Ismael Bojang, nouveau recordman des WSOP

ismael bojang
Ismael Bojang

Ismael Bojang, c'est ce joueur allemand discret qui, sans faire de bruit, a accumulé plus de 40 places payées sur ces deux dernières années. Il vient même de battre un record en signant sa 12ème place payée de l'année aux WSOP.

Si Ismael Bojang n'est pas autant en vue que d'autres joueurs allemands tels que George Danzer ou Philipp Gruissem, il n'en est pas moins talentueux.

Et pourtant, malgré ses nombreuses performances remarquables, il est toujours à la recherche de son premier titre majeur et parcourt le monde pour tenter de le décrocher.

Contrairement à la plupart des joueurs actuels, Bojang est un véritable autodidacte qui ne s'est jamais plongé dans des livres de stratégie ou des vidéos de coaching. Il a juste joué. Beaucoup joué.

PokerListings a profité des WSOP APAC 2014 pour rencontrer le Hambourgeois.


Tu réalises de très belles performances depuis longtemps mais tu es toujours à la recherche de ton premier bracelet WSOP. Est-ce quelque chose d'important pour toi ?

Oui, c'est pour ça que je suis là. (rires)

bojang
Ismael Bojang aux WSOP 2014.

Les tournois ne sont pas énormes ici, mais ce serait vraiment bien de remporter un bracelet et je n'ai jamais encore gagné de grands tournois. Je vais souvent loin dans les tournois, j'ai même fait quelques tables finales, mais jamais de victoire... C'est mon objectif.

Et gagner aux WSOP serait la consécration.

Comment t'es-tu lancé dans le poker ?

Je joue depuis longtemps. J'ai commencé avec quelques amis, puis j'ai gagné un peu d'argent sur Internet. Ensuite, j'ai commencé à beaucoup jouer en live. Finalement, j'ai assez peu joué sur Internet. Ça a plutôt bien marché pour moi.
Je m'amusais et je gagnais de l'argent, c'est pour ça que j'ai continué à jouer.

Tu t'es lancé directement dans les tournois live ? C'est assez rare de nos jours.

C'est ça. J'ai gagné quelque chose comme 500 $ en ligne et je suis allé directement au casino.

Où vis-tu actuellement ?

Je suis de Hambourg et j'y ai habité longtemps, mais j'ai déménagé à Vienne il y a environ deux ans.

C'est sympa le poker à Vienne ?

Il y a quelques bonnes parties, mais je suis le plus souvent en train de voyager. Je suis loin de chez moi entre 200 et 250 jours par an.

Cela te plaît de voyager autant ?

Oui, je pense que c'est le meilleur côté du poker. Tu traverses le monde, tu rencontres énormément de gens. J'adore ça. Je ne joue plus autant au poker que ces deux dernières années, mais je voyage toujours beaucoup.

bojang3
"Ce record, c'est peut-être aussi grâce à mon style de jeu."

Les joueurs allemands dominent le poker depuis quelque temps, pourquoi ?

Je n'en ai aucune idée. Tout le monde dit que c'est parce que les joueurs allemands communiquent beaucoup entre eux, mais tout le monde fait ça. Ici en Australie par exemple, tout le monde le fait.

Je pense que l'avantage c'est que l'Allemagne est un grand pays où le poker en ligne est toujours autorisé. Il y a aussi beaucoup d'excellents joueurs en Russie mais ils ne sont pas aussi en vue que les Allemands. L'Allemagne est en plein cœur de l'Europe et nous voyageons beaucoup sur tous les tournois.

Les Russes et les Suédois ont plus de soucis avec les impôts. Je pense que les joueurs allemands sont les plus connus, mais pas forcément les meilleurs.

Est-ce qu'il y a des joueurs en particulier que tu admires ?

Non, pas vraiment. J'ai appris le poker tout seul, sans regarder de vidéos. J'ai juste essayé de trouver mon propre style et de comprendre le jeu. J'ai appris en jouant beaucoup.

Tu a réussi douze places payées aux WSOP cette année, battant ainsi le précédent record de Konstantin Puchkov. Comment se fait-il que tu aies été prolifique cette année ?

Mes amis se moquent souvent de moi en disant que je ne fais qu'assurer une place payée. C'est peut-être mon style de jeu, je ne sais pas. Je suis aussi allé assez loin parfois, mais je veux vraiment réaliser une grosse performance.

Je fais beaucoup de places payées en général, pas seulement aux WSOP. Je dirais que je suis payé sur 25% des tournois que je dispute. Peut-être même un peu plus.

Le niveau n'est pas si élevé que ça aux WSOP et si tu maîtrises les mixed games, tu peux très bien t'en sortir.

Je joue à toutes les variantes et si tu jettes un œil à mes résultats, tu verras qu'environ 80% des mes places payées sont dans des tournois autres que Hold'em.

En Hold'em, tu es toujours en shortstack et c'est donc d'autant plus difficile d'atteindre une place payée. En mixed games, il est plus facile d'avoir l'avantage sur tes adversaires.


A. C.

 

Détail de ses 12 places payées en 2014 (nouveau record des WSOP) :


WSOP Las Vegas

  • 15ème / 178 – Event 10 (Limit Omaha Hi-Lo à 10 000$) – 28 176 $
  • 8ème / 348 – Event 16 (Limit 2-7 Draw Lowball à 1 500$) – 11 698 $
  • 5ème / 160 – Event 28 (Pot-Limit Hold'em à 10 000$) – 98 978 $
  • 93ème / 967 – Event 37 (Pot-Limit Omaha à 1 500$) – 2 689 $
  • 32ème / 992 – Event 39 (No-Limit Hold'em à 3 000$) – 13 838 $
  • 45ème / 452 – Event 42 (Pot-Limit Omaha 6-handed à 5 000$) – 9 559 $
  • 87ème / 991 – Event 48 (Pot-Limit Omaha Hi-Lo à 1 500$) – 2 996 $
  • 4ème / 547 – Event 59 (Omaha Hi-Lo à 3 000$) – 87 594 $
  • 314ème / 6683 – Main Event (No-Limit Hold'em à 10 000$) – 33 734 $

WSOP Asia-Pacific

  • 20ème / 250 – Event 4 (No-Limit Hold'em Terminator à 1 650$AUD) –  2 320 $
  • 4ème / 80 – Event 5 (Pot-Limit Omaha à 5 000$AUD) – 18 403 $
  • 4ème / 48 – Event 8 (8-game Mix à 5 000$AUD) – 20 935 $

 

Derniers Blog Posts »