Bio joueur : Kathy Liebert

Kathy Liebert

De nombreuses joueuses de poker doivent leur succès sur le circuit à d'autres "attributs" que leurs réelles compétences au poker. Mais lorsqu'il s'agit de sérieusement représenter les joueuses de poker on trouve Kathy Liebert, qui continue de s'affirmer comme l'une des meilleures joueuses en tournoi. Et l'une des meilleures tout court.

Mais si vous posez la question à Liebert, elle vous dira qu'il ne devrait de toute façon pas y avoir de distinction entre les joueurs hommes et femmes.

« Ce n'est pas un jeu qui demande de la force, c'est un jeu d'intelligence » avait-elle déclaré dans une interview pour BodogNation. « Et beaucoup de ça a à voir avec la patience et la discipline, ainsi que la mémoire. Toutes les femmes ont ces compétences et dans certains cas encore plus que les hommes. Il n'y a donc pas de raison pour qu'elles ne réussissent pas. »

Certains peuvent tout de même s'étonner du comment Liebert s'est retrouvée à exercer une telle profession dominée par les hommes, et a fini par se faire un nom par elle-même dans le monde du poker.

Née en 1967 à Nashville dans le Tennessee, et ayant grandi en majeure partie à Long Island, New York, Liebert commence à jouer au poker pour la première fois alors qu'elle n'avait que 12 ans. Quelques parties étaient alors jouées en famille pour quelques centimes sur la table du salon, et parfois sa mère invitait quelques personnes à jouer. Mais il s'agissait juste d'une "partie domestique" pour le fun, rien de sérieux.

Liebert prend la direction du Marist College à Poughkeepsie, New York, et y obtient une licence en affaires et finances, diplôme qui la conduit vers un job d'analyste business pour Dun & Bradstreet.

Mais il ne fallut pas longtemps pour que Liebert se lasse. Suivant le conseil de sa mère de faire quelque chose qu'elle aime avant que l'argent ne suive, Kathy commença alors à jouer en bourse tout en cherchant d'autres options.

Kathy fit de bons investissements, suffisamment pour pouvoir quitter son travail et déterminer ce qu'elle allait réellement vouloir faire de sa vie.
Ses prospections l'entraînent finalement dans un séjour sur la Côte Ouest, durant lequel elle fait escale à Las Vegas. Elle y joue au poker de casino pour la première fois.

Ce fut là aussi suffisant pour lui donner un certain appétit pour le jeu. Et lorsqu'elle finit par s'installer dans le Colorado pour pouvoir faire du ski dans les Rocky Mountains, elle commença également à jouer au poker en Limit, dans des parties à 5$ aux Central City et Blackhawk, deux établissements de jeu dans les rocheuses.

Ses séjours à la semaine dans les casinos finirent par attirer l'attention des managers, au point qu'elle soit invitée à devenir une "prop player" (joueur employé par le casino pour aider à avoir de l'action aux tables). Une pratique qui en plus de la lecture de livres aidèrent Liebert pour continuer d'améliorer son jeu.

Sur la suggestion d'un ami, elle part tenter sa chance au niveau supérieur, du côté de Las Vegas. Une réussite puisqu'elle termine alors deuxième d'une épreuve d'Omaha Hi-Lo, avant d'enchaîner avec une nouvelle deuxième place dans un tournoi de Texas Hold'em la semaine suivante.

Après avoir ainsi récolté 34 000 $ pour ses deux premières sorties en tournois, Kathy n'allait plus jamais faire marche arrière.

Avec aujourd'hui près de 5,7 millions de $ remportés (faisant d'elle la joueuse ayant remporté le plus d'argent en tournois), un bracelet des World Series of Poker et de nombreuses tables finales du World Poker Tour, parmi donc les meilleures places obtenues par une femme sur ce circuit, Liebert a prouvé qu'elle avait toutes les compétences requises. Et elle aura même échoué de peu pour un nouvel exploit en terminant deuxième du Bay 101 Shooting Stars de San Jose en mars 2009.

Mais parmi tous ses succès, c'est sa victoire dans l'inaugural PartyPoker.com Million en 2002 qui la projeta sous le feu des projecteurs de la planète poker ; une victoire qui lui permis de devenir la première femme à remporter un prix d'1 million de $.

Pourtant ce PartyPoker.com Million était tout sauf une promenade de santé. Le premier prix d'1 million de $ avait attiré de grands noms du poker, dont Mel Judah, Ken Flaton, Chris "Jesus" Ferguson et Phil Hellmuth, que Liebert retrouva tous en table finale.

Cinq joueurs sortis plus tard, Liebert avait pris le commandement de la partie, avec 460 000 $ en jetons et Hellmuth son plus proche adversaire à 280 000 $.
Elle élimina finalement le Poker Brat à la troisième place pour faire face à un joueur relativement inconnu en heads-up, Berj Kacherian, avant de décrocher la victoire.

Ce duel final dura plus de deux heures, avec Liebert et son adversaire s'étant plusieurs fois rendu le chip lead, jusqu'à ce que la joueuse trouve quatre bonnes mains consécutives qui allaient l'aider à prendre les rênes pour de bon. Kacherian finit par être obligé de partir à tapis, et la messe était dite.

En 2004 Liebert prouva à nouveau qu'elle pouvait apparaître en haut des classements pro, lorsqu'elle remporta un bracelet des WSOP dans l'épreuve de Limit Hold'em Shootout à 1 500 $. Puis en 2005 elle apparut encore sur le devant de la scène en remportant l'évènement télévisé Poker Royale, Battle of the Sexes.
A son crédit également, outre plus de 30 places payées WSOP (dont une 17ème place dans le Main Event de 2000 remporté par Chris Ferguson), une 13ème place du Main Event des Championnats du Crown Australian Poker 2006.

Lors de la finale de Poker Royale, Liebert prit sa revanche contre Antonio Esfandiari qui l'avait battue dans le quatrième match préliminaire. Esfandiari fut finalement le premier sorti en finale, et Liebert allait ensuite se défaire de Karina Jett, Amir Vahedi, Evelyn Ng et Layne Flack pour décrocher la première place.

Beau succès également pour Kathy la même année lorsqu'elle participa au Poker Royal, The James Woods Gang vs. The Unabombers. Membre du "James Woods Gang", elle termina à la seconde place, défaite par le capitaine de l'équipe adverse, Phil "Unabomber" Laak.

Avec tous ses succès acquis en tournois et tant de chances saisies pour briller face aux yeux du public, Liebert s'est définitivement faite sa place dans les livres d'histoire du poker. Ce qui ne l'empêche pas d'être toujours affamée de nouvelles victoires (notamment en WPT), et de continuer d'entrer dans l'argent des tournois jusqu'à ce qu'elle y parvienne.

Divers et anecdotes

* Vainqueur d'un bracelet des World Series of Poker
* Ceinture bleue de Karaté
* Titulaire d'un diplôme d'affaires du Marist College
* Vainqueur de l'épreuve inaugurale du PartyPoker.com Million

 

Derniers Blog Posts »