Que deviens-tu Peter Eastgate, champion du monde 2008 ?

Peter Eastgate
« J'étais accro aux jeux mais je me suis rebellé. »

Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas vu Peter Eastgate.

Sa dernière place payée date effectivement du "fameux" tournoi ISPT à Wembley en 2013.

Après quelques années loin des tables de poker, le Champion du monde a refait surface à Tbilissi, en Géorgie, à l’occasion du WSOP Circuit.

Qu’est-il donc arrivé au joueur qui est devenu Champion du monde en 2008 et a probablement remporté le plus gros prix de l’histoire du poker (9,1 millions de dollars), puisqu’il n’avait vendu aucune part ?

Nous avons pu en discuter avec lui à Tbilissi.

Peter, quelles sont les nouvelles depuis le temps ?

Ça fait six ans que je ne joue plus au poker sérieusement, hormis quelques rares occasions.

Qu’est-ce que je fais depuis tout ce temps ? Pas grand chose, finalement. Je suis parti de Londres en 2013 pour retourner au Danemark. J’ai essayé d’étudier la biomédecine.

Malheureusement, j’ai raté les quatre matières que je devais passer, donc j’ai dû arrêter. J’ai vraiment fait de mon mieux, mais c’était trop dur pour moi.

Depuis 2014, je vais ici et là, un peu comme pendant les trois ans et demi avant de retourner à la fac. Je ne m’ennuie pas. J’ai tellement l’habitude d’être tout seul que je ne m’ennuie plus. Mais j’imagine que c’est l’impression qu’on a de l’extérieur.

Peter Eastgate
"Je ne m'ennuie pas mais je ne suis pas heureux."

Je sais bien que je ne continuerai pas ainsi toute ma vie. J’ai besoin de me fixer des objectifs, de retrouver une passion. J’accepte ma situation, mais je ne suis pas heureux. Mais c’est à moi de la faire évoluer.

Je n’ai aucun souci financier, donc je ne peux pas me plaindre. Je n’arrive juste pas à trouver ma voie. Mais je sais qu’il faut que je trouve quelque chose, sinon je le regretterai quand je serai vieux.

Tu as donc pris ta retraite du poker, encore une fois ?

Oui. En 2010, j’ai pris une retraite d’environ huit mois, puis j’ai participé à quelques tournois, et c’est tout. Je dirais que je suis à la retraite depuis l’été 2010.

Il y a quelques années, tu nous confiais que tu avais perdu beaucoup d’argent dans les paris sportifs.

Oui.

Tu paries toujours ?

Non.

Mais tu as dit ne pas avoir de soucis financiers, donc tu n’as pas tout perdu.

Non, pas du tout. J’ai assez d’argent pour vivre et je vis à nouveau "normalement".

Je dépense autant que n’importe qui, donc je devrais avoir de l’argent pour les 70 ou 80 prochaines années. Je ne vis pas comme si je faisais partie de la jet-set, ce n’est pas mon truc.

Je n’ai même pas de voiture, je n’en ai pas besoin. Au Danemark, je peux aller partout en vélo. Je n’ai rien de très cher.

Toi qui te tiens éloigné du poker depuis quelques années, que fais-tu ici sur le WSOP Circuit en Géorgie ?

Adjarabet m’a contacté via un ami à moi, et je me suis dit pourquoi pas. C’est l’occasion de passer quelques jours en Géorgie et de jouer un peu.

Est-ce le retour de Peter Eastgate ?

Un tout petit retour. Dans le Main Event, j’ai perdu contre un Géorgien qui avait une paire. J’étais à la river avec un 7, c’était du gâteau pour lui.

Peter Eastgate champion du monde 2008
"Je ne joue plus qu'en 1$/2$ mais je suis loin d'avoir perdu tout mon argent."

Là, je joue en cash game. À 1$/2$, beaucoup moins qu’à l’époque.

L’ancien Champion du monde joue en 1$/2$ ?

Je m’amuse bien, mais j’imagine que je ne vais pas toucher le gros lot.

Tu suis toujours le poker ?

Un peu, mais pas tant que ça. Les résultats ne veulent pas dire grand-chose, on ne sait jamais combien gagnent vraiment les joueurs. J’aimerais qu’on ait toutes les infos.

Je voudrais savoir ce que les sommes représentent pour chacun, quelle est leur bankroll, quels sont leurs moyens, quelle est leur valeur nette. Mais on ne peut jamais savoir.

Donc je m’en fous un peu qu’untel gagne cinq tournois d’affilée. Ça n’a aucun impact sur ma vie.

Si j’apprends par exemple que Viktor Blom a remporté 300 000 $ en un jour, puis en perd 200 000 $ le lendemain, c’est comme suivre le cours d’une action que je ne possède pas.
Quel intérêt pour moi ?

