Roger Hairabedian : « Internet est l'école communale du poker, le Live c'est Polytechnique. »

IMG34

On aime ou on n’aime pas, mais une chose est sûre : Roger Hairabedian est un vrai personnage.

Tout récent vainqueur d'un bracelet aux WSOPE, il est revenu pour nous sur cette victoire, sa déception de l’Event 5 et l’imbroglio avec Brandon Cantu, son passé de judoka, et sa vision du poker. Le tout comme d’habitude sans aucune langue de bois.

Roger, revenons d'abord sur cet Event 5 de Hold'em Mixed-Max à 10.000€ et les évènements de ce duel perdu face à Brandon Cantu en demi-finale. Il y a évidemment beaucoup de frustration, mais quelle est ton analyse ?

Evidemment je suis ravi d’avoir fait une telle performance. Mais quand on arrive à ce stade là on veut aller au bout.

Je ne suis pas satisfait du système de tirage au sort (des heads-up NDLR), et que les chipleaders se rencontrent. C’est illogique. C’est comme si au tennis on faisait s’affronter Nadal et Djokovic ou Federer au premier tour. L’année dernière (où Roger avait terminé à la même 3ème place NDLR) déjà j’avais affronté Michael Mizrachi alors que j'étais chip leader et lui deuxième tapis.

Mais bon je fais 3ème, on ne va pas se plaindre non plus.

Par contre je trouve que le directeur du tournoi a été illogique sur un coup, sur lequel le croupier m’avait donné raison. Mais on a donné raison à Brandon après avoir fait semblant d’aller voir une vidéo de quelqu’un qui aurait filmé avec son téléphone,

IMG0733
Après près d'1 heure de pause et débats, Jack Effel tranche en faveur de Brandon Cantu.

qui à mon avis n’existe pas sinon on aurait tranché le coup avant. Je trouve que l’organisation a montré de grosses carences, malgré l’accueil que l’on me fait.

Pour moi les Américains sont plus solidaires, parce qu’on est sur le sol français et on m’a donné tort.
On a laissé Cantu insulter le dealer, et en plus on lui a donné raison. Si je fais ça moi je crois que je suis en garde à vue.

Ce coup aurait tout changé. Pour moi Brandon c’est un très gros malin qui a su saisir l’opportunité. Partout où il va il fait des scandales, il est coutumier du fait.

Sur ce coup-là je pouvais passer devant. Parce que s’il me paie à la turn, il est obligé de me repayer à la river. En deux trois coups je me sentais de le battre. Je ne suis pas mauvais joueur, mais sur cette affaire je trouve que j’ai complétement été lésé par l’organisation. Que j’ai perdu ce n’est pas grave, mais les choses auraient pu tourner en ma faveur si ça avait été bien arbitré. Les règles n’ont pas été respectées.

IMG0712
Le premier litige concernant le siège, un peu plus tôt.

Comme moi un peu avant ça j’avais manifesté parce que j’avais des gens derrière et que je voulais changer de place, je pense qu’on a voulu un peu me punir du comportement que j’ai eu, en tapant sur la table.

Cantu j’ai tout fait pour le déstabiliser, et ça a failli marcher. Malheureusement ils lui ont donné raison, et ça l’a calmé. Psychologiquement j’avais pris le dessus. Pour moi c’était quasiment partie gagnée.

Si je perds normalement je l’accepte. Maintenant si c’est par artifice qu’on fait gagner un joueur, là ça me convient plus du tout.

Maintenant, il m’a aussi beaucoup impressionné, c’est un des meilleurs joueurs que j’ai joués, chapeau à lui aussi.

Et au niveau de ton jeu ?

Avec les résultats que je fais, je pense être arrivé pratiquement à la quintessence du jeu. Il y a quelques années, j’avais l’impression que les joueurs étaient beaucoup plus forts que moi. Depuis j’ai acquis beaucoup de maturité. Je pense m’être hissé au plus haut niveau et faire partie des 50-100 meilleurs joueur de poker du monde.

