Bio joueur : J.C. Tran

jc tran

Bien que pas toujours parmi les plus célèbres des joueurs, JC Tran fait bel et bien partie du gotha du poker mondial. Ses gains en tournois s’élèvent aujourd’hui à plus de 8 millions de dollars.

2006 s'était déjà montrée pleine de succès pour Tran (tables finales aux World Series of Poker et au World Poker Tour), 2007 commença aussi pour lui de la meilleure des manières.

En janvier 2007, il participe à une nouvelle table finale au WPT World Poker Open de Tunica, s'y classant 6ème. Le mois de février voit J.C. Tran manquer de très peu son premier grand titre majeur : il échoue à la bulle du L.A. Poker Classic.
Il rebondit brillamment après cet échec en remportant peu après le World Poker Challenge de Reno, au Nevada. Un véritable soulagement pour Tran, qui ne pouvait plus assouvir sa soif de victoires par des places payées certes lucratives, mais jamais auréolées de gloire : « Aujourd'hui, je me sens tellement plus léger », déclare-t-il alors aux micros de Pokerlistings.com après ce titre, « Je ne termine ni second, ni cinquième, ni sixième, je suis premier et c'est vraiment une sensation agréable. »

L'incroyable détermination de J.C. Tran pourrait bien provenir de sa place particulière dans sa grande famille vietnamienne.
Né le 20 juin 1977 à Nha-Train, Vietnam, Justin Cuong Van Tran est en effet le plus jeune de ses 7 frères et sœurs. A l'âge de deux ans, sa famille émigre aux Etats-Unis, où les Tran s'installent à Sacramento, Californie.
Le bac en poche, il rejoint la California State University de Sacramento ; fier de ses origines, il continue d'ailleurs aujourd'hui de porter les couleurs de la franchise NBA des Sacramento Kings aux tables de poker.

A l'âge de 21 ans, J.C. Tran est invité par son frère à jouer au poker au casino de la région.

Ces quelques parties sont comme une révélation pour le jeune étudiant qui non seulement devient un habitué des tables de poker, mais aussi amasse déjà de petites fortunes.

Face à succès inattendus, J.C. Tran hésite à abandonner l'université pour se consacrer à sa nouvelle passion. Ne lui manquant cependant que quelques crédits pour obtenir son diplôme en Systèmes d'Informations en Business Management, il décide de mettre brièvement le poker entre parenthèses jusqu'à son diplôme. Une précaution inutile, puisque J.C. Tran pressent déjà que sa carrière sera dans le poker ou ne sera pas.

Premier fait d'armes en 2004

Il continue donc à jouer (et gagner !) au poker pendant quelques années, sans cependant attirer l'attention du circuit pro. Tran commence à s'illustrer lors des tournois : lors de ses jeunes années en tant que joueur professionnel, il en remporte un certain nombre et participe à plusieurs tables finales.

Son premier fait d'arme date de 2004 : sous les feux des projecteurs à la bulle du WPT L.A. Poker Classic, il termine 7ème et en profite pour empocher à l'époque un record personnel de gains : 94 000 dollars.
2004 s'avère une excellente année pour Tran, qui participe à deux autres tables finales aux World Series of Poker : 8ème dans le $2,000 No-Limit Hold'em et 7ème dans le $1,500 No-Limit Hold'em Shootout.

Tran continue de se distinguer lors du World Poker Tour, notamment pendant le Doyle Brunson North American No-Limit Hold'em Poker Championship, finissant 13ème. Cette performance ouvre la voie à une série de très jolis gains en tournois : il remporte 353 850 dollars lors du Main Event des World Poker Finals.

L'année 2005 se déroule pour Tran de la même manière que l'année 2004 : au doux son de la caisse enregistreuse. Désormais habitué des lieux aux World Series, il termine cinquième dans l'event de $2,000 No-Limit Hold'em pour 118 350 dollars, 7ème lors d'une étape du WPT pour 200 000 dollars et enfin second lors d'un Event du WSOP Circuit avec 250 000 dollars à la clé.

Rebelote en 2006 : 265 000 de gains pour une cinquième place lors du WPT Championship. Il se place également six fois dans les places payées lors de différents tournois aux WSOP. Il remporte enfin en fin d'année deux tournois successifs : les World Poker Finals et le Five Diamond, lui permettant de récolter près de 700 000 dollars.

En "pleine bourre" à l'orée de l'année 2007, il parvient à trois nouvelles tables finales au World Poker Tour : 6ème au World Poker Open en février, second au L.A. Poker Classic (1,2 million de dollars au passage), puis enfin vainqueur au World Poker Challenge en avril.

