Jonathan Duhamel, l'interview

jonathan-duhamel

Cela fait 15 jours que Jonathan Duhamel a été sacré Champion du Monde de Poker. Et le canadien-français de 23 ans n'a pas touché à une seule carte ou un seul jeton depuis. Rencontre avec le nouveau médaillé suprême des WSOP.

« Je n'ai pas joué une seule main de poker depuis » nous confiait Jonathan Duhamel depuis son chez lui situé juste en dehors de Montréal, au Québec.

« J'ai fait beaucoup d'interviews et de trucs dans le genre. J'aurais aimé jouer un peu mais jusqu'à présent je n'ai pas le temps pour ça. Mais bon j'espère bien pouvoir rejouer un peu très bientôt. »

Sponsorisé par Pokerstars, Duhamel aura au moins pu retoucher au feutre des tables... en virtuel, avec les Canadian Championship of Online Poker débutés le week-end dernier.
Et on devrait aussi le retrouver du voyage aux Bahamas en janvier 2011, pour le Pokerstars Caribbean Adventure, ainsi que pour un retour à Vegas le mois prochain pour le WPT Doyle Brunson Five Diamond World Poker Classic.

D'ici là, ce qu'il a accompli il y a à peine deux semaines continue naturellement de faire parler.
« C'est si énorme, si fou, et c'est vraiment arrivé. Bien sûr ça m'a pris quelques jours pour réaliser. Et même si maintenant je pense l'avoir fait, et que je me sens comme l'homme le plus heureux sur terre, je continue de me demander si cela est vraiment arrivé. »

« Je savais que ça allait être énorme, mais pas à ce point »

De retour chez lui à Boucherville au Québec quelques jours après être devenu le premier canadien Champion du Main Event des WSOP, Jonathan aura dû composer avec toute l'effervescence des médias. Mais le nouveau champion en titre des World Series aura tout de même également eu la chance de passer du temps avec ses amis proches et sa famille.

« Ca a été plutôt cool de revenir à la maison, mais le sentiment est quelque peu différent avec tout le monde qui vous reconnaît dans la rue, et ce genre de choses. Je savais que ça allait être énorme, mais pas à ce point. Tout est tellement dingue ici. C'est assez fou. Mais bon ça m'amuse beaucoup de faire toutes ces interviews et autres. »

L'histoire des 8,9 millions de $ pour sa victoire revient naturellement le plus souvent au centre des débats, mais le focus est encore plus souvent établi sur le fait que Duhamel ait quitté ses études en finance de l'Université de Montréal pour poursuivre sa carrière de joueur de poker. L'occasion pour le jeune champion de lancer un gros avertissement aux jeunes : non la voie qu'il a pris n'est pas pour tout le monde.

« Je suis un peu surpris qu'on me parle si souvent de ça, mais en même temps je ne peux rien y faire. Si les médias veulent que j'en parle, ok. La seule chose que je peux faire est donc de donner les meilleurs conseils que je peux. Et la réponse honnête est que c'est très difficile. Le poker n'est pas pour tout le monde. Ce n'est simplement pas fait pour certaines personnes. Alors je ne dirai certainement pas aux jeunes de quitter l'école pour aller jouer au poker. Ce n'est pas pour tout le monde. »

Quant à ses gains, hormis le don de 100 000 $ à la Montreal Canadiens Children's Foundation pour lequel il s'était engagé, il n'a pas encore eu le temps d'y toucher. 
« Non je n'en n'ai rien encore fait. Sans doute à Noël, je ferai quelque chose, comme prendre des vacances en famille ou autre. »
Certains risquent assurément d'être gâtés dans un peu plus d'un mois...


- Propos recueillis par Martin Derbyshire

 

Derniers Blog Posts »