Le poker pour résoudre le problème des sans-abri ?

Marcos sans abri Barcelone

L’EPT Barcelone est une véritable fête du poker qui attire des milliers de joueurs, qui stimule l’économie locale et dont le vainqueur remportera une énorme somme. Mais le poker pourrait-il avoir un effet durable sur la ville ?

Il y a un homme à l’entrée du Gran Casino Barcelona. Il tient une pancarte trouée dans laquelle il passe parfois la tête.

Il porte des vêtements peu chers et un chien l’accompagne. Autant dire qu’il n’a pas le look des high rollers qui participent à l’EPT Barcelone. Au premier coup d’œil, on pourrait même le prendre pour un mendiant.

Mais Marcos, c’est son nom, ne demande pas d’argent. Voilà ce qu’on peut lire sur sa pancarte : « Le poker pour améliorer la situation des sans-abris ».

Et lorsqu’on parle avec Marcos, on apprend qu’il y a une campagne caritative derrière tout cela, à l’initiative d’Andrew Funk, un Américain également présent à Barcelone.

Le monde au-delà du casino

Funk est un trentenaire qui a grandi au Texas. Il a étudié la littérature et l’économie, il a travaillé comme consultant numérique et guide touristique à Malte, et il a passé du temps au Pérou et dans d’autres pays avant de venir en Espagne.

Lorsqu’on lui demande pourquoi il s’est engagé dans cette campagne, il répond : « Mon père m’a toujours dit que si on ne donne rien à la société, elle ne nous donne rien en retour. »

Voilà donc l’idée qui est née de ce principe : « Nous voulons offrir aux sans-abri une chance de montrer leur talent. Tout le monde a un talent. Marcos, qui est devant le casino, est un poète. Il a écrit un poème intitulé « All or Nothing » pour l’EPT. »

Adrian Mateos et le sans-abri Marcos à Barcelone
Adrian Mateos fait partie des premiers joueurs à avoir répondu à l'appel.

« Sortir quelqu’un de la rue demande 10 000 €. Nous en utilisons 3 000 € pour leur trouver une habitation et 7 000 € pour soutenir leur talent, dans ce cas particulier pour publier le livre qu’a écrit Marcos. »

« Les joueurs de poker aiment jouer et nous voulons qu’ils voient leurs dons comme des mises. Des mises sur des sans-abri qui, grâce à ces dons, auront une deuxième chance. Même si c’est difficile de miser sur des gens en dehors du casino. »

« Nous avons déjà convaincu Adrian Mateos, le meilleur joueur espagnol, et il va faire don de 1 % de ses gains du Main Event. Felipe Ramos de PokerStars est aussi intéressé. »

« 1 % des gains, ce n’est pas grand-chose à l’échelle d’un joueur, mais ça peut changer la vie de quelqu’un qui dort dans la rue. »

« Il y a officiellement 941 sans-abri à Barcelone. Notre objectif est qu’ils aient tous une habitation et de leur montrer que la vie sera meilleure s’ils ont un endroit où dormir et la possibilité de pratiquer quelque chose pour lequel ils sont doués. »

« Honnêtement, je trouve que 941 n’est pas un nombre énorme. Nous avons lancé cette initiative l’année dernière, et nous pensons pouvoir doubler le nombre de personnes que nous pouvons aider tous les quatre à six mois. »

Un petit pourcentage qui représente beaucoup

L’association pour laquelle travaille Funk se compose non seulement d’une équipe qui travaille dans des bureaux, mais aussi d'un psychologue, un spécialiste du marketing numérique et un chiropraticien qui soigne les sans-abri gratuitement.

Andrew Funk
Andrew Funk

Funk souhaite toucher la conscience des joueurs de poker, qui ont peut-être du mal à accepter le fait que le poker n’apporte pas grand-chose à la société.

D’ailleurs, un certain nombre de joueurs professionnels ont déjà commencé à s’impliquer dans le caritatif. On connaît notamment très bien le travail de Phil Gruissem et Liv Boeree avec REG.

Beaucoup de joueurs aimeraient sûrement être impliqués mais ne savent pas par où commencer.

Andrew Funk est présent à Barcelone depuis quelques jours, et il n’hésite pas à parler de son initiative à autant de joueurs que possible.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur homelessentrepreneur.org.

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire