Isabelle Mercier - Portrait et interview de "No Mercy"

Isabelle Mercier

Isabelle Mercier est sans domicile fixe, vit dans une valise, … et elle aime ça !

Née en 1975 à Victoriaville au Québec, Isabelle commence par devenir croupière de blackjack au Casino de Montréal, en même temps qu'elle passe un diplôme de droit à l'Université de Montréal.
Une fois son diplôme en poche, elle travaille comme juriste commerciale pendant un an, puis se rend à Paris pour continuer ses études par une maîtrise de droit international à la Sorbonne, qu'elle obtient à l'âge de 23 ans.

Peu de temps après, Mercier trouve un nouvel emploi de croupière, poker cette fois, au prestigieux Aviation Club de France. Elle trace rapidement sa voie pour y devenir manager de salle et bras droit du directeur Bruno Fitoussi, légende du poker français.
Isabelle occupe son poste durant quatre ans, avant de tout abandonner pour poursuivre son rêve de devenir joueuse de poker professionnelle.
« J'ai tout vendu sauf quelques vêtements et une valise, et je suis partie, pour accomplir mes rêves. Je ne voulais pas mourir en regrettant de ne pas avoir essayé. »

Isabelle fait ses débuts sur le circuit professionnel en 2004, et gagne rapidement la reconnaissance et le respect. Dans sa relativement courte carrière en tournois, la jeune femme a gagné près d'1,2 million de $. Parmi ses succès, sa victoire dans le WPT Ladies Night Out Invitational II en septembre 2004 fut sans doute l'évènement qui lança sa carrière. Mike Sexton la surnomma à cette occasion « No Mercy » Mercier (« sans pitié ») pour son style de jeu agressif.

Son talent démontré durant ce Ladies Night Out attira également l'œil de PokerStars. La célèbre poker room la recrute en tant qu'ambassadrice, pour représenter la société dans les tournois de poker tout autour du monde. Depuis la canadienne est passée chez BetClic, où elle a pu durant son temps libre continuer de pratique son jeu en tournoi, en ligne.

Plus qu'une joueuse, un sacré bout de femme

Tandis que de nombreux joueurs professionnels aiment jouer dans des parties de cash game pour gagner leur argent, Mercier préfère définitivement jouer en tournois. La québécoise aime avant tout l'action et l'agressivité du jeu, qui contraste avec l'ambiance et l'allure posée des parties d'argent, où les joueurs doivent se montrer plus patients et disciplinés.

En plus de ses nombreuses victoires en tournois, Isabelle a été commentatrice pour trois éditions du championnat WPT à l'Aviation Club de France, et a été deux fois nominée pour les European Poker Awards dans la catégorie Casino Staff Person of the Year (Membre du Personnel de casino de l'année), et une fois dans la catégorie Rookie of the year ("Bleu" de l'année).

Pour Mercier, avoir l'instinct affûté est un attribut féminin puissant se révélant très utile pour un joueur de poker. Alors que les aspects techniques et mathématiques du jeu peuvent être appris par n'importe qui du moment qu'il les étudie suffisamment, Isabelle pense que lire les gens est une compétence plus difficile à acquérir et que les femmes en général ont une finesse de ressenti plus développée, leur donnant une meilleure habileté pour lire leurs adversaires à la table - « aussi longtemps qu'elles ne laissent pas les hommes les intimider ».

L'intimidation... l'un des plus forts atouts de Mercier. La canadienne n'est pas seulement connue pour son jeu agressif, mais aussi pour son intense regard pendant que son adversaire réfléchit à son move. On notera évidemment aussi ses fameux décolletés, qui d'une autre façon pourront aussi en décontenancer plus d'un...

Mais derrière une façade de glace, Isabelle peut elle aussi se retrouver intimidée, elle l'avoue. Elle liste Phil Ivey, Daniel Negreanu, et son héros poker Gus Hansen, avec qui elle a une fois travaillé sur un livre de poker - et eu une aventure selon les rumeurs -, comme les trois joueurs contre lesquels elle redoute d'être confrontée lors d'une partie.

Lorsqu'elle ne joue pas, Mercier aime lire, courir, prendre des bains à la chandelle, et écouter de la musique. Elle s'est aussi lancée dans l'entreprenariat, avec entre autres une ligne de bijoux.

Avis aux amateurs, Isabelle se considère malgré tout particulièrement ennuyeuse en dehors de la table de poker, parce que tout ce dont elle veut parler ou lire, ... est à propos de poker.

Divers et anecdotes

* N'a longtemps eu aucun appartement nulle part, déclare "vivre dans sa valise".
* A eu comme tuteurs les pros du poker Dave Ulliott et David Benyamine.
* A fini dans l'argent de trois épreuves des WSOP 2005, deux en 2006, une en 2007, et une en 2010.
* Connue pour son intense regard durant le jeu.
* A deux diplômes de droit et a travaillé comme femme de loi.