Que penses-tu de l’arrivée des WSOP dans les pays de l’Est ?

On dirait qu’ils aiment beaucoup le poker, donc je pense que c’est une excellente idée.

Les tournois ont beaucoup de succès, et personnellement je dirais que c’est le deuxième lieu le plus spectaculaire où j’ai joué au poker, après Wembley.

Peter Eastgate
"J'ai juste eu la chance de naître au bon moment."

Tu nous disais tout à l’heure que c’est Adjarabet qui t’a invité. Est-ce que cela annonce un contrat ou du sponsoring ?

Ils sont aux petits soins pour moi et ils sont très bien positionnés sur le marché géorgien, mais il n’y a pas de projet de coopération à long terme.

Le poker ne te manque pas trop ?

Quand j’ai commencé, il y a dix ans, je croyais que je ferais ça toute ma vie. Quand j’entendais des gens dire qu’ils voulaient juste gagner assez d’argent pour pouvoir en vivre assez longtemps puis arrêter, je ne comprenais pas.

Et finalement c’est exactement ce que tu as fait.

Oui. En 2010, je me suis rendu compte que j’avais atteint tous mes objectifs. Je ne pouvais pas aller plus haut.

J’ai commencé à en avoir marre que mon humeur dépende autant de ce qu’il se passait à la table. J’aurais probablement dû continuer à jouer sans mettre en danger mes fonds.

J’étais accro aux jeux, mais je me suis rebellé. Tant que je suis ici, en Géorgie, je vais jouer et en profiter, mais c’est tout.

J’ai toujours des amis dans le poker, mais je n’ai plus cette envie de passer des heures à une table de poker. Après ce tournoi, je retournerai à ma petite vie tranquille.

Je pense que j’ai énormément de chance. J’aurais pu avoir une mauvaise passe et perdre une grande partie de mon argent, mais j’y ai échappé.

Je ne suis pas plus intelligent que la moyenne, rien ne me prédestinait à gagner autant d’argent. J’ai juste eu la chance de naître au bon moment pour pouvoir profiter de la belle époque du poker.

-----

Peter Eastgate : « Je pense que je ne serai plus jamais pro »

(14/07/15 - par Arthur Crowson)

Peter Eastgate6
Peter Eastgate : un ancien champion du monde volontairement retombé dans l'anonymat.

Il y a huit ans, Peter Eastgate battait Ivan Demidov pour remporter le Main Event des WSOP 2008 et 9,1 millions de dollars.

L’année suivante, le Danois parcourait le monde de tournoi en tournoi sous les couleurs de PokerStars.

Jusqu’à 2010, lorsqu’il a annoncé sa retraite, à l’âge très avancé... de 24 ans.
Depuis, il a participé à quelques tournois mais s’est globalement tenu loin du monde du poker.


Le Main Event 2015 sur un coup de tête

À 29 ans, Eastgate est arrivé sans prévenir au Main Event des WSOP 2015 et s’est fondu dans la masse.

Il s’est montré très honnête lorsque nous lui avons posé quelques questions sur sa vie depuis 5 ans.

« Désolé de vous décevoir, mais la vérité c’est que je n’ai pas fait grand-chose », nous a-t-il annoncé en riant. »

Peter Eastgate 2008
Peter Eastgate lors de sa victoire en 2008.

Eastgate habite aujourd’hui à Londres et ne joue presque plus au poker. Il s’est inscrit au Main Event car il était de passage à Las Vegas avec sa petite-amie.

C’est le genre de chose qu’on peut se permettre lorsqu’on a remporté 9,1 millions en un seul tournoi.

« Je n’avais pas du tout prévu de participer au Main Event, mais je me suis inscrit à la dernière minute. J’en profite, je m’amuse » nous confiait-il.

Un statut de Champion du monde à défendre

On a souvent débattu du rôle du vainqueur du Main Event des WSOP. Notamment lorsque Joe Hachem, lui-même ancien tenant du titre, a accusé Jamie Gold et Jerry Yang de « détruire l’héritage du poker » dans une interview l’année dernière.

Eastgate, qui a pratiquement disparu du circuit depuis 5 ans (et il n'est pas le seul), ne pense pas que le champion du monde doive quoi que ce soit à la « communauté ».

« On ne peut pas dire que j’aie vraiment participé à la promotion du poker, donc je ne peux pas vraiment dire le contraire.

Chacun fait ce qu’il veut, ce n’est pas parce que tu as remporté le Main Event que tu dois continuer à jouer. Tu peux arrêter le poker si ça te chante, il n’y a pas de contrat ni quoi que ce soit. »

Et si Eastgate aura toujours une affection particulière pour le Main Event, pas la peine d’espérer le voir jouer à plein temps dans un futur proche.

eastgates banner 30944
La bannière de Peter Eastgate qui trône au Rio.

