Sofia Lövgren : « Les hommes ont tendance à sous-estimer les filles au poker. »

Sofia Lövgren

Il n'est pas rare de tomber sur des joueurs ou joueuses qui sortent du lot. La Suédoise Sofia Lövgren fait partie de celles-ci, c'est pourquoi PokerListings l'a rencontrée lors de la Battle of Malta à laquelle elle aura participé comme chaque année.

Nous avons ainsi pu parler avec la native de Götebörg et joueuse sponsorisée par la salle 888poker de son pays la Suède, de la place des femmes dans le poker, et même de sa vie privée.


Sofia, tout d'abord vis-tu toujours à Malte ou es-tu juste ici pour jouer ?

J'ai vécu à Malte ces deux dernières années, mais je ne suis plus là si souvent. Je viens simplement de une fois par semaine à une fois par mois.

C'est ici où je réside officiellement, mais je me déplace souvent pour jouer au poker. J'étais récemment à Las Vegas, durant les World Series of Poker.
Maintenant qu'ils sont terminés Vegas me manque. C'est pourquoi j'ai déjà réservé un autre vol pour y retourner. Là-bas je saute sur toutes les opportunités de cash games.

En ce moment je me pose cependant la question si j'ai envie de bouger ailleurs. Bientôt je vais aller à Macao.

Quelle est ta relation avec la Suède maintenant ? Y retournes-tu souvent ?

J'y ai ma famille et quelques amis. Mais je n'y suis pas allée beaucoup récemment. J'ai beaucoup voyagé ces derniers temps.

Sofia Lovgren
"Les hommes ont tendance à sous-estimer les femmes au poker."

Quelle a été la réaction de tes amis quand tu as décidé de te lancer dans le poker ?

Nombre de mes amis ont pensé que c'était bizarre qu'une fille se mette soudain à jouer au poker. Et puis d'autres pensaient que c'était génial. Ils ont été assez surpris que je puisse jouer au poker, voyager, et que j'ai été capable de subvenir à mes besoins juste grâce au poker.

Le poker est un univers où les hommes sont très majoritaires. On parle d'ailleurs souvent du sexisme dans les médias. Comment vois-tu les choses pour ta part ? Ressens-tu des regards différents parce que tu es une femme ?

Cela arrive que les femmes soient sous-estimées à la table de poker, d'autant qu'il y en a peu qui jouent. Les hommes ont tendance à penser qu'elles sont passives.

Pour ma part je vois ça comme un avantage que je peux mettre à profit pour mon jeu. J'ai l'opportunité de bluffer et de jouer d'une manière différente et que les hommes ne comprennent pas.

Mais c'est amusant. Imagine ce que cela ferait d'être un homme tout seul à une table où il n'y aurait que des filles.

Mais est-ce que cela arrive que tu reçoives des commentaires négatifs ou insultants de la part de ces hommes ?

Non, en fait c'est plutôt l'inverse. Je reçois de nombreux commentaires positifs. Et beaucoup d'hommes vont aussi me montrer leurs cartes quand le coup est fini. Ils jouent de manière plus gentille quand ils jouent avec des filles. Ils ne bluffent également pas autant.

Pourquoi y a t-il si peu de femmes au poker ?

Sofia Lövgren à la Battle of Malta 2015
"La Battle of Malta est l'un des mes tournois préférés."

Les hommes ont tendance à être plus intéressés dans les jeux et les sports que les filles. D'un autre côté le poker est un jeu d'esprit, que les filles peuvent d'ailleurs maîtriser.

Si plus avaient la chance d'essayer le poker, elles tomberaient sûrement amoureuses avec, comme je le suis.

Tu es l'une des rares joueuses sponsorisées. Comment as-tu décroché ton premier contrat ?

Tout a commencé quand je jouais beaucoup en ligne, particulièrement sur PKR qui était mon ancien sponsor. Je jouais des cash games et en deux ans j'étais parvenue à maintenir une belle courbe de résultats. Du coup ça a attiré l'attention de l'opérateur.

J'ai aussi commencé à participer à des tournois de poker live. L'un de mes préférés est la Battle of Malta. Il y a toujours beaucoup de joueurs et la possibilité de socialiser et faire la fête. Et c'est quelque chose à laquelle je ne dis jamais non !

As-tu d'autres talents et passions en dehors du poker ?

J'aime chanter. Pas toujours juste je dois avouer, mais c'est quelque chose que j'aime.

Qu'est-ce que tu nous chanterais là tout de suite alors ?

Peut-être du Bruno Mars ou une vieille chanson d'ABBA que tout le monde connaît.

Si nous parlons un peu de ta vie privée, comment envisages-tu le futur ? Tu souhaites avoir des enfants ?

Oui bien sûr. Je suis quelqu'un très famille. Mais cela n'arrivera pas avant 5 ou 10 ans.

Sofia Lovgren
L'âme soeur de Sofia ne sera pas forcément un joueur de poker.

Ton compagnon devra t-il être un joueur de poker ?

Non pas nécessairement. Mais il pourrait tout à fait être intéressé par le poker, ou au moins avoir les mêmes centres d'intérêts que moi.

Je n'ai pas de requis particulier. J'aime parler de poker, donc si lui aussi ça serait juste super.

Quelle est la prochaine étape dans ta carrière ?

Pour le moment je participe à de nombreuses parties d'argent en live. C'est amusant et ça se passe bien.

En novembre je vais à Miami pour jouer d'autres cash games, et en décembre j'irai à Prague.

Quand est-ce qu'on te verra dans un tournoi High Roller ?

Un de ces jours j'espère. Mais pour l'instant je veux jouer plus de cash games, c'est ma priorité.



Interview réalisée par Denni Balic et Anton Brandberg

 

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire