Xuan Liu : Loisirs et équilibre pour gérer les mauvaises passes

xuan liu

Le poker ne se résume pas à ce que vous faites autour de la table. C’est aussi un état d’esprit général, une question d’équilibre entre le poker, les loisirs et le repos.

C’est précisément ce que la Canadienne Xuan Liu essaye de faire lorsqu'elle joue. Alors qu'elle vient d'annoncer la fin de son contrat avec 888poker, elle avait récemment partagé avec nous sa recherche de cet équilibre, ce qu’elle fait en dehors du poker, son ancienne obsession pour World of Warcraft, mais aussi sa poursuite d’un nouveau grand titre.


Qu’est-ce que tu aimes faire quand tu n’es pas autour d’une table de poker pour t’assurer que le poker ne t’use pas trop ?

J’essaye de rester active et en bonne santé. J’aime aussi lire. C’est chiant, mais j’aime bien quand je voyage.

J’aime aussi beaucoup les jeux vidéos, à une époque j’étais obsédée par World of Warcraft.

CroppedImage180320 4725 Xuan Liu
Passionnée de poker et de jeux vidéo.

Ce genre de jeu peut prendre encore plus de temps que le poker, non ?

Quand j’étais à l’université, ma vie c’était : 2 heures de sit-and-go, 6 heures de WoW et à nouveau 6 heures de WoW.

Les heures passées à jouer à WoW rappellent vraiment le poker, si ce n’est que c’est une question de plaisir et pas d’argent. La seule récompense est d’arriver à franchir les niveaux et de trouver de nouveaux équipements.

Donc oui, c’est un peu comme grinder, sauf que c’est encore pire puisqu’on ne gagne pas d’argent.

Trouves-tu que les jeux ou la lecture sont importants pour te permettre de te déconnecter du poker ?

Oui, j’ai vraiment besoin de déconnecter. Quand j’ai découvert le poker, je suis devenue complètement obsédée. Mais aujourd’hui, j’ai besoin de trouver un certain équilibre et de jouer seulement lorsqu’il le faut.

Est-ce que c’est d’autant plus important lorsque tu joues loin de chez toi, comme en Australie ?

J’envisageais d’en profiter pour jouer un peu sur Internet, mais le programme des WSOP APAC est très chargé.

Par contre j’en ai profité pour dîner quelques fois avec des amis à Melbourne. Je ne savais pas que c’était une ville de gastronomes !

J’ai aussi joué au ping-pong, au babyfoot, aux fléchettes et tout ça. C’est sympa de faire connaissance avec les joueurs australiens.

Tu as signé en 2014 un contrat d'un an avec 888Poker. Est-ce que cela a changé ton approche du poker ?

CroppedImage180320 IMG4419
"Le poker ne sera peut-être pas toujours aussi rentable, alors j'essaie d'en profiter au maximum."

J’ai toujours été un peu entre deux : jouer sérieusement et être amatrice. Quand j’ai commencé à participer à des MTT high stakes, j’ai enchaîné directement quelques bons résultats, donc ensuite j’en ai profité pour prendre un peu de temps pour moi.

J’étais à l’université, puis je me suis mise au poker, j’avais besoin de faire une pause. Là je suis en train de revenir à un assez bon niveau en termes de bankroll, j’essaye de faire les choses correctement.

Je n’ai pas eu de gros résultat depuis un certain temps, c’est toujours difficile de se dire qu’on ne sait pas quand on gagnera de l’argent.

Alors forcément, être pro chez 888 aidait à ce niveau-là. Je savais où j'allais être toute l’année.

Est-ce que tu te vois continuer à jouer toute ta vie ?

Si je suis réaliste, je dirais que le poker ne sera probablement bientôt plus aussi rentable qu’il l’est actuellement. L’idée est donc de me lancer à fond et d’en profiter au maximum.

As-tu une idée de ce que tu pourrais faire après le poker ?

J’ai étudié le Développement Social à l’université, mon côté philanthrope me pousse à vouloir aider à changer le monde.

Tu ne penses pas déjà être en train de le faire ?

On ne peut pas dire que le poker permette de changer le monde en soi. Ceci dit, ça procure quand même une certaine joie à certaines personnes, c’est déjà ça.

Je pense quand même que le poker a des côtés sombres dont on ne parle presque pas.

Quid de ta nouvelle addiction... au jeu des Loups-Garous de Thiercelieux ? (NDLR: voir aussi)

J’ai découvert ça pendant les World Series of Poker à Las Vegas. Melanie [Weisner] m’a invitée, j’ai amené quelques amis et je suis devenue accro.

C’est vraiment très amusant. C’est un jeu à la fois très social, stratégique et en temps réel. C’est parfait pour les joueurs de poker parce que tout se joue sur le bluff.

loups garous de thiercelleux 3
Xuan est une nouvelle adepte des Loups-Garous.

Pour jouer aux Loups-Garous, il faut quelques cartes et beaucoup de mensonges. On attribue à chaque joueur une carte qui détermine son identité : deux loups garous, une voyante, un chasseur, une sorcière et des villageois.

Le jeu se déroule sur deux phases distinctes : le jour et la nuit. La nuit, les villageois ferment les yeux et les loups-garous s’éveillent. Ils choisissent quels joueurs tuer puis referment les yeux.

La sorcière peut alors choisir de ramener un joueur à la vie et la voyante, qui a le pouvoir de révéler l’identité d’un des joueurs, peut également le faire.

Le jour, le maître du jeu annonce les joueurs tués (ou sauvés). Les joueurs tentent ensuite de déterminer qui sont les loups-garous et choisissent un joueur à lyncher.

Mensonges, incohérences, tromperies et sournoiseries en tous genres sont encouragés. Pas étonnant que ce jeu soit très largement apprécié dans le monde du poker.

Lors de ma première partie, j’essayais de bluffer ma soeur, qui était juste à côté de moi. Je lui disais que je n’étais pas le loup-garou, mais elle m’a démasquée. Elle devait donc convaincre les villageois, son équipe, que j’étais le loup-garou, mais j’ai réussi à lui mettre des bâtons dans les roues. Il y a tellement de différents niveaux.


> A lire aussi : Xuan Liu : « Le poker est un véritable phénomène en Chine. »

 

Derniers Blog Posts »