Le PDG de Full Tilt Ray Bitar arrêté par le FBI

ray bitar 2
Ray Bitar.

Le PDG de Full Tilt Poker Ray Bitar a été arrêté après s'être lui-même rendu aux autorités, selon Forbes.com.

C'est il y a quelques heures que les premiers échos sur l'arrestation de Ray Bitar se sont fait entendre sur le célèbre forum Two plus Two, sous la forme d'un e-mail envoyé par Ray Bitar lui-même à ses employés à Dublin, où le PDG de Full Tilt se trouvait depuis les actes d'accusation du Black Friday il y a plus d'un an.

Dans cet e-mail, Bitar annonce à son staff qu'il part aux Etats-Unis faire face aux poursuites civiles et pénales lancées contre lui. Il précise également que les salaires du personnel ont été garantis par PokerStars au minimum jusqu'à la fin du mois de juillet, donnant ainsi encore plus de crédibilité aux rumeurs selon lesquelles PokerStars est en cours d'intervention pour racheter la défunte salle de poker où les fonds de milliers de joueurs sont toujours bloqués.

Voici la traduction de l'e-mail en question :

A tous les employés de Dublin,

A cet instant vous êtes probablement déjà au courant que je suis retourné aux Etats-Unis pour répondre des charges civiles et pénales qui sont lancées à mon encontre à New York.
Nous avons tous travaillé dur ces 15 derniers mois pour préserver les actifs et le potentiel de Full Tilt afin de permettre le remboursement de tous les joueurs, et cela continue d'être notre top priorité. Il est encore plus important que jamais que tous ensemble nous faisions tout ce qu'il est possible pour que cela se fasse, et en espérant que notre deal avec PokerStars fera très bientôt de notre objectif une réalité. Mon retour aux Etats-Unis fait partie de ce processus.

Je suis particulièrement reconnaissant envers vous tous ici à Dublin, pour travailler dur, votre patience et votre compréhension en ces temps difficiles. Je suis sûr que notre travail acharné et notre implication ne devraient pas rester vains, et nous avons pris nos dispositions avec PokerStars pour que tous les salaires de juillet soit garantis. Vous ne devriez ainsi avoir aucune inquiétude sur le fait de venir travailler pendant cette période. Après ça, nous comptons que vos contrats de travail soient pris en charge par l'acquéreur des actifs de l'entreprise.

Pour ceux qui ont besoin de me joindre, je compte de nouveau être joignable par e-mail et téléphone à partir de lundi en soirée, heure de New York.

D'ici là, pour toute question opérationnelle, veuillez voir avec *** et pour toute question de ressources humaines avec ***.

Merci encore à tous.
Bien cordialement,
Raymond J. Bitar


Forbes.com
a également rapporté qu'une mise à jour de la mise en accusation de Bitar a été faire par le Ministère de la Justice, soulignant de nouvelles allégations prétendant que Bitar aurait dissimulé la nature des problèmes financiers de Full Tilt Poker à la suite du Black Friday, et relançant le terme de chaîne de Ponzi.

Les procureurs fédéraux de Manhattan soutiennent que Bitar a menti à ses clients de Full Tilt, en leur disant que des "problèmes légaux et juridiques interféraient avec le versement des fonds aux joueurs", encourageant les joueurs hors des Etats-Unis à continuer de déposer dans le but renflouer la société, alors que des millions manquaient à l'appel, retirés pour les redistribuer aux actionnaires.

Mise à jour 04/07 : Ray Bitar a plaidé non-coupable de toutes les charges portées contre lui. Il reste en prison, avec une caution à 2,4 millions de dollar, dont 1 million en cash. Il encoure une peine maximale de 145 ans de prison.
A noter que Bitar a quelque part été forcé de se rendre aux Etats-Unis, les autorités irlandaises étaient de toute façon prêtes à l'extrader.


>
Toute l'affaire Full Tilt sur PokerListings

 

Derniers Blog Posts »