Le futur du Hold'em en suspens. Pour l'instant.

brainsvsAI
Les humains ont gagné cette fois. Mais pour combien de temps ?

Cela fait très peu de temps que le Limit Hold’Em a été « résolu ».

Certes, il ne s’agissait que de heads-up puisque la présence de plusieurs joueurs augmente la difficulté de manière exponentielle. Mais tout de même.

Il faut dire qu’il existe déjà des robots très compétitifs.

C’est peut-être une des raisons qui font que le Limit Hold'em s’est complètement éteint en ligne.

Des geeks au boulot, constamment

poker bots 25947
Les programmeurs travaillent sans relâche pour concevoir les AI les plus avancées.

Le No-Limit, c’est une autre affaire. Le fait qu’il soit possible de modifier le montant des mises rend le jeu infiniment plus compliqué.

Mais évidemment, ce n’est qu’une question de temps d’ici à ce que les ordinateurs s’imposent enfin. Le pouvoir des chiffres et des mathématiques sera un jour en mesure de détourner toutes les tentatives de duperies humaines.

Des geeks travaillent constamment en créant des simulations de millions de mains. Et chaque fois qu’ils reprogramment leur machine, ils sont un peu plus proche du résultat.

J’ai beaucoup joué au backgammon. C’est un jeu qui a été assez facilement résolu. Malheureusement, ça en a retiré tout le plaisir : il n’y avait plus qu’un mauvais style de jeu et un bon, rien d’autre.

L’apprentissage est devenu extrêmement rapide puisque n’importe qui pouvait s’entraîner face au logiciel Snowie, qui joue parfaitement. À partir de là, le backgammon en ligne n’avait aucune chance de survivre.

Les échecs sont infiniment plus compliqués que le backgammon. J’y ai beaucoup joué aussi.

J’ai fait de la compétition pendant quelques années quand j’étais jeune, et déjà à l’époque tout le monde savait que les ordinateurs finiraient par battre le meilleur joueur du monde.

On peut débattre de quand c’est réellement arrivé. Je vous invite à suivre ce lien (en anglais) si le sujet vous intéresse.

Le jeu le plus dynamique

Au début des années 2000, beaucoup d’experts annonçaient fièrement que jamais un ordinateur ne pourrait battre un humain.

IMG3346
Mathématiquement, le poker est plus complexe que les échecs.

Ils n’étaient visiblement pas très bien informés, mais c’est une opinion assez raisonnable. (Sauf pour quelqu’un qui savait ce qui s’était passé aux échecs et au backgammon.)

Après tout, le poker est le jeu le plus dynamique jamais vu. Mathématiquement, le poker est bien plus compliqué que les échecs.

Ajoutez à cela l’aspect psychologique, l’endurance, les tells et la chance...

Les analystes académiques utilisent ce qu’on appelle la « représentation d’état », un outil permettant de déterminer toutes les positions possibles pour illustrer la complexité d’un jeu.

Voilà le niveau de complexité de différents jeux :

Morpion : 3

Limit Hold’em : 14

Dames : 20

Backgammon : 20

Echecs : 50

No-Limit Hold’em : 140

PokerSnowie m’a beaucoup impressionné

Je suis un bon joueur de Heads-up. J’ai battu trois champions du monde en heads-up.

Un de ces jours, je vous raconterai peut-être comment j’ai battu Greg Raymer, Chris Moneymaker et Joe Hachem en l’espace de six mois.

J’ai joué énormément de heads-up sur Internet aussi, parfois même contre Viktor Blom. Et je suis aussi persuadé d’avoir joué contre des robots.

Poker Snowie
PokerSnowie impressionne, mais Claudico est meilleur.

Je dirais même que c’est arrivé souvent, même si j’ai beaucoup moins pratiqué que les spécialistes des heads-up en ligne.

Grâce à Internet, les gens apprennent très vite, et aujourd’hui je n’ai plus aucune chance face aux meilleurs joueurs.

Ils ont tous joué au moins un million de mains de plus que moi et on battu les meilleurs grinders pour arriver à ce niveau-là, donc l’inverse serait étrange.

J’ai relevé le défi PokerSnowie il y a deux ans et demi, pendant la Battle of Malta. C’était les débuts du logiciel.

J’étais le premier à jouer, et j’ai battu l’ordinateur. Le programmeur, un peu défait, m’a offert un t-shirt et un sourire, comme promis.

Mais le fait est que PokerSnowie m’avait impressionné déjà à l’époque, et je suis persuadé qu’aujourd’hui il n’y aurait plus photo entre nous si on jouait quelques milliers de mains.

Et il existe un ordinateur encore plus puissant.

L’ordinateur calcule toujours plus

Claudico a récemment remporté la compétition annuelle des ordinateurs de poker. Voilà ce que fait Claudico selon ses programmeurs :

PolkHU3
Pour Polk, Claudico n'a pas encore la classe mondiale.

« Claudico raisonne en temps réel pendant une main. Il fait évoluer sa stratégie pendant le match en calculant sans s’arrêter sur l’ordinateur Blacklight du Pittsburgh Supercomputing Center.

L’équipe de recherche a mis au point Claudico grâce à des algorithmes qui analysent les règles du poker pour établir une stratégie gagnante. Claudico n’est pas basé sur l’expérience de joueurs humains, sa stratégie n’a donc pas forcément grand chose à voir avec celles des professionnels chevronnés. »

Claudico vient de se confronter à quatre des tout meilleurs joueurs de heads-up du monde. Entre le 24 avril et le 8 mai, Claudico a joué 80 000 mains contre Doug Polk, Bjorn Li, Dong Kim et Jason Les.

Les parties ont eu lieu au Rivers Casino de Pittsburgh, où deux joueurs humains jouaient depuis le casino et deux autres depuis une salle privée en coulisse.

Les quatre étaient devant un ordinateur portable relié à un ordinateur principal coordonnant le tout.

Chaque jour, l’ordinateur tirait les mêmes mains face à deux des joueurs, et les mains de ces deux joueurs face aux deux autres, afin que cela soit aussi équitable que possible.

Autre règle particulière, les joueurs démarraient chaque main avec 200 BB. Tous jouaient 1500 mains par jour, entre 11 h et 22 h.

Les humains ont dominé l’ordinateur de plus de 73 327 grosses blindes, soit près d’une BB par main, et ont prouvé que l’ordinateur avait encore pas mal de calculs à faire avant de prendre sa revanche.

chad batista
Le futur sera t-il pire ?

Nostalgie des années 90

D’après Doug Polk, l’ordinateur n’a pas encore le niveau des tout meilleurs.

S’il le dit, il doit avoir raison. Mais ce que je sais, c’est qu’un jour Claudico aura le niveau.

Probablement plus rapidement qu’on ne le croit (ou l’espère).

Alors le poker deviendra encore plus ennuyeux qu’il ne l’est déjà avec son armée de jeunes grinders aseptisés.

Ah, qu’est-ce que les années 90 me manquent, époque bénie où chaque joueur avait son propre style, où on se demandait si on pouvait jouer au poker sur Mac, et où le poker avait encore du charme et du caractère.


À propos de Ken Lennaárd :

Blogueur le plus contronversé de Suède, Ken Lennaárd écume le circuit professionnel du poker depuis près de 20 ans. Parmi ses nombreuses performances, on retrouve notamment des titres en live et en ligne lors du Championnat de Suède, trois tables finales aux WSOP, et plus de 1,5 million de dollars de gains en carrière. Désormais il apporte ponctuellement son ton et son impertinence à PokerListings.com.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire