Interview : Vincent Pasdeloup (3ème WPT Venise)

vincent pasdeloup
Vincent Pasdeloup

Après Elky troisième du WPT Championship du Bellagio pour conclure la septième saison du célèbre circuit en avril, il n'aura pas fallu longtemps pour retrouver un autre français sur le podium d'un tel tournoi. Dès la première étape de la saison 8 à Venise quelques semaines plus tard, c'est en effet un nouveau français à s'être illustré en allant aussi haut. Mais cette fois la surprise a été à la hauteur du chemin parcouru par son auteur, Vincent Pasdeloup, qualifié en ligne. Nous lui avons posé quelques questions sur son exploit.



Terminer troisième d'un World Poker Tour est une performance que peu de joueurs français ont déjà réalisé. On imagine une certaine fierté en toi...

Oui je dois dire que je suis assez fier de moi. Je ne m'y attendais pas du tout, mais voilà c'est arrivé. Je pense avoir bien géré ce tournoi, et avoir su profiter de ma bonne étoile a ce moment-la .

Quelle a été la réaction de ta famille et entourage, notamment vis-à-vis du poker en général ?

Toute ma famille a été surprise. Elle ne pensait vraiment pas que je pourrais gagner autant d'argent en jouant au poker. Il sont très contents pour moi. J'ai même initié mon père, et vous allez pouvoir le voir très prochainement sur un WPT (rires).

En guise de bonus tu as éliminé le meilleur joueur français actuel, Elky (couleur contre brelan de 4). Quelle sensation cela t'a t-il procuré ?

En fait je ne le connaissais pas avant. J'ai eu beaucoup de chance sur ce coup-la. Il avait un jeu déjà fait, et je suis allez chercher un coup improbable. Parfois, il faut oser je pense.

En Table Finale, as-tu eu la stratégie de ne quasiment pas jouer en laissant tes adversaires se faire éliminer un par un, ou les cartes ne t'ont-elles pas particulièrement laissé le choix ?

Je n'ai pas vu beaucoup de jeu sur cette table finale, mais je pence que je ne suis pas arrivé à trouver ma place. La fatigue s'est faite ressentir, et le stress qui n'était pas présent au début a fait monter la pression lorsque j'ai commencé à regarder l'échelle des gains.

Un joueur t'a t-il plus particulièrement impressionné durant ces quatre jours à Venise ?

Oui, Dario Minieri m'a vraiment fait bonne impression. Il est vraiment dans son élément à une table, et il provoque la chance, c'est assez incroyable !

L'exploit est d'autant plus notable que tu ne joues au poker que depuis 6 mois. Quelles ont été tes sources d'apprentissage et d'inspiration ?

Mes sources d'apprentissage ont été mes amis, notamment Steven Couder. Retenez ce nom, je pense qu'il participera à un grand tournoi lui aussi. C'est lui qui m'a appris à jouer au poker.

Tu repars avec plus de 150 000 € remportés en étant parti d'un freeroll sur Bwin. Quel était ton objectif au moment de prendre ton siège à Venise ? Outre la surprise on l'imagine, que va changer pour toi cette somme ? Quels sont maintenant tes projets ?

Je n'avais pas d'objectif particulier en arrivant à Venise. J'étais déjà tout simplement ravi d'être de la partie. C'est magique !
Cette somme va sinon m'aider pour ouvrir un restaurant, d'ici quelques années.

 

Derniers Blog Posts »