Du coup est-ce que le bracelet que tu as décroché dans l'Event 3 de Pot-Limit Omaha mercredi dernier est un aboutissement ?

hairabedian
Roger est le 11ème vainqueur de bracelet français de l'histoire.

On peut l’attendre une vie et jamais le gagner. Pour moi c’est un aboutissement bien entendu. Je suis ravi parce que maintenant je fais partie des Français à en avoir gagné un.

Mais le plus important c’est d’être régulier, et pour moi c’est beaucoup plus fort.
Il y a beaucoup d’autres joueurs qui ont gagné un bracelet mais qui n’ont pas la régularité que j’ai, et qui n’ont rien fait derrière.

Comment expliques-tu ces deux grosses performances d’affilée ?

Déjà le bracelet je ne l’aurais pas gagné si je n’avais pas été éliminé du tournoi précédent. J’étais tellement énervé d’avoir mal joué dans le coup qui m’a sorti, que je suis parti m’inscrire sur ce tournoi d’Omaha à 5000.

Après j’étais en confiance, j’ai joué des coups un peu fantasques, j’ai mis des joueurs en tilt. Je suis un joueur de live et il y a beaucoup de joueurs d’Internet qui ne peuvent pas comprendre les choses que je fais, qui sont parfois un peu extravagantes.

IMG0579
"Faire péter les plombs à un adversaire fait partie du jeu."

Jouer au poker c’est comme aller à la guerre, il faut utiliser toutes les armes. Mettre un pression mentale et verbale, c’en est une, et faire péter les plombs à ses adversaires ça fait partie du jeu. Avec une parole on peut faire tilter un joueur. Et ça les joueurs du net ils ne pourront jamais le comprendre.

Pour moi Internet c’est l’école communale du poker, et le live c’est polytechnique.

Te sens-tu du coup un peu à part de cette communauté des joueurs Internet ?

J’appartiens complètement à un monde différent. Tant mieux pour moi car j’arrive à obtenir des résultats grâce à ça. Pour moi le net c’est un ersatz du poker.

Quid du sponsoring ?

IMG9634
"Les sponsors ? La régularité ils s'en foutent !"

J’aimerais être sponsorisé mais il n’y a aucun sponsor d’intéressé, parce qu’ils veulent des petits jeunes du net, et qui aient une image un peu moins « loustic » que la mienne. La régularité ils s’en foutent. C’est là aussi qu’il y a une injustice.

Pour être sponsorisé il ne faut pas faire que des résultats. Il faut aussi avoir une belle gueule. Moi j’ai ni la belle gueule, ni la jeunesse.
Je ne comprends pas toujours. Mais ce n’est pas grave, je me débrouille bien tout seul.

Après les jeunes s’essoufflent vite, mais ce n’est pas de leur faute, il faut un budget, c’est un sport de riches, comme le golf.

Je sais qu’il y a plein de jeunes joueurs talentueux. Mais ils n’arrivent pas à suivre parce qu’ils n’ont pas la bankroll suffisante, avec tout ce que ça peut coûter une semaine sur un tournoi par exemple, et pour se qualifier.
Il y a plein de joueurs professionnels qui sont talentueux et qui ont abandonné, car ils n’ont pas le budget. Un joueur comme Nicolas Babel par exemple. Et il y aussi la vie de famille qui s’installe quand on prend de l’âge.

Il faudrait de gros investisseurs, de grands groupes, comme au football, et peut-être que le poker prendra une autre dimension.

(...) Je suis aussi déçu que le fisc s’intéresse au poker. Je ne comprends pas qu’ils viennent mettre leurs pieds ici. Je pense qu’on paie assez de rake, de prélèvements sur les tournois. Ils n’ont qu’à taxer les joueurs de loto aussi.

IMG0717
"Le fisc n'a pas à venir traîner ses pieds ici."

