Le poker réducteur de stress selon une étude ?

stressball
Une petite partie pour déstresser ?

Selon une étude d'une Université canadienne, le poker pourrait aider à réduire le stress.

Qui l'eut crû ? Alors que de nombreux articles stratégiques conseillent (à juste titre) de prendre garde au tilt et d'aller prendre l'air en cas de premiers symptômes de ras-le-bol psychologique, une Université du Canada viendrait de faire paraître les résultats étonnants de l'une de ses études. Celle-ci se serait attachée à mesurer le niveau de cortisol de sujets engagés dans une partie de poker.

A l'instar de l'adrénaline, cette autre hormone du stress ne se trouve bénéfique que sur le court terme, ou dans le cadre de ses cycles normaux de production (secrétée par le cortex de la glande surrénale, elle participe notamment au maintien énergétique du corps et à la régulation de certaines de ses fonctions tout au long de la journée).
Passé cela, une production élevée et continue peut se montrer néfaste, toxique pour le cerveau, et peut même faire apparaître des immunodéficiences avec infections.

Alors qu'une précédente étude avait déjà conclu que le jeu en ligne était bénéfique pour notre encéphale, les résultats de cette supposée étude auraient cette fois démontré que le niveau de cortisol des individus avait décru au fur et à mesure du déroulement du jeu. Le poker serait donc un facteur réducteur de stress !

Toujours selon cette -hypothétique- étude, les sujets sélectionnés devaient jouer à la table de poker tandis que les chercheurs mesuraient leur niveau de cortisol, à intervalles réguliers du jeu, les mesures faisant finalement apparaître que ce taux avait baissé de 17% entre le début et la fin de la partie.

Selon l'équipe des chercheurs, la raison pour laquelle l'hormone se trouve réduite tient en ce que les joueurs doivent se concentrer sur le jeu, leur permettant d'oublier leur vie quotidienne.

D'un point de vue général, il est couramment admis que tout passe-temps permettant aux individus de faire évader leur esprit et de penser à autre chose est toujours bénéfique en ce sens. Mais voilà tout de même ici un bel argument scientifique (?) à l'usage des amateurs de poker face à ses détracteurs !

Derniers Blog Posts »