Tony G : « Probablement mon dernier tournoi avant longtemps »

Tony G aux WSOP 2017
L'inénarrable Tony G, ici durant le Super High Roller Bowl à 300 000 $ de l'Aria.

Les fans de poker seront sûrement surpris d’apprendre qu’un membre du Parlement européen a participé au One Drop High Roller à 111 111 $.

Ils seront probablement moins surpris d’apprendre qu’il s’agit en fait de Tony G.

Tony G (Antanas Guoga de son vrai nom) a toujours été une grande personnalité du poker, notamment avec une présence télévisée toujours marquante, mais sans oublier non plus son sens aigu des affaires - il a notamment créé l’une des plus grandes entreprises de poker du monde.

Ces dernières années cependant, Tony G est passé progressivement du poker à la politique et a été élu pour représenter la Lituanie au Parlement européen en 2014.

PokerListings l’a retrouvé à Vegas. Il partage avec nous ses états d’âme, son avis sur la politique, sur l’industrie du poker, et nous en dit plus sur sa participation à de futur tournois.


On ne te croise plus beaucoup aux WSOP. Est-ce que tu t’amuses quand même ici ?

Oui, je m’amuse. J’ai pris un gros coup en début de tournoi, mais je suis en train de revenir. Tu sais comment ça se passe, c’est toujours plus sympa quand on gagne.

J’ai gagné un tournoi à l’Aria. C’était bien. Je suis heureux d’avoir quelques jours pour jouer. Le One Drop est un super tournoi caritatif, j’adore être ici.

Est-ce que c’est très différent de ta vie quotidienne ?

Très différent, oui. Je n’ai plus beaucoup le temps de jouer, donc c’est agréable de venir et de retrouver tous les gens avec qui j’ai joué pendant si longtemps.

Tony G
"Après un burn out j'ai eu besoin de donner du sens à ma vie."

Je suis content de faire une petite pause poker, parce que c’est probablement mon dernier tournoi avant un très long moment. J’espère que je vais en profiter.

Est-ce que tu as la sensation d’avoir eu besoin de te détacher un peu du poker ? Tu jouais beaucoup à une époque.

Oui, bien sûr. J’ai vécu une espèce de burn out. Le circuit est très exigeant mentalement et physiquement. J’avais besoin de donner un peu plus de sens à ma vie, donc je me suis lancé dans plusieurs activités, dont la politique.

Je suppose que je suis le seul politicien à avoir participé à ce genre de tournoi. Surtout quand on sait que je suis toujours en activité en politique.

Est-ce qu’il y a des similarités entre le poker et la politique ?

Dans les deux cas, il y a beaucoup de bluff. Mais la politique n’est certainement pas aussi amusante que le poker, ça c’est sûr.

C’est aussi beaucoup plus lent. Je suis certainement devenu bien plus patient. La politique permet vraiment d’apprendre la patience, c’est utile dans ce genre de tournoi.

La politique, c’est aussi beaucoup de frustration. Au moins, au poker tu peux gagner. En politique, c’est beaucoup plus difficile d’obtenir des résultats. Pour moi, c’est vraiment le pire aspect de la politique, et c’est probablement pour ça que les gens s’en détournent.

La politique traîne aussi une sale réputation. Le poker est beaucoup plus amusant.

Sur le long terme, est-ce que la politique t’apporte plus que le poker ?

C’est difficile à dire. On verra avec le temps. Je pense que c’est normal que les gens qui sont en politique jouent au poker.

On a besoin de gens « normaux » en politique. On n’a plus besoin des politiciens pur jus qui ont passé toute leur vie en politique et dépendent de leur parti.

Il faut changer les choses et avancer. Surtout en Europe, où les choses sont vraiment bloquées.

Tony G Super High Roller Bowl
Pas fan de Donald Trump.

En tant que politicien, que penses-tu de la décision du président Trump de sortir des accords de Paris ?

Il veut salir l’Amérique. Moi je voudrais qu’elle soit propre. C’est insensé de voir un président qui veut salir son pays et se détourner de l’avenir.

Le futur, c’est l’environnement. Des énergies sûres et propres. L’énergie solaire, les éoliennes.

Il faudrait investir beaucoup plus dans la recherche et le développement des énergies propres.