Mais le jour où ils viendront me voir, ce qui m’étonnerait puisque je suis résident marocain, je vais leur proposer mieux que ce qu’ils voudront eux.

Je leur dirai puisque je suis très fort, je vous propose de vous associer avec moi, et je ne vous donne pas 20% mais la moitié des gains. On fait 50-50. Mais par contre il faut payer quand je perds...

On en parle pas si souvent, mais tu as aussi une belle carrière de judoka derrière toi. Peux-tu nous en parler ?

Oui j’ai fait partie de l’Equipe de France de 1976 à 1982, j’ai fait 22 rencontres internationales au cours desquelles je me suis classé sur les podiums. J’ai fait retentir la marseillaise dans quelques tournois internationaux. Mon plus gros exploit c’était d’avoir battu un Japonais à Coubertin.

IMG0724
"Mon plus grand regret est de ne pas avoir pu participer aux Jeux Olympiques en judo."

Ma deuxième grande performance c’est que j’ai été champion d’Europe par équipes en 1981 avec l’Equipe de France, dont une belle petite consécration.

Mon plus gros regret c’est de ne pas avoir pu participer aux Jeux de 1980 parce que je n’étais que remplaçant.
C’est un ami à moi, que j’avais battu aux Championnats de France, qui avait été aux Jeux. J’avais aussi subi une grosse injustice.
J’étais très frustré, c’est pour ça aussi qu’après j’ai arrêté le judo, mais j’avais aussi eu une blessure au genou qui m’avait contraint d’abandonner.

Ca a été très frustrant de pas avoir pu participer aux Jeux Olympiques, c’est pour ça que je me suis fait un point d’honneur de pouvoir gagner mon bracelet, au moins ça m’a effacé le regret au judo.
Parce qu’on se souvient toujours du premier, mais le deuxième on ne s’en souvient jamais. Pour marquer l’histoire il faut finir premier, il n’y a pas de place pour les deuxièmes.

C’était en catégorie moins de 86 kilos c'est-à-dire en moyens. Depuis j’ai doublé, j’en fais 175. J’ai pris 80 kilos de bad beats (rires).

Qu’est-ce que le judo t’as apporté pour ta carrière de joueur de poker ?

IMG0657
"Le poker est un vrai sport qui demande une énorme force."

Je considère que le poker est un sport, et à partir de là c’est sûr que le judo m’a servi, parce qu’il faut avoir les qualités d’un sportif. J’ai encore la résistance et la force mentale que j’avais quand je faisais ces compétitions de haut niveau.

Parce que le poker ce n’est que de la force mentale. La technique elle n’y est que pour 10 ou 15 ou 20%. Ca ne vaut rien la technique, les gens sont obnubilés par la technique.

Il faut pouvoir tenir des heures et des heures à se faire agresser, encaisser il faut des aptitudes physiques énormes.
Des fois je reste dans mon trou pendant 7 heures sans jouer. C’est de l’humiliation pour moi, mais tant pis. Est-ce que les gens en sont capables ?

Les gens croient qu’il suffit de s’assoir à une table, non.

Souvent je le dis aux jeunes qui cherchent trop la méthode de facilité pour gagner. Ils cherchent trop des coin-flips qui les font monter en puissance, mais sans lutte. Quand on fait un 6-bet light (sur-sur-sur-sur-relance NDLR) avec 5 et 6 c’est joli, mais combien de fois ils se sont scratchés avec ça.

IMG0719
"Les 6-bet light ce n'est ni du poker, ni du génie."

Alors quand ça marche on dit c’est du génie, mais ce n’est pas ça le poker. Le poker c’est de la lecture par rapport à beaucoup de choses.

J’ai vu des horreurs aux tables de poker, moi j’essaie de ne pas les faire, et c’est pour ça peut-être que je suis régulier.
Dans un tournoi aussi il y a des paliers. On ne peut pas passer d’un coup de 500ème au classement à premier.