Un premier bracelet tant attendu

Avant sa victoire à Reno (à l'époque sa quatrième table finale en WPT), Tran n'avait d'ailleurs qu'un objectif en tête : sortir victorieux d'un tournoi majeur. « Je n'ai que trop tardé », déclarait-il à PokerListings.com avant sa deuxième place au L.A. Poker Classic. « Beaucoup me voient à la TV et se demandent : 'mais qu'arrive-t-il à J.C. Tran ?' Heureusement j'ai remporté l'an dernier quelques tournois mineurs et j'ai ainsi prouvé que je pouvais aussi gagner, mais il est grand temps maintenant que je m'empare d'un titre majeur. Je dois y arriver à tout prix. Je n'ai que trop tardé à remporter un titre majeur et je pense aujourd'hui jouer à mon meilleur niveau.»

Il n'avait que trop raison. Echouant toutefois à la deuxième place des L.A. Poker Classic, il termine premier à Reno quelques semaines plus tard et se révèle véritablement intouchable lors de ce WPT Season 6 Player of the Year race.

Bien qu'il soit difficile de dénigrer une si belle carrière, quelques-uns soutiennent au contraire que son excellente forme n'est en réalité que passagère.

Ainsi, sur les forums du site www.twoplustwo.com, le joueur pro Schane Schleger (connu sous le nom de Shaniac) défend Tran face à ceux qui ne voient en lui qu'une étoile filante : « Tran est l'un des joueurs les plus constants du circuits, un homme avec très peu de faiblesses dans son jeu, quelqu'un qui adore le poker et qui sait faire rentrer l'argent. »

« J.C. est un joueur de tournoi acharné et je ne peux pas cautionner ce genre de propos tel que 'il est simplement en forme, mais la roue va tourner', écrit Shaniac. « Il y a quelques années je pensais moi-même que J.C. montrerait ses limites un jour ou l'autre, mais au lieu de cela, il remporte depuis presque tous les tournois auxquels il participe. »

J.C. Tran donne raison en 2008 à Schleger en décrochant son premier bracelet aux WSOP : un beau pied-de-nez à tous ses détracteurs. Impatient de torder le cou à sa réputation de "meilleur joueur sans bracelet", Tran défait le Danois Rasmus Nielsen en Heads-Up pour s'emparer de 630 000 dollars. Plus que les gains, c'est l'idée de repartir avec ce bracelet en or qui a motivé J.C. Tran.

« Je suis passé tellement près de plusieurs victoires cette année, encore plus souvent que l'année dernière. C'était frustrant. », avouait-il à PokerListings.com après son titre.

« Au fur et à mesure que j'avançais dans le tournoi, je me disais 'J.C., joue ce Main Event comme si c'était le dernier... continue à te battre !'. Je n'ai jamais abandonné, même lorsque j'étais à deux doigts de me faire éjecter. Je n'ai jamais non plus pensé à cette somme d'argent qui m'attendait. C'était seulement ce bracelet qui m'importait. A vrai dire, je ne savais même pas quels seraient mes éventuels gains avec cette première place, je voulais avant tout ce bracelet. Lors du Heads-Up, je ne faisais que fixer des yeux ce bracelet, juste à côté de moi. A chaque fois que je perdais un pot, je le regardais comme pour lui dire 'Tu sais, je vais me battre pour toi... et c'est ce que j'ai fait ! »

2008 a d’ailleurs sans doute été la meilleure année de Tran aux WSOP, avec pas moins de 7 places payées sur ses 32 au total (en 2011).
Et ce même si un deuxième bracelet est venu s’ajouter à son palmarès l’année suivante, dans l’épreuve de Pot-Limit Omaha à 2500$.

La vie privée de Tran est tout aussi active que sa carrière de joueur de poker. Il aime le sport et retrouver ses amis, ceux-là même qui le supportent pendant les tournois. Il apprécie aussi la musique, notamment le hip-hop, le R&B et l'électro.


Divers et Anecdotes

  • A participé à trois tables finales de tournois WPT en trois mois en 2007.
  • A gagné le WPT Season 6 Player of the Year race.
  • A remporté son premier bracelet WSOP en 2008. Un second a suivi en 2009.
  • Son véritable nom est Justin Cuong Van Tran.
  • Est né dans la ville balnéaire de Nha Trang, dans le sud du Vietnam.
  • Est le plus jeune de ses 7 frères et soeurs.
  • Possède un diplôme en Systèmes d'Informations en Business Management.

 

Derniers Blog Posts »