Bio joueur : Jeffrey Lisandro

Jeffrey Lisandro

Pendant des années, Jeffrey Lisandro a été décrit par beaucoup comme l'un des meilleurs joueurs de poker à n'avoir pas encore gagné de bracelet des World Series. Il aura rectifié le tir en 2007 en remportant l'épreuve de 7-Card Stud à 2 000 $. Et depuis il a fait encore mieux.

Aujourd'hui domicilié à Salerno en Italie, Lisandro est né à Perth en Australie. L'italo-australien (l'homme a la double nationalité) a fait le plus gros de sa fortune dans les investissement immobiliers, mais il passe aujourd'hui le plus clair de son temps en tant que joueur de poker professionnel. Il possède des résidences à Las Vegas, en Italie et en Australie.

Avant de se consacrer aux tournois au cours de ces récentes années, Lisandro était principalement un joueur de cash game à hautes limites. Il a joué aux plus hautes, en rivalisant avec quelques-uns des meilleurs joueurs du monde.

Les premières incursions de Lisandro sur le circuit des tournois poker datent de 1995 (avec déjà deux premières places payées aux WSOP en 1997). Mais depuis qu'il a mis son nez encore plus sérieusement dans le jeu en tournoi, il aura enregistré d'encore plus nombreuses places payées dans les World Series of Poker et autres évènements à travers le monde.
Parmi ses faits d'arme les plus notables, il a battu Howard Lederer dans le tournoi Heads-up de Limit Hold'em à 25 000 $ au Bellagio en 2004, avant d'enchaîner par une victoire dans une épreuve de World Series of Poker Circuit Championship à 10 000 $ en battant cette fois Phil Ivey.
A noter également une très belle 17ème place dans le Main Event des WSOP 2006 (celui remporté par Jamie Gold), pour son plus gros gain à ce jour, 659 730 $.

Son habileté à prendre part aux tournois et à prendre le dessus sur des pros bien connus de manière aussi calme, lui ont valu le surnom de "The Iceman" (L'homme de glace).

Et son attitude "cool" a joliment payé au cours des WSOP 2007, où en sus de nombreuses places payées, il aura réussi deux tables finales.
La première fut une 2ème place dans le Championnat du Monde de Pot-Limit Hold'em à 5 000 $, remporté par Allen Cunningham. Sa seconde fut sa victoire dans l'épreuve de Seven-Card Stud à 2 000 $, après avoir pris le meilleur sur une table finale avec Howard Lederer et Daniel Negreanu.

Pour un homme qui avait déjà fait fortune en investissant ou dans ses parties d'argent, le bracelet était sans conteste le véritable objectif de Lisandro. Lorsque PokerListings l'a interviewé à propos de cette victoire, il dit ceci : « Là j'essaye de redescendre sur terre, me calmer. Je me sens si haut. Je vole (rires). Pour moi ce qui importe c'est juste le bracelet. L'argent ne signifie rien. C'était juste l'histoire du bracelet ! »

Avec ce goût de l'or en bouche, imaginer que Jeff allait allait probablement batailler pour faire encore mieux, ne faisait guère de doute. Avec au moins quatre places payées aux WSOP chaque année depuis 2004 (33 à fin 2010), parier sur le fait de le revoir rapidement en table finale n'était pas prendre beaucoup de risques.

Mais les pronostiqueurs étaient sans doute à mille lieux de prévoir la performance qu'allait réaliser Jeff Lisandro au cours des WSOP 2009.

Après avoir échoué de peu en 2008 pour un second bijou (2ème de l'épreuve de No Limit 2-7 Draw Lowball à 5 000 $), 2009 a été l'année de la consécration, de son éclatement aux yeux du grand public. Ce ne sont en effet pas moins de trois victoires et trois bracelets que l'italo-australien a accroché à son tableau de chasse au cours de cette même édition ! Un record qu'il ne partage qu'avec quatre autres joueurs à ce jour, à savoir Puggy Pearson en 1973, Ted Forrest et Phil Hellmuth en 1993, et Phil Ivey en 2002. Seul Hellmuth s'était approché du quadruplé, avec une 2ème place en plus en 93.
Ces victoires ont été acquises dans les Event 16 (Seven-Card Stud à 1 500 $), 37 (Championnat du Monde de Seven-Card Stud Hi/Lo à 10 000 $), et 44 (Seven-Card Razz à 2 500 $). Des performances qui lui ont d'ailleurs permis de glaner en plus le titre de joueur WSOP de l'année, devant Ville Wahlbeck et Phil Ivey.

Les Series 2010 se sont montrées un peu moins prolifiques pour Jeff, le rush passé. 3 places payées seront tout de même venues s'ajouter à son palmarès, dont une table finale (5ème) dans l'épreuve de HORSE à 3000$.
Et en septembre, Jeff aura accroché un nouveau bracelet à son poignet, en remportant l'épreuve de Pot-Limit Omaha à 5000£ des WSOP Europe de Londres.
A ce rythme, gageons que l'homme au chapeau n'en a pas encore fini avec les victoires de prestige.

Divers et anecdotes

* Détenteur de cinq bracelets WSOP, dont 3 la même année (en 2009).
* Joueur de l'année des WSOP 2009 (6 places payées, 3 bracelets).
* A fait sa fortune dans les investissements immobiliers.
* Né en Australie mais naturalisé italien, Jeff Lisandro demande généralement l'hymne australien pour ses victoires, mais aussi parfois le Fratelli d'Italia.

Derniers Blog Posts »