J’espère que l’Europe avancera et investira pour l’avenir. Hors de question de revenir au charbon comme le veut Trump.
Je ne crois pas que les jeunes veuillent ça, je ne crois pas que les vieux veuillent ça : ils veulent un avenir.

Les idées de Trump me mettent dans un état pas possible. Nous devons vraiment aller de l’avant.

Que penses-tu de l’état actuel du poker ? Est-ce qu’il se porte bien ?

Le poker fait toujours face à des défis, notamment avec le progrès des ordinateurs. Cela posera pas mal de questions dans le poker en ligne, mais je pense que les circuits live sont très bien en place. Quand on voit le King’s Casino à Rozvadov par exemple, il est vraiment en plein boom.

Les circuits live seront toujours en position de force : il y aura toujours des joueurs de poker qui aiment participer à quelques tournois.

Phil Hellmuth
Tony compte certains supporters de renom.

Mais l’industrie du poker en ligne devra toujours se remettre en question face à des machines et des IA toujours plus performantes.

Est-ce que c’est donc le dernier tournoi de poker où on te croise cette année ?

Oui, c’est le dernier. Je retourne au parlement la semaine prochaine pour me remettre au travail. Et puis je suis encore impliqué dans pas mal d’entreprises.

J’ai toujours beaucoup à faire. Mais je pense quand même participer au One Drop des WSOPE en novembre, au King’s Casino.

Après ça, je ne sais pas si je jouerai à nouveau. Au moins pendant un moment. On verra comment la politique évolue. C’est quand même agréable d’être ici...

[Phil Hellmuth s'immisce dans la conversation]

C’est génial que Tony soit de retour ! Il fait du bien au poker. Et le poker a besoin de Tony G...

Oui, mais il parle de ne plus jamais jouer...

TG : Pendant un certain temps, oui. Enfin on ne sait jamais, mais tout le monde finit par disputer son dernier tournoi un jour. Tout dépend de la politique. Et je suppose qu’il y a certains postes qui ne me permettraient pas de jouer.

Après, si je peux avoir un rôle haut placé qui me permette quand même de jouer de temps en temps...

PH : S’il s’amuse, il jouera.

TG : Peut-être.

PH : Je m’engage : si Tony G participe à la Premier League PartyPoker, je jouerai peut-être aussi.

TG : Voilà !

-----

20 Questions-Réponses avec Tony G

(14/12/12)

Tony G alias Antanas Guoga

Vous lui avez posé des questions. Tony G a répondu, sans détour. Une interview exclusive avec le pro australien Party Poker.

Le mois dernier PokerListings avait sollicité ses lecteurs du monde entier, pour poser leurs questions au célèbre Tony G de Party Poker.

Après avoir compilé toutes les questions reçues nous avons sélectionné les meilleures, les plus cash et les plus marrantes.

Et en bon gentleman qu'il est, Tony a répondu à toutes. Avec sa manière.

 

1. Quel a été la plus grosse partie de cash game à laquelle tu as participé ? Peux-tu nous parler du réseau de poker russe high stakes ''underground'' dont on dit que tu fais partie ?

Tout ce que je peux vous dire c'est que j'ai participé à un pot à 3,15 millions de dollars dans une partie de Pot-Limit Omaha à 3 joueurs !

2. Comment t'es-tu constitué ta première bankroll ?

Je lavais en fait des pare-brises aux feux rouges en Australie.

antanas tony g guoga 30517
On ne change pas Tony G.
 

3. On t'a beaucoup entendu t'exprimer au début de l'affaire Full Tilt, mais très peu depuis. Tu n'as plus envie d'interpeller Howard Lederer parce que tu n'as plus rien à y gagner ? Et est-ce vrai que tu faisais partie d'un projet de rachat de FTP ?

J'ai envisagé de racheter Full Tilt, mais finalement ça n'a pas abouti. Je pense que ce que ces gars ont fait à été très mauvais pour le poker et qu'ils ne devraient même pas être hommes d'affaires. Il semble que les choses soient finalement rentrées dans l'ordre, mais ça ne veut pas dire que je leur pardonne quoi que ce soit.

4. Comment t'es tu retrouvé impliqué avec l'équipe nationale de basket-ball lituanienne et quelle y est ta fonction ? Et combien d'argent tu leur as coûté en parties de poker improvisées dans le bus ?