-----

Isabelle Mercier quitte PokerStars

(15/09/09)

Isabelle Mercier
"No Mercy" et PokerStars, c'est fini

Après plusieurs jours de rumeurs, cette fois c'est officiel : Isabelle Mercier quitte la Team PokerStars Pro.

Après cinq années à défendre les couleurs de la Team PokerStars Pro, la star franco-canadienne Isabelle Mercier a fait ses adieux à l'un des deals de sponsoring les plus lucratifs de l'industrie du poker, pour « se consacrer à de nouveaux projets ».

Après quelques échanges de mails avec PokerListings, Isabelle Mercier a diffusé un communiqué de presse annonçant qu'elle était actuellement sur de gros projets dans le monde du poker, tant sur le plan national qu'international, et qu'elle n'allait donc pas pour autant « abandonner la passion de sa vie ».
Aucun détail supplémentaire n'a été dévoilé concernant ces projets.
Après la publication en français de son autobiographie Profession Bluffeuse en 2008, Mercier nous avait cependant avoué qu'elle recherchait un éditeur anglais et qu'elle était également intéressée pour vendre les droits de son livre pour le cinéma.

Diplômée en droit de l'Université de Montréal, la première incursion de Mercier dans le monde du poker se trouva être un travail de nuit à l'Aviation Club de France, cercle parisien au sein duquel elle gravit rapidement les échelons jusqu'au poste de responsable de la salle de poker.

Mercier finit ensuite par vendre tout ce qu'elle possédait pour se constituer son capital de jeu de joueuse professionnelle, avant d'éclater au grand jour lorsqu'elle remporta l'épreuve du World Poker Tour Ladies Night II en 2004.
Depuis, Mercier a amassé près d'1 million de $ dans sa carrière en gains en tournois, avec en guise de performance la plus récente une apparition en table finale lors du dernier tournoi High Roller de l'EPT de Londres (9ème), ainsi qu'une victoire dans le tournoi Ante Up for Africa au bénéfice du Darfour lors de l'EPT de Monte Carlo, où elle fit don de l'intégralité de son premier prix, 250 000 €, à l'association.
Quant au plus gros résultat en ligne de la canadienne, ce fut une troisième place dans le PokerStars Sunday Million en juillet dernier, pour 115 000 $.

Isabelle Mercier
En piste vers de nouveaux projets.
 

Mercier a vécu dans sa valise (comme elle aime à le dire) durant ces quatre dernières années, avant de finalement trouver pied à terre à la fois à Monaco et à Montréal l'an dernier. La canadienne n'a pratiquement pas été vue lors des derniers WSOP de cet été, n'ayant participé qu'au tournoi caritatif Ante Up for Africa, et au Main Event.

Un représentant de PokerStars a déclaré qu'il s'agissait de la décision de la joueuse de ne pas renouveler son contrat de sponsoring avec le site, et que la société lui souhaitait le meilleur pour la suite.
Mais sa désormais ex-collègue de la Team PokerStars Vicky Coren a de son côté lancé qu'elle pariait que ce n'était pas la dernière fois que le monde du poker entendrait parler d'Isabelle Mercier.

« Je suis triste qu'Isabelle quitte la Team Pro, mais je peux comprendre » a-t-elle ajouté. « Le circuit international des tournois est particulièrement exigeant, mais Isabelle a tout de même réussi à embrasser le côté romantique de la vie de joueur de poker, toujours sur la route, ne vivant que de sa seule valise pendant des mois. (...)
Dans ce même esprit bohème elle rebondit maintenant vers de nouvelles aventures. Et en disant ça je parierais cher que le fait que nous continuerons à voir Isabelle du côté des plus gros tournois, tels qu'à Monte Carlo et au PokerStars Caribbean Adventure. Je l'espère, parce qu'elle est l'une de mes personnalités préférées dans le monde du poker.
»

-----

Le retour d'Isabelle Mercier... en Poker Chinois ! (Interview)

(10/12/15 - par Dirk Oetzmann)

Isabelle Mercier Prague 2015
"Le Hold'em est tellement vil et brutal."

Durant l'apogée du boum du poker, Isabelle Mercier faisait partie des joueurs professionnels les plus redoutés en No-Limit Hold'em.

Ce n'est pas pour rien que son surnom était "NoMercy" (sans pitié) après tout.

Mais il y a quelques 4 ans, la joueuse canadienne a plus ou moins quitté le monde du poker, avant d'emménager à Monaco pour y devenir consultante.

