Le phénomène du marché noir arrive dans les tournois de poker live

billets marche noir
Après les supporters de foot, ce sont maintenant les joueurs de poker qui risquent de subir un marché parallèle des tickets d'entrée.

Le World Poker Tour de Fallsview au Canada a connu une situation inédite : les deux jours de son tournoi à 1100$ se seront vite remplis, permettant à certains spéculateurs peu scupuleux de pratiquer du marché noir.

La revente de billets au noir est une pratique - techniquement illégale (dans certaines conditions), mais largement tolérée en France – dans laquelle une ou plusieurs personnes achètent des billets d'événements sportifs ou de concerts pour les revendre à un prix plus élevé.

Apparemment, ce phénomène vient d'arriver dans le monde des tournois de poker live.

Durant le WPT Fallsview au Canada, il était prévu deux Day 1 pour le tournoi d'ouverture, un No-Limit Hold'em à 1 100$. Mais chacun de ces deux jours aura vu le plafond maximum de 500 joueurs être atteint en un temps record. Parmi les joueurs qui n'auront pas pu avoir de place, certains ont désespérément cherché une solution pour participer... et ils ont fini par la trouver.

La plupart des joueurs qui ont directement acheté leur buy-in pour le tournoi n'avaient pas l'intention de revendre leur ticket : ils voulaient vraiment jouer. Le problème est venu des personnes qui ont gagné leur ticket via un satellite.

Il faut savoir en effet que tous les tickets d'entrée sont entièrement transférables, aussi beaucoup de gagnants de satellites vendent immédiatement leur billet pour obtenir un profit rapide et garanti.
Il n'y a rien de mal dans cette pratique, très répandue au poker : celui qui a gagné le satellite fait un bénéfice, et celui qui achète le billet profite d'un prix réduit (par exemple 1050 dollars au lieu de 1100).

Des buy-in revendus jusqu'à 50% plus chers

wpt fallsview

Le problème à Fallsview est né de la limite des 500 participants. Les inscrits ont en effet réussi à vendre leurs tickets à des prix beaucoup plus élevés. Quand cela reste marginal, ce n'est pas vraiment un problème. Mais cette fois certains spéculateurs qui n'avaient aucune intention de jouer ont acheté des tickets d'entrée aux gagnants de satellites. Ils ont ensuite attendu que l'événement ait atteint le nombre maximum de participants, et iont profité des derniers arrivants en gonflant les prix jusqu'à 1 800 dollars.

Le vainqueur du Main Event des WSOP APAC 2014, Scott Davies, a raconté qu'un billet se négociat entre 1500 et 1600 dollars. Davies a posté un message sur le forum de Two Plus Two, où il est connu sous le pseudo de « miamicane » :

« C'est une très mauvaise chose que le casino crée les conditions idéales pour les vendeurs à la sauvette. Ils ont rajouté de l'huile sur le feu en laissant les gens acheter plusieurs tickets transférables et en ne prenant aucune mesures le jour de l'événement. Concrètement, cela bloque l'offre au moment du pic des demandes, créant ainsi un marché noir. »

Davies s'en est pris fortement aux organisateurs : « Dans la pratique, ils permettent à la lie de la planète de proliférer dans le poker. Ces gens viennent le jour de l'event, avec un sac de tickets, mais ils n'ont pas l'intention de jouer. Je ne peux pas croire que le casino permette à ces types de faire des affaires dans son établissement. »

Derniers Blog Posts »