Jonathan Little et le coaching poker nouvelle génération

jonathan little
Jonathan Little

Quand on parle de blogs, de livres et de coaching poker, difficile de faire plus prolifique que Jonathan Little.

Ces dernières années, Little a énormément étoffé son CV dans tout ce qui tourne autour du poker. Il suffit pour s'en rendre compte de voir qu'il est l'auteur de quatre des livres de poker les plus vendus sur Amazon.

Et avec plus de 6 millions de dollars de gains en carrière, il a l'expérience pour justifier tout cela.

PokerListings a récemment rencontré le joueur américain pour évoquer son activité de coach et comment cela affecte son jeu.


Entre le coaching, le blog et les livres, tu es très occupé. Qu'en retires-tu pour arriver à maintenir un tel niveau d'investissement ?

J'aime aider les gens.

Jonathan Little2013 WSOP EuropeEV041500 PLODay 2Giron8JG0307
Little veut rendre ce qu'on lui a donné.

Quand je me suis mis au poker, la communauté m'a beaucoup aidé. J'ai beaucoup étudié sur TwoPlusTwo et j'ai rencontré beaucoup de joueurs. Ils m'ont toujours donné des conseils avec plaisir, et maintenant je fais pareil.

Je veux aider les gens qui veulent progresser et sont prêts à s'y investir.

C'est l'idée d'aider les gens qui te motive depuis le début ?

Pour faire simple, avant il y avait beaucoup de joueurs que j'admirais et qui m'aidaient. Avec le temps, il y a eu des joueurs qui m'admiraient moi, donc j'ai eu envie de les aider.

Vois-tu plutôt cela comme une passion ou comme une entreprise ?

Avec le temps, j'ai beaucoup progressé sur l'aspect marketing, et soyons honnêtes, je gagne de l'argent.

Mais les gens qui participent à mes séminaires ou à mes programmes de coaching en retirent aussi quelque chose, donc c'est tout bénéf' pour tout le monde.

Il y a une vingtaine d'années, beaucoup de joueurs professionnels estimaient qu'il n'était pas souhaitable de diffuser des informations stratégiques. Je suppose que tu n'es pas d'accord avec cela ?

Grâce à Internet, toutes les informations imaginables sont disponibles si on se donne la peine de creuser. J'ai passé des heures et des heures à faire des recherches.

jonathan little 2
"Devoir répondre à des questions compliquées permet de remettre son jeu en question."

Est-ce que je veux vraiment que les gens passent des milliers d'heures à trouver des informations que je peux leur donner et les aider à assimiler ? C'est ce que je fais et j'en suis très heureux.

En tant que joueur pro, ne penses-tu pas qu'à long terme cela rend les parties plus difficiles pour toi ?

Non, pas vraiment. En fait, la plupart des gens avec qui je travaille sont des joueurs qui ont du mal à passer le palier des mises moyennes.

Je leur apprends à gagner en mises moyennes, ensuite s'ils veulent venir jouer contre moi, ils sont les bienvenus.

Peut-être que ça rend les parties en mises basses et moyennes plus difficiles, mais pas plus haut.

Vu le temps que tu passes du côté business du poker, tu dois aimer cela. Préfères-tu jouer au poker ou l'enseigner ?

Ça dépend. Si je dois choisir entre jouer en limites basses, disons en 5/10, et enseigner, alors je préfère enseigner. Par contre, si je dois choisir entre une partie de high stakes et enseigner, alors je préfère jouer.

Est-ce qu'il y a un aspect du coaching, entre les livres, les séminaires ou les vidéos que tu apprécies particulièrement ?

En fait j'aime surtout passer de l'un à l'autre. Je pense qu'il n'y pas forcément quelque chose que j'apprécie plus qu'autre chose, mais si je fais toujours la même chose je finis par m'user. Par exemple, quand je fais des vidéos, je m'y mets 8h par jour. Ou quand j'écris un livre, je fais ça de manière intensive pendant deux semaines et après je n'y touche plus pendant un mois ou deux.

Jonathan Little2013 WSOP EuropeEV021K Re entryDay 1BGiron8JG9305
"Perdre fait partie du jeu."

Peut-être que ce sont les webinars que je préfère. J'en fais à peu près un par mois. C'est excellent pour mes élèves parce qu'ils peuvent participer, poser des questions. Ça ressemble vraiment à une grande classe. Ce qui est génial c'est que tout le monde en profite puisque je répond à beaucoup de questions différentes.

Estimes-tu que le fait de coacher et d'écrire des livres t'a permis de progresser encore plus ?

Absolument. Lorsque tu enseignes, tu es obligé de répondre à des questions très compliquées qui te permettent de remettre ton jeu en question.

Et quand tu découvres une nouvelle faiblesse, tu te dois d'y travailler. C'est le propre d'un bon coach. Quand j'ai écrit mon premier livre, Secrets of Professional Tournament Poker, j'ai appris énormément rien qu'en essayant de définir certains concepts que je ne connaissais pas encore très bien.

Sur ton blog, tu es très honnête sur tes résultats et ta manière de jouer – tu n'as pas de mal à admettre lorsque tu joues mal par exemple. C'est important pour toi d'être aussi honnête ?

Disons que si l'on se fie aux réseaux sociaux, on a l'impression que les joueurs de poker passent leur temps à gagner et c'est tout simplement faux.

Souvent, ils sont déçus, déprimés et ils perdent. C'est quelque chose qu'on ne voit presque jamais. On ne parle que des joueurs qui gagnent, pas de ceux qui grindent dans l'ombre en essayant de rentrer dans leurs frais.

Je veux montrer aux gens que perdre fait partie du jeu.

En Australie, j'ai même posté deux vidéos presque tristes. Mais c'est la vie et il faut aussi apprendre à l'accepter si l'on veut devenir un joueurs de poker professionnel.

 

Derniers Blog Posts »