Le poker en folie, suite

Suite de notre petite compilation non-exhaustive de quelques croustillantes anecdotes ayant émaillé les derniers WSOP.

Flop mortel

Quel joueur se passe aujourd'hui de son « card guard », jeton spécial, figurine ou gri-gri permettant (à la base) d'éviter que ses cartes ne soient ramassées par inadvertance par le croupier. Là aussi l'imagination de certains est de plus en plus fertile. C'est ainsi que Jared Brintz a décidé d'utiliser pour cela... une mini-urne funéraire avec les cendres de sa grand-mère ! De quoi se retrouver un peu glauque pour les autres joueurs à la table...

Universel (bis)

Le poker est universel on le sait, touchant toutes les classes d'âge ou de population. Ce qu'on sait moins c'est que de nombreux joueurs handicapés ont le loisir de s'y adonner malgré un handicap parfois très pénalisant pour ce jeu, notamment aux WSOP !

Plusieurs joueurs (dont un amputé des deux bras) ont pu être vu jouer... avec leurs pieds (parfois à l'aide d'un sabot), dont le désormais connu « Mike the foot ». Mais la palme revient sans doute à Hal Lubarsky, joueur... aveugle, et qui compte sur l'assistance d'un « souffleur » pour pouvoir jouer. Ce qui ne l'empêche pas d'être un excellent joueur de poker, ayant terminé 197ème du Main Event 2007 !

Jamais fini

Scénario connu : quasiment perdant, un joueur se lève et prend ses affaires, parfois même quitte déjà la table. C'est une scène classique qui survint pour un obscur joueur lors de ces WSOP, sauf que... le board afficha finalement un improbable carré de 5, entraînant un partage peu commun. Il en fallut presque pour le coup aller rechercher le joueur à la sortie du Casino !

Pour lire la première partie du Poker en Folie, cliquez ici.

Derniers Blog Posts »