Gabriel Walls, pro de poker et d'Hearthstone : « Le poker doit innover. »

hearthstone
Hearthstone : Heroes of Warcraft, un jeu vidéo de cartes d'après les personnages du célèbre jeu World of Warcraft de Blizzard.

Gabe "theGwalls" Walls est l'un des nombreux anciens joueurs professionnels de Magic : L'Assemblée qui a aussi réussi dans le monde du poker. Mais ces dernières années, sa passion s'est un peu transférée vers le désormais célèbre jeu de cartes en ligne Hearthstone.

Hearthstone possède un certain nombre de mécaniques familières des joueurs de Magic The Gathering mais aussi de poker, incluant la variance, le fait d'essayer de lire votre adversaire, et à un degré moindre le bluff.

Et même s'il se joue en heads-up (en face à face), il s'agit bien sûr d'un jeu très différent du poker. A commencer par le fait qu'il soit complètement dénué des éléments "casino" du poker, et un jeu gratuit.

Walls précise justement que c'est l'une des raisons qui l'ont poussées vers ce jeu : "J'ai vraiment aimé l'aspect de compétition qui soit détaché du système monétaire. Et la profondeur du jeu est très vaste, ce qui permet d'avoir de réelles réflexions pour chaque prise de décision."

Hearthstone passe les 20 millions de joueurs

gwalls
Gabe Walls

Conçu par le studio Blizzard, mastodonte des jeux vidéos, Hearthstone a malgré tout connu un succès d'une ampleur inattendue, et vient récemment de franchir le cap des 20 millions de joueurs. Autant dire qu'il surpasse de très loin le volume du plus gros des sites de poker en ligne.

Il serait facile de considérer qu'Hearthstone ne cherche qu'à profiter de la niche "geek" qui a déjà fait ses preuves avec Magic. Mais ce n'est pas nécessairement le cas.

"J'avais le Portfolio Manager du plus gros hedge fund (fonds d'investissement) de la planète qui gère 2,5 milliards de dollars qui me suivait. C'est excellent pour la renommée et la portée du jeu."

Walls n'est pas le seul joueur pro de poker à avoir succombé aux sirènes du jeu Hearthstone. L'ancien champion du monde allemand Pius Heinz, ou les Canadiens Mike McDonald et Xuan Liu ont déjà mentionné le fait d'y jouer. Et un gros grinder en ligne tel que George Lind III pense qu'Hearthstone va devenir énorme.
Pour Walls, il est facile de comprendre pourquoi.

"Des tonnes de joueurs de poker jouent pour s'amuser à Hearthstone. Aucun n'a vraiment percé à ma connaissance. Je joue avec les meilleurs de la planète la nuit et ce n'est pas facile d'en faire partie. Ils sont tous jeunes, ont faim, et sont capables de complètement se dévouer au jeu."

Un nouveau challenge pour les joueurs de poker

PokerStars Mobile
Le poker en ligne : plus pour la compétition que le challenge cérébral ?

Pour Walls, il s'agit en fait d'un vrai nouveau challenge pour les joueurs de poker.

"Le poker n'est pas tant stimulant, et être un joueur de poker c'est plus pour la recherche de compétition que réellement autre chose. Ils voient probablement surtout la profondeur du jeu, réalisent que celle-ci est bien plus vaste que leur compréhension, et ils aiment ce défi.

Comme pour la plupart des cerveaux mathématiques, ils aiment le côté devinette, casse-tête. Or Hearthstone offre des puzzles à résoudre à la pelle !"

Pour le moment, le soutien financier n'est pas présent pour les joueurs d'Hearthstone à la différence du poker, mais Walls (qui a gagné des centaines de millliers de dollars à jouer au poker) soutient que cela va venir.

L'avènement des Streamers Hearthstone

Au stade actuel du développement d'Hearthstone, ce sont sans doute les pros qui enseignent le jeu plutôt que ceux qui y jouent en compétition qui gagnent le plus d'argent.

Les joueurs d'Hearthstone utilisent en fait Twitch, un service qui permet aux joueurs de diffuser en live streaming leurs parties, tout en commentant l'action.

Regarder d'autres joueurs jouer à un jeu vidéo peut sembler peu passionnant pour beaucoup de gens, mais cela s'avère au contraire très populaire, notamment pour des dizaines voire centaines de milliers de fans d'Hearthstone.

trump hearthstone
TrumpSC est un autre de ces streamers populaires.

Et lorsque vous avez suffisamment de spectateurs, vous pouvez tirer des revenus en streamant vos parties.
Walls (qui streame lui-même) estime que l'élite des streameurs peut potentiellement gagner près de 200 000$ avec les bons sponsors.

