Isildur : Premières réactions et premiers ennuis

isildur

Pour vivre heureux vivons caché ? Alors qu'il confiait ces jours derniers ses premières impressions après avoir officiellement révélé son identité, Isildur pourrait devoir affronter un nouvel adversaire de gros calibre : le fisc.

Interviewé par le journal suédois Aftonblat, Viktor Blom aka Isildur a confié ses premières impressions depuis la révélation officielle au grand jour de son identité.

"J'ai commencé à jouer au poker quand j'avais 14 ans je crois, avec mes amis et mon frère. Il y avait ce programme à la télé, Pokermiljonen (The Poker Million) qui nous a fait découvrir le jeu.
Ca c'est toujours bien passé pour moi, mais ce n'est pas avant d'avoir eu 18 ans que j'ai réalisé que je pouvais devenir vraiment bon.
"

J'ai commencé à jouer sur des sites américains et j'ai vraiment été frappé de voir à quel point le niveau était bon. Mais je n'étais pas préparé, je ne savais même pas qu'il y avait des joueurs meilleurs que moi. Particulièrement en Omaha. J'y ai fait quelques erreurs et je jouais définitivement à de trop hauts enjeux.

Mais je suis cependant peut-être le meilleur de tous en Hold'em heads-up avec cette expérience que j'ai. Bien sûr ce n'est pas facile quand vous perdez, mais au final cela n'a pas d'importance, c'est juste de l'argent. Je joue parce que j'aime ça, c'est tout simple."

Isildur1 s'était fait connaître pour avoir disputé les parties à plus hauts enjeux fin 2009, multi-tablant contre les meilleurs (Dwan, Antonius, Ivey, ...), et gagnant de 5 millions de dollars peu de temps après avoir percé (avec une suite parfois moins rose). Il aura été impliqué dans les 10 plus gros pots de l'histoire du poker en ligne.

Le fisc et Tony G sur le dos

Après avoir signé chez Pokerstars, et alors que son identité ne faisait quasiment plus aucun doute depuis un bon moment, Isildur apparaît désormais officiellement sous les traits de Viktor Blom, comme ce fut le cas ces derniers jours du côté du PCA, Pokerstars Caribbean Adventure (sans être rentré dans les places payées).

Mais le bad beat n'est jamais loin. Cette officialisation de son identité a également attiré l'oeil du fisc suédois. Et même si Blom est parti à Londres fin 2010, ce sont pas loin de 149 millions de dollars que le service des impôts pourrait maintenant lui réclamer, les gains sur des sites de poker en ligne autres que basés en Europe étant imposables en Suède.

Dans le même temps, c'est son ex-mentor Tony G qui est allé de sa pique envers lui. Alors que Guoga souhaitait une revanche suite au Superstar Showdown (challenge de 2500 mains de cash game) perdu face à lui sur PokerStars, cette fois sur PartyPoker et en y ajoutant même 50 000 $ de prizepool, le toujours pétillant australien n'a eu droit qu'à une fin de non-recevoir.

"Ne pensez-vous pas que c'est normal de jouer à l'extérieur et à domicile ? J'ai perdu la première manche mais tout le monde est toujours meilleur à la maison.
Isildur a perdu son âme et va devenir un pion de poker strictement contrôlé et rasoir. Et puis la façon dont son identité a été révélée au PCA... Pourquoi diable ne lui ont-ils pas non plus fait porter un masque et fait quelque cinéma genre "mesdames et messieurs, voici Isildur1, qui est celui que nous savons déjà tous.
"

Isildur aurait-il déjà fini de manger son pain blanc ?

Derniers Blog Posts »