Rocco Palumbo : « L’Italie va sûrement perdre l’EPT, et c’est bien mérité. »

Rocco Palumbo
Champion du Monde.

Si vous suivez attentivement le poker européen, vous connaissez forcément Rocco Palumbo.

A tout juste 27 ans, Palumbo a déjà marqué de son empreinte le poker italien en remportant un bracelet WSOP en 2012 et un titre sur le WPT l’année suivante.

Au cours de sa carrière, il a d’ores et déjà accumulé plus de 1,4 million de dollars de gains en tournois, alors qu’il joue principalement online sous le nom de RoccoG.

Membre de l’équipe italienne qui a triomphé lors de la toute première édition des Global Poker Masters à Malte, Palumbo a évoqué avec PokerListings sa vie de joueur de poker en Slovénie (où il vit depuis 3 ans), la crise du poker en Italie et pourquoi l’EPT pourrait ne plus faire étape en Italie.

Rocco, depuis combien d’années es-tu joueur professionnel de poker ?

Cela fait au moins 11 ans que je joue au poker à plein temps. Par contre il y a des hauts et des bas, et c’est vrai que je n’ai pas eu beaucoup de chance ces deux dernières années.

Tu as été l’un des premiers joueurs à “t’enfuir” d’Italie.

Je n’irais pas jusqu’à dire que je me suis enfui, mais ça fait aujourd’hui trois ans que je suis parti en Slovénie, oui.

J’ai vécu un an à Portoroz, avant de déménager à Nova Gorica pour des raisons pratiques : c’est juste à la frontière avec l’Italie. Mon fils ne vit pas avec moi et c’est le seul moyen d’arriver à le voir plus souvent.

IMG1319
Palumbo aux WSOP 2012.

Et puis Nova Gorica est très italienne comme ville.

Tout le monde est parti à Londres ou à Malte, et toi tu as choisi la Slovénie. Pourquoi ça ?

J’étais l’un des tout premiers à partir et à choisir la Slovénie, mais depuis beaucoup de joueurs m’ont rejoint et nous formons une bonne petite communauté de joueurs.

Il y a au moins 30 Italiens qui ont choisi la Slovénie surtout pour rester proches de l’Italie.

C’est comment la vie en Slovénie ?

Je dois avouer que les Slovènes sont très sympathiques et avenants avec les joueurs de poker et les étrangers qui viennent s’installer dans leur pays de manière générale.

Cela reste quand même un pays d’ex-Yougoslavie avec tout ce que cela implique en termes de complications. C’est très différent des destinations comme Londres ou Malte.

D’un autre côté, les paysages et la nature en général sont vraiment un de ses atouts, surtout pour ceux qui aiment se balader.

Le pays est en pleine modernisation ces dernières années, mais le coût de la vie reste très faible par rapport à la moyenne européenne. C’est forcément attractif.

Et du point de vue du poker ?

Pour les joueurs, la Slovénie est une destination idéale. Il y a plusieurs casinos où jouer en cash games et beaucoup de tournois.

Au Perla par exemple, il y a toujours pas mal de tournois très variés, le plus souvent avec des buy-in assez modestes, autour de 300€.

Rocco Palumbo 4
"Il y a un problème de mentalité en Italie."

Personnellement, je préfère jouer online et depuis la Slovénie j’ai accès aux sites internationaux, ce qui n’est pas le cas en Italie. De cette manière, je peux également participer à d’importants tournois online.

Pour être honnête, je pense que c’est possible de vivre du poker en Slovénie rien qu’en jouant au casino et en tournois.

Et de l’autre côté de la frontière, comment se porte le poker en Italie ?

Je crois sincèrement que rien ne changera tant qu’il ne se passera rien d’exceptionnel. Le risque, c’est que tous les grands groupes de poker quittent le pays.

J’ajouterais qu’en plus, tous ceux qui vivent du poker partent dépenser leur argent à l’étranger. Le gouvernement semble n’en avoir rien à faire tant que l’Etat gagne un peu d’argent grâce au loto et aux jeux à gratter. 

Qu’est-ce qu’il faudrait pour convaincre les joueurs de rester en Italie ?

Si un politique italien m’appelait en me disant que je pourrais payer 30% d’impôts sur mes gains, je n’hésiterais pas une seconde avant de rentrer en Italie.

poker floor sanremo2
De jolis casinos mais pas le meilleur endroit pour jouer au poker.

Pour le moment, je ne suis pas du tout taxé, conformément aux lois slovènes, mais même à Londres ou à Malte la situation serait plus avantageuse.

La vérité, c’est que les joueurs italiens ne demandent pas du tout de traitement de faveur. Ils veulent simplement payer les mêmes impôts que n’importe quel autre citoyen. Je voudrais qu’il y ait un système de taxation raisonnable et bénéficier des mêmes droits que les autres.

Pour faire simple, vivre tout simplement comme n’importe quel autre travailleur.

Il n’y a pas que les joueurs qui fuient l’Italie, il semble que l’EPT San Remo risque d’être annulé. Que penses-tu de tout cela ?

Vu la situation du poker en Italie, c’est loin d’être étonnant. La situation des casinos italiens est absolument tragique, et croyez-moi, ça me fait mal de dire cela parce que j’adore jouer à San Remo et dans les autres casinos : Venise est magnifique, et même Campione est superbe.

Le problème, c’est que les villes ont beau être magnifiques et historiques, les casinos sont extrêmement mal gérés. A la place d’un joueur étranger, je n’aurais absolument aucune raison de venir jouer en Italie.

On ne peut même pas jouer online, les salles de jeux sont mal placées et difficiles d’accès en transports en commun. Et puis l’Italie est un pays assez cher.

Estimes-tu que l’annulation de l’EPT San Remo serait méritée ?

IMG3813
Difficile de résister à l'appel de la Battle of Malta.

C’est surtout un problème de mentalité. Les casinos italiens appartiennent à l’Etat et les gens qui y travaillent n’ont aucune motivation pour travailler correctement puisque quoi qu’il arrive ils seront payés à la fin du mois.

C’est un vrai problème parce que les clients du casinos ressentent ce manque d’intérêt flagrant.

A chaque édition de l’EPT en Italie, il y a eu une grève, de quoi largement compliquer la vie des joueurs qui doivent déjà faire avec les prix exhorbitants de la nourriture et des boissons, sans parler des hôtels.

Alors oui, on va sûrement perdre notre EPT, et c’est bien mérité. Tant pis pour l’argent et le travail que ça crée.

San Remo est un endroit tellement spécial pour moi parce que je suis originaire de Ligurie, alors si l’EPT est maintenu, je serai le premier à m’y inscrire. Mais je comprends totalement les récriminations des joueurs étrangers et je ne serais pas surpris que l’EPT ne fasse plus étape en Italie.

On est obligé de te demander si tu participeras à la prochaine Battle of Malta

Je sais qu’elle aura lieu au mois de novembre et il y a de grandes chances pour que je sois là, surtout que je joue beaucoup sur 888poker qui fait partie des sponsors principaux du tournoi. J’essaierai de me qualifier par un satellite.

C’est un tournoi international dans un endroit superbe, toutes les conditions sont réunies.

Et puis c’est ma première fois à Malte, donc la Battle of Malta serait un très bon prétexte pour revenir et passer plus de temps sur l’île pour voir si je pourrais y vivre.

Derniers Blog Posts »