"Mais les meilleurs streamers ne sont pas toujours les meilleurs joueurs. C'est d'abord une industrie du divertissement, et des gens comme Amaz (Jason Chan) ont pu le montrer. Il joue bien, pas extraordinairement non plus, mais il est tellement interactif et fou-fou qu'il est impossible de ne pas l'aimer.
D'autres parmi les meilleurs streamers tels que Sjow et Reynad ont trouvé leur propre niche, très bonne elle aussi. Ils parviennent brillamment à divertir leur audience.
"

La popularité de ces streamers à une si grande échelle serait difficile à reproduire au poker, et il est même difficile d'imaginer des superstars telles que Gus Hansen ou Patrik Antonius choisir cette approche.

"Pour les joueurs de poker c'est avant tout une affaire d'argent, aussi je ne vois pas arriver une vague de streamers poker qui viendraient prendre d'assaut Twitch" poursuit Walls.
"Il y en a quelques-uns et ils ont des personnes qui les suivent, mais l'opération est vraiment peu avantageuse pour des joueurs qui dévoileraient ainsi leur jeu et toutes leurs grandes lignes sur une si longue durée : cela profiterait de trop à leurs adversaires. Aussi je ne vois pas les meilleurs joueurs de poker faire ça pour un montant d'argent moins que très raisonnable."

Hearthstone a son premier Champion du Monde

firebat
James "FireBat" Kostesich

Chose amusante et intéressante, c'est le même mois où Martin Jacobson devenait Champion du Monde de poker, que le jeune James 'FireBat' Kostesich (18 ans) remportait 100 000$ en devenant le premier Champion du Monde d'Hearthstone.

Walls a en fait travaillé avec Kostesich, chaque jour pendant trois semaines le conduisant jusqu'au tournoi, aussi il était naturellement ravi de voir le jeune pro décrocher le plus gros gain jamais attribué pour les joueurs d'Hearthstone :
"J'espère qu'il sera un très bon ambassadeur pour le jeu. Son histoire est source d'inspiration, il est marrant, charismatique, et naturellement brillant. Son titre aura définitivement un impact positif sur l'expansion du jeu pendant un moment. Il va commencer à dominer la scène d'Hearthstone et on devrait voir apparaître de plus en plus de de fans."

Avant de remporter ce titre, Kostesich travaillait pour l'équivalent d'un salaire minimum, notamment pour subvenir aux besoins de son enfant de trois ans. A présent joueur de jeu vidéo mondialement connu, il s'oriente sans aucun doute vers une carrière en pro.

Cette histoire ressemble d'ailleurs un peu à celle de Chris Moneymaker, et ce qu'il a pu faire pour le poker depuis sa victoire dans le Main Event des WSOP en 2003. Et même si l'effet de celle de Kostevich ne sera probablement pas aussi prononcé, Walls pense qu'il pourra faire de grandes choses pour Hearthstone.

"Il est jeune, aimable, et c'est un vrai leader," ajoute t-il. Il travaille vraiment bien avec tous les personnages du jeu. Je le vois devenir une force dominante dans n'importe quel jeu mathématique auquel il décidera de prendre part, et Hearthstone est un très bon tremplin pour lui."

Le besoin d'innovation du poker en ligne

gabriel walls 32698
Walls au Main Event des WSOP 2012.

Walls est également optimiste à propos du futur d'Hearthstone. Une nouvelle phase de croissance est à attendre dans un futur proche, et les dotations des tournois grandissent elles aussi grâce à certains gros sponsors.

"Je vois beaucoup de potentiel. La balle est vraiment dans le camp de Blizzard, pour continuer de proposer quelque chose d'excellent. Les limites seront très loin d'être atteintes une fois que les esprits théoriques et mathématiques auront vraiment commencé à découvrir cette excellente alternative à Magic L'Assemblée. Et avec ces cerveaux-là, viendront les fans, viendra l'argent !"

Walls pense aussi que les joueurs vont continuer de chercher de nouveaux challenges autour du jeu, tels que le streaming.

"Cherchez de grands joueurs qui en ont marre du poker pour faire la transition et vous pourrez construire de bonnes bases de fans, mais ce qui est sûr c'est que la jeune génération se retrouve dans Twitch ; le poker est lui en train de devenir plus lent dans son développement et obsolète."

Le poker peut-il justement faire quelque chose pour aider à attirer la jeune génération lorsqu'ils sont en âge de jouer ?

"La plus grande chose à apprendre d'Hearthstone c'est l'innovation. Ils doivent continuer de faire évoluer le jeu de poker d'un point de vue spectateur. Ils peuvent faire bien plus."


A lire aussi sur le même sujet :

 

Derniers Blog Posts »