Le Bilan Poker Français 2010 - le Online

poker online

L'année 2010 aura marqué un véritable tournant dans l'évolution du poker en ligne français, en raison de la promulgation de la nouvelle loi sur les jeux en ligne. Multiplication des rooms et des tournois, omniprésence des people, création de nouvelles teams de joueurs... Plongée dans le poker online tricolore version 2.0.


Bye-bye le .com, bonjour le .fr

Le fait marquant de cette année 2010 fut bien sûr le passage des salles de poker en .fr début juin.

Fini le poker en mode international, les joueurs tricolores sont maintenant tenus de jouer entre eux sur une des 23 salles agréées par l'ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne), et doivent se contenter de deux variantes, le Hold'em et l'Omaha.
Une contrainte qui a tout de suite soulevé la colère de la communauté des joueurs online, tout comme le rake trop élevé sur les principales rooms.

Pourtant, plus de 1,3 millions de comptes ont été ouverts sur les pokerrooms fr depuis la promulgation de la loi le 13 mai, et depuis trois mois, plus de 200 millions d'euros ont été misés par les joueurs pour les tournois.
Le texte est également contesté depuis quelques semaines par plusieurs opérateurs (Bwin.fr, Betclic Everest Group), pour qui la rentabilité des salles françaises est insuffisante. Tout ça alors que les premières sanctions contre les pokerrooms commencent à tomber...

Les people débarquent en force

Sébastien Chabal et Gaël Monfils sur Pokerstars, Bruno Solo pour PartyPoker, Raymond Domenech pour Bwin et Estelle Denis chez Everest Poker... Après Patrick Bruel et Vikash Dhorasoo chez Winamax, l'année 2010 a vu la « peoplisation » du monde du poker online.

A grand renfort de pubs et d'opérations de communications, de plus en plus de grands noms du sport et du show-business sont maintenant les principaux représentants des plus grandes rooms online en France. Même si leur niveau au poker n'est pas toujours à la hauteur de leur notoriété... Adriana Karembeu serait d'ailleurs la prochaine sur la liste.

Une offre complète et variée

Avec le passage au .fr, les rooms se battent pour attirer les joueurs, à grand renfort de tournois au prizepools toujours plus impressionnants. Les plus grands tournois online français se jouent aujourd'hui sur Pokerstars.fr (Sunday Special  à 200 000 euros garantis), Winamax.fr (Main Event à 100 000 euros garantis) ou Everestpoker.fr (Altitude 100, 100 000 euros garantis).
De nombreuses séries de tournois ont été lancées sur les différentes rooms (FCOOP sur Pokerstars, FTOPS sur Fulltiltpoker.fr, GSOP sur le réseau Ongame...), accessibles à tous les buy-ins.

En plus des gains en argent réel, les rooms offrent de plus en plus de packages et de cadeaux tous plus originaux les uns que les autres. En cash-game, les grosses tables se font rares. Mais les « sharks », comme Cyril « Don Limit » André, l'un des plus gros gagnants français, ont vu leurs courbes de gains monter en flèche en raison de la baisse de niveau générale.

Les meilleurs joueurs français en vedette

Quelques salles de poker ont également créé de nouvelles équipes, composées cette fois-ci de joueurs aguerris. C'est notamment le cas de Pokerstars et sa team online, ou d'EurosportPoker et sa team constituée de quelques uns des meilleurs joueurs français du web. A noter que des teams indépendantes commencent à voir le jour, la dernière née étant « The Gamblers ».
Plusieurs prodiges du online, qui s'étaient déjà distingués sur le .com lors des premiers mois de l'année, ont également rejoint des teams déjà existantes : on peut citer Mikael « MetzMagny » Oestreicher et les membres des « Limpers » chez Full Tilt Poker.

2010 fut donc une année de transition bien remplie pour le poker online français. Son développement devrait s'accélérer en 2011 avec la révision programmée de la loi sur les jeux en ligne et l'apparition de nouveaux opérateurs sur le marché du poker online...


Maxime Arnou

Derniers Blog Posts »