Cela fait quelques années que je travaille avec l'équipe lituanienne. Je les aide à gérer les sponsors, et manager l'équipe pendant les Jeux Olympiques a été une expérience extraordinaire. Après, est-ce qu'ils arrivent à me battre au poker ? A votre avis ? (rires)

5. Lors du Big Game, tu as dit à Hellmuth que tu n'avais pas regardé tes cartes avant ton all-in pré-flop alors que c'était faux. Tu aurais pu faire à n'importe quel joueur ou seulement à Phil ?     

Je m'en suis excusé auprès de Phil, mais il l'avait bien mérité, non ?

6. Est-ce que tu dis des horreurs pour que les autres joueurs pètent un câble ? Est-ce que tu es déjà allé trop loin et le regrettes ?

Je pense que la parole est une arme essentielle pour obtenir des informations au poker. Et puis il faut garder à l'esprit que nous autres amoureux du poker devons faire de notre mieux pour rendre le poker plus populaire, et c'est pas six crétins avec leurs casques vissés sur les oreilles et qui ne décrochent pas un mot qui s'en chargeront.

surinder sunar 13599
Tony a toujours une tendresse particulière pour Surinder Sunar.
 

7. Quel est ton rôle au sein de PartyPoker ? Fais-tu simplement partie de l'équipe ou es-tu également un manager ?

C'est génial de faire partie de PartyPoker, j'y suis en tant que joueur professionnel sponsorisé. J'apprécie vraiment de jouer pour eux, mais ils méritent que je fasse un gros résultat. C'est pour bientôt !

8. Dis, tu pourrais sponsoriser notre équipe de basket en Norvège (le BC Lebara Bergen, une équipe de Lituaniens résidant en Norvège) ?

Envoie-moi plus d'infos sur Twitter, j'ai déjà entendu parler de cette équipe mais j'ai besoin d'en savoir plus.

9. Outre PartyPoker, quelles poker rooms aimes-tu fréquenter ?

A part PartyPoker, je dirais Bwin. Et puis n'importe quel site où Jungleman arrive à gagner des sous !

10. Quelle est ta boisson préférée ?

J'aime le vieux porto... avec un cigare bien sûr. Le tout dans la Tony G room du Tony Resort... évidemment.

11. Quelle est la plus grosse somme d'argent que tu aies perdue en une journée ?

Il y avait 7 chiffres !

12. A ton avis, qui de Phil Hellmuth, Daniel Negreanu ou Phil Ivey est le meilleur joueur de poker ?

Je pense qu'Ivey est le meilleur. Hellmuth est le meilleur de tous les temps en tournoi. Et bien sûr Daniel est aussi un très grand joueur.

13. Vas-tu participer à des parties high-stakes sur Full Tilt Poker quand ce sera possible ?

Je n'en ai pas encore eu l'occasion mais pourquoi pas. Mais en ce qui concerne les cash games, je suis meilleur en live.

14. Est-ce vrai que PokerStars détient la majorité de PokerNews ? Et si oui, ne penses-tu pas que leur crédibilité peut en souffrir ?

C'est faux, on m'a déjà parlé de cette rumeur mais ce n'est pas vrai.

15. Tu étais absent aux deux dernières éditions des WSOP. Y a-t-il une raison particulière à cela ? Prévois-tu d'y participer en 2013 ?

Non, juste des contraintes professionnelles, mais je prévois d'y participer en 2013, oui. En plus pour moi c'est difficile de participer au tournoi complet, j'ai dû mal à rester concentré, c'est pour ça que je préfère les cash games.

IMG6244
Tony a plus de coeur qu'il n'y paraît.
 

16. On se souvient tous de cette table finale épique au WPT Paris de 2004 contre Surinder Sunar et des horreurs que tu lui as dites. Tu as pu en reparler avec lui ? Si oui, que vous êtes vous dit ? 

Je l'ai félicité, et on se salue quand on se croise. Et je lui dis d'aller sur son vélo !

17. Serais-tu prêt à accepter un "prop bet" où tu devrais battre Felix Baumgartner, le gars qui a sauté de plus de 39000m ?

Je crois que c'est au dessus de mes capacités, mais j'adorerais aller dans l'espace comme Guy Laliberté.