« Je pense que je ne serai plus jamais pro. Une fois que tu as abandonné pendant quelques années, difficile de s’y remettre. La compétition est bien plus féroce aujourd’hui. »

Pas convaincu qu’il pourrait devenir pro aujourd’hui

Eastgate admet sans problème que s’il avait 10 ans de plus, il aurait probablement eu beaucoup plus de mal à devenir joueur professionnel.

« Je ne suis pas si bon que ça, comparé aux joueurs qu’on voit aujourd’hui. »

Le monde du poker a énormément changé depuis la victoire de Eastgate en 2008, notamment cette année puisque les WSOP ont décidé de répartir encore plus le prizepool.

Cela signifie que 1000 joueurs sont payés, plus que jamais auparavant, mais aussi qu’il sera très difficile de remporter une somme proche des 9,1 millions remportés par Eastage à l’époque.
Terminé aussi la garantie des 10 millions décrochée par Martin Jacobson l'an dernier.

Lorsqu’on lui pose la question, Eastgate hausse les épaules :

« Je préfère quand il y a plus de différences, mais je suis sûr que tous les participants à la table finale seront heureux de gagner 7,6 millions s'ils vont au bout. »

Peu de chances donc au final pour qu'on revoit souvent Eastgate aux WSOP, mais qui sait, il ne sera peut-être pas toujours insensible à l’appel du prizepool et de l’adrénaline.

-----

Bio express

Peter Eastgate

Peter Eastgate était le second danois à atteindre le stade de la Table Finale du Main Event lors des WSOP 2008, et pouvait battre Phil Hellmuth comme le plus jeune joueur de l'histoire à devenir Champion du Monde.

Pas une mince affaire pour une jeune gâchette de 22 ans, mais Peter Eastgate l'a fait.

Professionnel en 2005, Peter a commencé par gagner sa vie en ligne, en se spécialisant dans des parties de cash game short-handed et de heads-up à hautes limites, au niveau 200$/400$. Il sera vite considéré comme l'un des meilleurs pros d'Internet au Danemark, et s'associera avec Ladbrokes Poker puis PokerStars.

Diplômé de grande école, Peter abandonne ses études et démarre le poker en effectuant un premier dépôt sur une salle de poker en ligne. Il parvient à rentrer dans ses frais durant sa première année, avant d'enregistrer son premier vrai gain peu de temps après. De quoi lui permettre de commencer à construire sa bankroll, puis de passer pro.

Une chose en amenant une autre, en 2008 il s'inscrit pour le Main Event des WSOP avec 10 000 $ en cash. Il y trace sa route au milieu d'un field de 6800 joueurs, et parvient en table finale dans la peau du plus jeune joueur à l'avoir jamais disputée.
La suite, on la connaît... La victoire face au russe Ivan Demidov, le plus prestigieux des bracelets, et 9 152 416 $ de gains.

Le talentueux danois confirme rapidement en remportant le tournoi annexe à 4800$ de l'EPT PCA en janvier 2009, pour un joli premier prix de 343 000 $.

De retour sur la terre de ses exploits à Vegas en 2009, il enregistre deux places payées dont une très belle 78ème place dans le Main Event (sur 6494 entrants cette fois-ci).
Et Peter continue de s'affirmer sur le circuit EPT, en terminant 2ème de celui de Londres (pour 530 000 £ de gains), puis 8ème de celui de Deauville en janvier 2010 (pour 70 000 €). Une 28ème place dans l'EPT de Copenhague sur ses terres en février sera son dernier résultat majeur.

En juillet 2010 Eastgate décide en effet de mettre un terme à sa pourtant prometteuse carrière de joueur de poker professionnel : « Quand j'ai commencé à jouer et à vivre du poker, je n'avais pas l'intention d'y passer le reste de ma vie. Mon but était avant tout de devenir indépendant sur le plan financier, ce à quoi je suis parvenu en remportant le Main Event. La période qui a suivi m'a permis de jouer des tournois partout à travers le monde, de découvrir des endroits merveilleux et de rencontrer plein de nouvelles personnes. Ce fut une expérience magnifique. Mais j'ai fini par ressentir une perte de motivation à jouer au poker de haut niveau. J'ai donc pris la décision de m'arrêter et de réfléchir à ce que j'allais faire du reste de ma vie. »

Divers et anecdotes

* A éliminé la journaliste poker Tiffany Michelle lors de ce Main Event des WSOP 2008
* Avait laissé tomber des études d'économie pour jouer au poker à plein temps
* On dit de lui qu'il a les pieds sur terre et qu'il est très gentil
* A décidé de se retirer du circuit professionnel du poker en juillet 2010

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page