Jouer les mains marginales hautes, 2è partie

kq roi dame poker
Roi-Dame, une autre main qui peut poser des problèmes.

Dans le premier épisode de cette série, nous avons étudié la partie statistique pour avoir en tête les bons moments pour jouer des mains marginales hautes. Dans cette deuxième partie, nous allons jeter un œil à quelques exemples et idées sur comment les jouer.


Qu'espérez-vous toucher ?

A chaque fois que vous jouez une main pré-flop, vous le faites dans l'espoir de flopper quelque chose de gros. Dans l'idéal vous voulez flopper une couleur, deux paires, un brelan, ou même la top paire.

Un full c'est beau, mais il peut être dur de faire de l'argent dessus. Mais même si c'est le cas, voilà ce que vous espérez toucher au flop.

Lorsque vous jouez ces mains hautes marginales, ce que vous espérez peut se révéler être un désastre. Certains des flops qui vont vous aider vous coûteront un bon peu d'argent. Et vous ne voulez pas toucher un flop que vous attendiez, pour vous retrouver à perdre tout votre stack derrière.

Le problème avec ces mains marginales assez fortes, est qu'elles partagent les même cartes que les mains premium. Cela fait de l' « éventail à toucher » de vos adversaires le même que le vôtre s'ils détiennent une main premium.

Lorsque vous touchez votre main, ils toucheront la leur. Mais comme celle-ci partait avec un avantage, ils ont une plus grande chance de toucher plus gros au flop que vous.

Prenons à nouveau K Q comme exemple, distribuons quelques flops et décidons s'ils sont bons ou non pour notre main.

Flop 1:

Vous avez floppé un tirage quinte par les deux bouts, ainsi que la top paire, avec le deuxième meilleur kicker. Sur le papier, cela ressemble à un superbe flop pour vous. Si vous ne prenez pas la peine d'un peu de temps de réflexion, il peut sembler que cette main mérite de s'investir avec dans un gros pot.

Malheureusement c'est un tableau très connecté. Les tableaux très connectés signifient deux choses :

1. Les joueurs vont avoir touché de grosses mains.

2. Les joueurs vont supposer que les autres auront touché de grosses mains.

Sur toutes les mains qui vont suivre une mise sur ce flop, vous ne pouvez battre que K-J et A-Q. Toute autre main possible qui peut suivre ici vous bat, ou vous écrase carrément.

Si le pot a été relancé pré-flop, vous devriez vous inquiéter qu'un joueur détienne A-K, et qui aurait floppé les nuts (le jeu max). Ce flop est mauvais pour vous.

Flop 2:

Vous venez juste d'entrer dans un monde de douleur. Tous les débutants se mettent à jubiler en floppant deux paires. Malheureusement  vous venez juste de flopper les deux basses.

Une nouvelle fois, il n'y a simplement pas de mains qui puissent faire ou suivre une mise sur ce flop, que vous pouvez battre. La seule manière que vous gagniez ce pot est d'infliger un chanceux mauvais coup, ou de faire coucher quelqu'un en le convainquant que vous avez la quinte.

En espérant qu'ils n'ont effectivement pas la main que vous essayez de représenter. Il s'agirait d'un bluff de tunnel obscur classique, étant garanti de vous faire perdre de l'argent sur le long terme. Faites une mise, et presque n'importe quelle pocket paire en-dessous des dames se couchera, mais si vous êtes suivi, vous êtes battu.

Flop 3:

Sur ce flop, en étant réaliste vous ne perdez que contre AA, KK, A-K, 22 ou 33. Les cotes de faire face à ces mains sont minces, notamment du fait que deux rois sont déjà sortis.

Cela veut dire que vous avez une grosse main à ce stade, mais elle n'est pas assez forte pour jouer un gros pot avec. Il n'y a simplement pas de mains qui puissent suivre vos mises ici et que vous allez battre, à moins que vous ne jouiez contre de très faibles joueurs qui ne voudraient pas coucher quelque chose comme K-J.

Faites votre mise au flop ; vous allez plus souvent remporter directement le coup que l'inverse. Lorsque quelqu'un montre quelque signe d'intérêt dans le pot, ou de la force, vous devez abandonner le navire.

Flop 4:

Vous avez floppé du lourd. Dans ce scénario, vous allez la plupart du temps gagner un très petit pot, occasionnellement gagner un très gros pot, et peu souvent perdre un très gros pot.

A ce stade, la seule main à propos de laquelle vous devez vous inquiéter est KK. A-Q et AA ont toutes deux une faible chance de tirer mieux que vous, mais à côté de ça vous êtes bon.

Vous allez prendre le tapis d'un A-Q suffisamment souvent pour rendre ce pot très profitable pour être joué gros. C'est l'un des quelques flops que vous allez vraiment espérer voir, K-K-Q en étant un autre.

Flop 5:

Nous arrivons enfin au cinquième flop. A part flopper un full, flopper une quinte n'est réellement le seul flop que vous pouvez appeler « bon ».

T-J-A est un meilleur flop pour vous que 9-T-J, puisque vous ne pouvez perdre sur un tableau T-J-A que si quelqu'un touche un full, ou une couleur. 9-T-J a A-K tirant pour une meilleure quinte. Les chances sont faibles, mais il est bon de se souvenir de ce qu'il peut se trouver dans le coin.

Plus important à analyser, A-J-T est un tableau moins coordonné avec un as, signifiant qu'il y a de multiples mains possibles ayant suffisamment touché au flop pour investir de l'argent contre vous. Vous conservez la chance de faire pas mal d'argent au flop si vous faites face à AA, JJ, TT ou même A-J, A-T et A-K.

Les autres mains

Bien que ces exemples prennent K Q comme main de base, le reste de ces mains assez marginales fonctionnent exactement pareil.

Sur tous les flops possibles qui toucheront votre main, très peu d'entre eux seront effectivement bons pour vous. A-J est dominée par des as plus hauts lorsqu'un as arrive au flop, mais peut faire quelque argent sur un K-J lorsque le valet arrive.

Avec toutes ces mains, vous devez jouer pour des petits pots, ou être chanceux pour toucher la quinte max, une couleur ou le full et jouer pour un gros pot. Si vous n'avez pas les nuts, et qu'un autre joueur envisage de jouer le pot gros, il y a des chances pour que vous soyez battu.

Prenez l'habitude de jeter ces mains face à beaucoup d'agressivité. A propos des mains marginales, il est toujours mieux de se faire bluffer sur un petit pot pour quelques mises, que de faire un call héroïque erroné et de perdre tout votre stack.