Todd Brunson : « Le poker chinois ouvert est le cancer du poker. »

IMG250
Todd Brunson, impitoyable : "La salle de poker est faite pour du poker, mais ça ce n'est pas du poker."

Si le poker chinois existe depuis déjà une dizaine d’années, ce n'est que récemment que sa popularité a explosé. Et que ce soit pour quelques centimes ou des centaines de dollars le point, il se joue partout : autour de la table du salon, sur mobile et au casino.

Mais l'Open-Face Chinese Poker a-t-il vraiment sa place dans les salles de poker (les WSOP ont même organisé un tournoi sans bracelet en 2013) ? Nous en avons récemment parlé avec Todd Brunson, Paul Volpe et Shaun Deeb.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Todd Brunson a un avis tranché :

Le poker chinois ouvert, c’est le cancer du poker. Ce n’est même pas du poker. On ne joue pas au gin dans les salles de poker, je ne vois pas pourquoi on y jouerait au poker chinois.

Le poker, c’est regarder sa main, et miser” ajoute t-il.

Et pourtant les clients des casinos sont bel et bien demandeurs, qu'il s'agisse d'une “vraie” variante du poker ou pas.

C’est pas parce qu’ils veulent y jouer qu’on devrait l’autoriser” répond Brunson. “Les salles de poker sont faites pour le poker. Pas pour le gin, pas pour le backgammon, parce que ce n’est juste pas du poker.


Paul Volpe : “Pourquoi ne pas laisser les joueurs faire ce qu’ils veulent?”

Mais tout le monde n’est pas d’accord avec Brunson.

4671 Paul Volpe
Moins catégorique, Volpe conçoit que l'OFCP diminue l'influx des autres grosses parties.

Paul Volpe, joueur pro originaire du New Jersey, était l’un des premiers à promouvoir le poker chinois et y joue très souvent, que ce soit en ligne ou en live.

En Europe ou à Vegas, il y a joué partout et ne voit aucun problème à ce que les casinos s’ouvrent au poker chinois.

Évidemment que j’y suis favorable. Si c’est régulé, s’il y a des règles fixes et harmonisées, je ne vois pas pourquoi on ne laisserait pas les joueurs faire ce qu’ils veulent.

Il y a un point sur lequel il est d’accord avec Brunson cependant : le poker chinois est en train de modifier le monde des cash games high stakes.

Surtout en dehors de Vegas,” explique-t-il. “Les parties de poker chinois en Europe ou au PokerStars Caribbean Adventure diminuent l’influx d’argent des autres grosses parties live.

Et pour certains joueurs, le poker chinois vire même à l’obsession.


Shaun Deeb : “Le poker chinois va durer”

Légende du poker online, Shaun Deeb fait partie des grands fans du poker chinois et se montre plutôt d’accord avec Volpe, même s’il comprend le point de vue de Brunson.

A propos de l’argument selon lequel le poker chinois ouvert ne serait pas du poker par exemple : “Je suis assez d’accord” reconnaît Deeb.

IMG2531
Shaun Deeb a remporté l'épreuve de Chinese Poker cette année au PCA.

C’est beaucoup plus proche du blackjack que du poker donc je comprends cet argument. Mais dans les faits, il y a une hiérarchie des mains, beaucoup d’action, des mises… Pendant des années, ils ont joué au poker chinois (fermé) alors que c’était beaucoup plus confidentiel. Tous les spécialistes du mix-game, tous les grands joueurs ont joué au poker chinois. Le poker chinois ouvert en est tout simplement une variante.

C’est comme si on disait : “Tout le monde joue au Hold’Em maintenant, donc vous n’avez plus le droit de jouer au Pineapple.” Les jeux évoluent, ils se complexifient et deviennent plus intéressants, et les comportements changent aussi.
On est passé du Limit Hold’Em au No-Limit Hold’Em, et maintenant la plupart des grosses parties sont en Pot-Limit Omaha. Il y a toujours des tendances. C’est pareil pour le poker chinois.

Je pense que le poker chinois va durer. Les gens adorent ça. Il y a beaucoup de fish. C’est spectaculaire.

Je le dis depuis le début : le truc avec le poker chinois ouvert, c’est que n’importe qui peut arriver, regarder la partie et comprendre comment jouer. Il peut voir toutes les décisions prises par les joueurs.

 

Derniers Blog Posts »