programme de poker allemand, l'équivalent des High Stakes Poker avec des mises moins importantes.

Mon emploi du temps est assez encombré, du coup dès que j'ai un jour de repos, j'en profite au maximum.

As-tu beaucoup joué au poker online ces derniers temps ? 

Pour être honnête, je n'ai pas joué la moindre main en ligne depuis plus d'un mois.

J'ai hâte de rejouer ceci dit. Après l'EPT Prague je vais prendre des vacances, et je pense que j'essaierai de jouer en ligne à ce moment-là.

La main dont on a probablement le plus parlé durant la table finale est le tapis de Ben Lamb avec K-J à 3 joueurs restants, face à la paire de 7 de Martin Staszko. Quelle est ton analyse ?

IMG7367
L'une des mains clés de la table finale entre Lamb et Stasko.

Je pense qu'aucun des deux joueurs ne la joue très bien. Mais je comprends le raisonnement de Ben.

En général ça ne pose pas de problème, mais comme c'était la première main lorsque nous n'étions plus que trois, ça a changé un peu la donne. Je pense que les joueurs ont dû mal à jouer léger dans ces conditions. Tout le monde est un peu nerveux et joue serré.

Ce n'est pas que Martin (Staszko) n'est pas capable de jouer "light", mais à ça place j'aurais joué plus serré. J'aurais aussi préféré qu'il fasse un "flat call" avec ses sept. Donc oui, j'aurais joué différemment.

En dehors du poker, étant donné que tu as grandi en Allemagne, à Cologne, es-tu un grand fan de foot ?

Oui, je supporte le club de Cologne. J'ai assisté à tous les matchs à domicile pendant trois ans.

Avant, j'étais vraiment très fan. Mais ces dernières années un peu moins, j'ai été assez occupé. Je suis toujours fan ceci dit.
Mais bon, la finale de la NBA est beaucoup plus importante que la Ligue des Champions et tout ça.

Vois-tu l'Allemagne comme favorite pour les Championnats d'Europe de cet été ?

J'espère, oui. Ce qui est sûr c'est qu'ils jouent très bien. Enfin bon, l'Espagne est toujours très dure à jouer, je pense qu'ils ont la meilleure équipe du monde en ce moment.
Mais pour moi, l'Allemagne et l'Espagne sont clairement les favorites.

Le poker en ligne pourrait devenir légal l'année prochaine en Allemagne, mais tu vis en Autriche. Penses-tu qu'on est encore assez loin d'une légalisation du poker en ligne ?

Pour être honnête, je n'en sais rien. Je suis loin d'être un expert.
J'espère vraiment que ce sera légalisé et si je peux y aider, je le ferai. Je veux montrer aux Allemands que le poker est un très beau jeu.

C'était important pour toi de signer chez PokerStars ?

IMG10
Pius Heinz, nouvelle tête d'affiche d'une génération allemande dorée.

Oui, c'était très important pour moi, je suis très heureux de faire partie de l'équipe.

Je pense que PokerStars sont les meilleurs dans cette industrie du poker, et c'est toujours sympa de travailler avec les meilleurs. Et c'est aussi un honneur de faire partie de la même équipe que Sandra Naujoks, Jan Heitmann et Johannes Strassman.

Toi qui joue beaucoup en ligne, as-tu de l'argent bloqué sur Full Tilt à cause de l'affaire du Black Friday et de tous les évènements qui en ont découlé ?

Un peu, mais rien comparé à certains de mes amis. Je connais quelques personnes qui ont beaucoup d'argent bloqué là dedans.

D'après toi, qui sont les meilleurs joueurs de poker allemands en ce moment ?

En tournois, Benny Spindler est vraiment très, très bon. Sinon, Sebastian Ruthenberg et Tobias Reinkemeier sont aussi au top.

A quoi ressemblera ton programme de tournois pour l'année à venir ?

Je vais jouer quelques EPT, à commencer par Prague le mois prochain, et le PCA.

Je pense que je vais jouer une dizaine de tournois pour le reste de la saison. Je retournerai aussi à Las Vegas pour les WSOP 2012 et passerai probablement l'été là-bas.


Derniers Blog Posts »