Décembre 2015 : la voilà à Prague, en Open Face Chinese Poker. Une discipline qui a ravivé la flamme en elle.

Une chose est sûre : son talent est toujours là, puisqu'elle vient de remporter le premier des trois tournois d'OFC au programme du Corinthia Hotel durant le festival de poker de Prague, devant 107 autres joueurs.

PokerListings l'a rencontrée pour en savoir un peu plus sur ce retour, en commençant par une questions assez évidente au vu des circonstances.


Penses-tu qu'on en fait trop à propos du sommeil ?

(rires) C'est pire que ça. Je suis partie de Monaco à 7h du matin hier, passée par Nice, pris un avion jusqu'à Paris, et puis un autre jusqu'à Prague.
Le tournoi a démarré à 20h et on a fini à 10h du matin le jour suivant. Et puis je suis revenue à 15h. Autant dire que je suis contente que ce ne soit pas une interview filmée.

Isabelle Mercier, sous ses anciennes couleurs de PokerStars.
Une star du poker sur le retour ?

C'est l'adrénaline qui me maintient. Ce jeu est si excitant. Même quand mon copain et moi allions au lit, je continuais d'en parler et ça m'a pris du temps avant de trouver le sommeil.

Il y a quelques années on te voyait souvent à la télé, et puis tu as disparue.

Je me suis installée à Monaco, et comme je ne voulais plus avoir à voyager, je me suis lancée dans les affaires, dans l'industrie du jeu.

J'ai travaillé en tant que consultante pendant plusieurs années, mais mon attitude en tant que Nord-Américaine est trop différente de la plupart des gens à Monaco.
Pour moi c'est "allez, le temps c'est de l'argent, le ciel est la seule limite, on y va et on le fait", quand eux disent "hola, réfléchissons-y d'abord et on verra."

Je ne peux pas passer ma vie à réfléchir sur des projets. Je veux faire les choses. C'est un marché très fermé et il est difficile de travailler avec les gens. Du coup je vais abandonner ça et revenir dans le poker.

Mon problème c'est que je n'étais plus tant intéressée par le Hold'em, après y avoir joué pendant 15 ans. Mais le Chinese Poker est arrivé et maintenant je ne joue plus qu'à ça.

C'est le poker chinois qui a donc entraîné ton retour sur le circuit ?

En fait j'y joue depuis quelques années, mais c'est quand j'ai découvert la version pineapple que ça m'a vraiment fait y revenir.

Qu'est-il arrivé à la joueuse de Hold'em ?

Open Face Chinese Poker
Un jeu intellectuel.

J'ai perdu la fibre, et puis le jeu a beaucoup changé, et je vieillis. Je vois tous ces jeunes joueurs de 18 ans dans les tournois aujourd'hui, et je me sens faire partie de la vieille génération.

Je ne dis pas que je ne peux plus gagner. Ce que je veux dire c'est que je n'ai plus la rage pour faire ça 14 heures par jour.

Le Texas Hold'em est tellement vil et brutal, alors qu'en Poker Chinois Ouvert, bien qu'il y ait aussi de la chance à court terme, tu construis tes fondations et tu prends tellement de décisions que sur le long terme le meilleur joueur va généralement gagner.

Cela enlève un peu de la "terreur" du poker ?

Exactement. C'est plus comme les échecs. Il n'y a pas d'histoire de bluff en 5-bet dans ce jeu, sinon tu te pendrais. C'est un jeu très intellectuel, et c'est ce que j'aime.

Isabelle Mercier vainqueur d'un tournoi d'OFC
La vie est belle pour Isabelle.

Seulement cette année j'ai aussi découvert la version 2-to-7 de ce jeu, et j'en suis folle.
La version progressive a aussi ouvert un autre monde, et tout ça ne fait que s'améliorer. J'adore ce jeu !

Tu portes un patch TonyBet. Tu peux nous en dire plus ?

Je connais Tony G depuis de nombreuses années, depuis que je travaillais à l'Aviation Club de France.

Quand j'ai vu que TonyBet était la seule salle de poker en ligne où tu pouvais jouer à l'OFC, je l'ai contacté et nous avons commencé à travailler ensemble, avec de la promotion et de la production de contenu notamment me concernant.

Et puis bien que j'aime vivre à Monaco, avec des gens amicaux, de la bonne cuisine et une belle météo, je pensais retourner à Montréal, où je pourrais m'impliquer avec le Playground Poker Club, et organiser plus de tournois live d'OFC.
Jetez un œil à leur programme fin janvier début février pour en savoir plus.

Pour le moment je suis très heureuse d'être ambassadrice pour Tony G. J'aime ce gars, j'écris des articles chaque semaine, et je suis vraiment contente d'avoir gagné ce tournoi d'OFC hier.
La vie est belle !

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page