Et l’autre qualité qu’un sportif doit avoir, c’est de savoir rebondir après une défaite, pour toi ici ce sera avec le Main Event de ce dimanche.

Oui mais un Main Event c’est plus du loto, qu’un tournoi où il y a 100 joueurs de renom, et là ou on peut faire ses preuves. D’ailleurs au fil des années on voit que ce ne sont jamais les mêmes qui gagnent ces gros tournois.
On voit arriver en masse des joueurs de l’Internet, qui ont émergé en se qualifiant, qui n’existaient pas, et puis qui n’existeront plus.

Mais pour moi la meilleure école du poker c’est Marrakech. J’ai fait beaucoup de progrès parce qu’on joue beaucoup d’heures mais avec des structures différentes, avec des blindes beaucoup plus fortes que l’on ne voit en Europe en cash games. Ca implique beaucoup plus les joueurs dans les coups, et on joue beaucoup plus de coups que dans les parties traditionnelles en Europe.

IMG9631
"Il faut arrêter de se palucher, il est très difficile de devenir joueur professionnel."

C’est moi qui avait instauré ce format parce que je trouvais le poker en cash games assez ennuyeux, avec des tapis trop profonds.

Comment est le poker au Maroc ?

C’est en plein boom, c’est en train de monter en puissance. Marrakech devient une capitale du poker, une destination prisée sur le circuit, avec notamment le Marrakech Poker Open, dont la 27ème édition a lieu dans quelques jours.

Si on fait ce qu’il faut, dans quelques années Marrakech sera un petit Vegas, où les gens viendront passer une quinzaine de jours jouer au poker non-stop.

On y fait beaucoup de choses pour que les gens puissent se livrer à leur passion et qu’ils puissent passer un petit moment de rêve.

IMG35
"Le poker est en plein boom au Maroc. Dans quelques années Marrakech sera un petit Vegas."

Parce que le poker professionnel il ne faut pas qu’ils comptent dessus, c’est un peu trop dur de devenir joueur professionnel, il faut arrêter de se palucher entre guillemets, de dire je ne vais plus travailler je vais gagner ma vie au poker.

Ou sinon comme je dis aux petits jeunes d’Internet, finalement vous êtes plus malins que tout le monde, que les ingénieurs que les architectes, que les docteurs, que tous les gens qui ont fait des années études.

Si je dois donner un conseil aux gens : qu’ils ne s’approchent pas du poker professionnel, qu’ils n’investissent pas au-dessus de leurs limites, il risquent de se brûler les ailes. Qu’ils prennent le poker comme un loisir, c’est un lieu de rencontre ou les gens peuvent rivaliser entre eux, c’est ce qu’il y a de plus beau.

Le poker c’est comme les animaux sauvages, c’est beau à regarder mais il ne faut pas toucher.

As-tu des projets pour les mois à venir ?

Oui j’ai beaucoup de projets. J’en ai parlé avec la direction du casino de Marrakech justement, je vais essayer d’organiser le tournoi le plus long du monde.

Ce serait un tournoi qui durerait 10 jours, par paliers, un peu comme des satellites, et qui ouvrirait les portes à tous les budgets.

IMG0574

Les premiers jours ça commencerait à 50€. A la fin de la journée on garderait 20% du field. Le jour 2 ce sera un tournoi à 250€, etc, jusqu’à 5000€. Et je pense qu’on va mettre une garantie monstre pour attirer le maximum de joueurs.

On va s’y préparer pendant 6 ou 8 mois, mais je pense qu’on fera l’un des plus beaux tournois du monde, multi-budget. Il y aura des packages à 500 ou 600€ pour 3 jours qui permettront aux joueurs d’avoir aussi passé un bon moment même s’ils ne gagnent pas.

C’est un tournoi qui va attirer énormément de monde et qui demandera une organisation parfaite. Ce sera je pense pour l’année prochaine.

 

Derniers Blog Posts »