18. Quel est le plus gros regret de ta carrière de joueur de poker ?

Qu'on soit envahis de mecs chiants. La bonne époque où on s'éclatait me manque !

19. Qu'est-ce que ça te fait d'avoir cette réputation de mauvais garçon ? C'est plus marrant que d'être un « gentil » ?

Je suis gentil au fond, mais c'est vrai que je me laisse parfois aller. Je m'excuse quand je dépasse les bornes.

20. Comment Greg Merson a t-il pu remporter le Main Event des WSOP ?

Parce qu'il a montré qu'il avait du cœur, qu'il était impliqué, résistant et très endurant. C'est un grand joueur.

-----

Bio express de Tony G

Tony G

Antanas "Tony G" Guoga a parcouru un chemin considérable depuis sa ville natale de Vilnius, en Lituanie. Après ses débuts remarqués dans le monde du jeu (champion national de Rubik's Cube à l'âge de 11 ans), Tony G. est progressivement devenu un joueur de poker brillant, jouissant d'une excellente réputation sur le circuit professionnel.

Tony G se distingue d'ailleurs autant par ses performances que par son comportement et ses singeries, ses joutes verbales aux tables de jeu n'étant pas sans rappeler celles de Mike "The Mouth" Matusow et Phil "Poker Brat" Hellmuth.
Une stratégie qui s'avère gagnante : Tony G est aujourd'hui une star du petit écran et l'un des joueurs de poker les plus médiatiques, et ce sans que ses belles performances en tournoi ne s'en voient affectées.

S'étant déjà construit une solide bankroll en Lituanie, Tony G se lance à l'assaut de Las Vegas sans même avoir atteint l'âge légal pour jouer au casino. Muni d'une fausse pièce d'identité, il réalise cependant que son niveau de jeu est loin d'être suffisant pour rivaliser avec les stars locales du poker. Il tente alors sa chance à Londres afin d'affiner ses talents naissants.

C'est ainsi en Europe que Tony G connaît ses premiers succès en tournoi. Il remporte plusieurs tournois en Autriche en 2002 et termine dans les places payées à de nombreuses reprises en France et aux États-Unis lors de cette même année.

C'est en 2003 que les TV s'accaparent le phénomène Tony G : il se hisse en table finale du World Poker Tour Euro Finals of Poker à Paris. Une cinquième place lui rapporte plus de 17 000 dollars et une notoriété qui ne décroîtra plus depuis.

Tout en continuant à empocher de solides gains en tournois en Europe et à travers le monde, Tony G brille sous les feux de la rampe : il participe à de nombreux shows télévisés tels que PartyPoker Premier League et High Stakes Poker.

Il parvient en table finale du Grand Prix de Paris du World Poker Tour en 2004, de nouveau à Paris, pour malheureusement échouer à la deuxième place face à Surinder Sunar, pour un gain de 339 930 €. Le duel des deux hommes, ou Guoga aura fait étalage de tout son "trash talk", est depuis rentré dans la légende et dans les vidéos de poker les plus mémorables.
Sa réputation le conduit tout naturellement à prendre part au WPT Bad Boys of Poker Tournament, le tournoi des mauvais garçons du poker professionnel, qu'il remporte au passage.

Il rentre pour la première fois dans l'argent des WSOP en 2004. 5 places payées viennent s'ajouter à son palmarès en 2006, puis 9 autres jusqu'en 2009 dont quelques tables finales. Depuis plus rien, mais l'homme finit par se montrer moins présent sur le circuit des grands tournois.

Si ses performances (4,4 millions de dollars de gains en tournois à mi-2011) et sa "grande gueule" ont fait de Tony G. l'une des stars du circuit, il vit cependant en effet également une autre carrière de businessman, ses multiples projets (il a notamment un temps eu sa propre salle de poker en ligne avant d'avoir fini par rejoindre Party Poker) ayant pour but de profiter du boom récent du poker en ligne.

Décidément, Tony G. sait s'illustrer à la fois sous les spotlights et dans les coulisses du poker !

Divers et Anecdotes

- S'est sévèrement accroché avec le joueur professionnel Russe Ralph Perry lors de l'Intercontinental Poker Championship.
- Ancien champion de Lituanie de Rubik's Cube.
- A remporté le trophée Shining World Leadership à Melbourne, Australia.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page