Leon Tsoukernik : « Je suis le seul vrai pro à table »

Leon Tsoukernis
photo Neil Stoddart

On ne peut pas dire que Leon Tsoukernik soit une star du poker à proprement parler. On ne peut pas dire non plus qu’il soit un « pro » comme on l’entend habituellement. Et pourtant, il est pleinement impliqué dans le poker.

Propriétaire de la plus grande salle de poker d’Europe, le King’s Casino de Rozvadov, Tsoukernik était le seul amateur à la table finale du Super High Roller à 50 000 € de Prague la semaine dernière.

Il a surpris tout le monde, sauf peut-être ses proches, en battant Charlie Carrel et en remportant donc le dernier Super High Roller de l’histoire de l’EPT (voir plus bas).

Son casino a accueilli des centaines de pros notamment pour des parties à 500€/1000€ en heads-up, et Tsoukernik est aussi très connu pour son style de jeu imprévisible qui fait sensation.

Il n’avait encore atteint aucune place payée jusqu’ici (hormis sur un tournoi en Autriche en 2011). Mais ceux qui le connaissaient savaient toutefois que son style pourrait très bien lui permettre d’aller au bout un jour.

Tandis qu'à l’EPT Prague il jouait donc à domicile en République Tchèque, maintenant, c’est fait.


Est-ce que c’est important pour toi d’avoir remporté le tout dernier Super High Roller à 50 000 € de l’EPT ?

C’est l’un des tournois les plus prestigieux du monde, organisé qui plus est par le plus grand organisateur de tournois d’Europe. C’est vraiment un titre qui me tient énormément à cœur.

Tu as beaucoup joué en high stakes dans ta vie. On se demande si ça représente vraiment quelque chose pour toi.

tsouk1
Un titre qui vaut plus que de l'argent.

Ça représente forcément plus que 741 000 €.

Est-ce que le trophée va trôner dans le King’s Casino ?

Nous avons une vitrine dans laquelle nous exposons des bracelets célèbres, comme ceux de Pius Heinz et Fedor Holz. Celui-ci y aura sa place aussi.

À table, on t’a entendu faire quelques commentaires sur des « soi-disant pros ». Est-ce que c’était juste pour agacer Charlie ?

Non, pas du tout. C’est quelque chose que j’essaye toujours d’expliquer aux pros. Je suis le seul vrai pro à table.

Ah bon ?

Parce que moi je récupère le rake, et eux le payent. C’est aussi simple que ça.

Après, c’est évidemment juste pour faire tilter les joueurs. C’est un moyen comme un autre de le faire.

J’aime bien aussi les mains comme 7-2. J’y perds beaucoup d’argent, mais c’est sympa quand on gagne.

Cela crée une dynamique étrange à table parfois. Les gens les jouent comme si c’était des as.

C’est une question d’image. À ton avis, qu’a pensé Charlie quand je jouais avec 7 et 2 ?

Que j’avais un as. S’il ne touche pas de deuxième paire au turn, il se couche.

À la river, tu paraissais encore plus fort. Impossible que Charlie pense que tu avais un deux.

Ce dont j’étais sûr, c’est qu’il ne suivrait pas si j’allais à tapis. Donc j’ai vite pris la décision de faire une mise plus prudente. Plus tard, il m’a confié que j'en ai tiré le maximum et que si j’avais misé plus, il se serait couché.

L’EPT disparaît, mais de nombreux autres circuits sont déjà passés par le King’s Casino. Penses-tu que la situation géographique deviendra plus importante que les marques dans le futur ?

Salle de poker au Kings casino de Rozvadov
"Le poker live doit se jouer dans des lieux pratiques et sympas."

Le poker live doit être pratique et sympa. Quand les joueurs prennent une semaine entière pour un festival, ils veulent que ce soit abordable financièrement et dans un endroit sympa.

Ils veulent de la bonne cuisine, de bonnes chambres, et c’est ce qu’on essaye de faire à Rozvadov.

Et ce, peu importe qui organise le tournoi.

L’essentiel est de devenir une véritable destination de poker. On parle de l’EPT, pas du « Hilton ». À Rozvadov, nous proposons de tout : des tournois internationaux aux petits tournois locaux à 50 €.

C’est comme ça qu’on s’est établi comme une destination de poker dans le monde entier. Les gens viennent ici pour jouer au poker, de la même manière qu’ils voyagent pour aller skier, jouer au golf, etc.

Le poker a vraiment besoin de destinations attractives. Comment faire de Rozvadov une destination plus attractive ?

C’est facile d’accès et les hôtels autour du King’s sont très abordables. Le King’s est vraiment idéal pour certains tournois. Tous les joueurs ne veulent ou ne peuvent pas dépenser 400 dollars par nuit.

Le King’s ressemble beaucoup à un casino américain. L’espace de jeu mesure 5 600 m², pour 400 employés et 160 tables.

En 2017, nous allons ouvrir un autre hôtel de 500 lits, avec un spa de 700 m² et un autre hall de jeu de 1 800 m².

D. O.

NDLR: L'établissement sera en outre le nouvel hôte des WSOP Europe à partir de 2017.

---

Le Directeur du casino de Rozvadov remporte le Super High Roller de l'EPT Prague

(14/12/16)

Leon Tsoukernik HR Prague
Leon Tsoukernik (crédit photos : Neil Stoddart, PokerStars)

Leon Tsoukernik, Directeur du célèbre King's Casino de Rozvadov, a dominé le jeune talent Anglais Charles Carrel la nuit dernière pour remporter le tout dernier tournoi Super High Roller de l'European Poker Tour, et 741 100 €.

De nombreux joueurs de poker renommés avaient déjà pu inscrire leur nom au palmarès des tournois Super High Roller de l'EPT, tels que Viktor Blom, Erik Seidel ou encore Ole Schemion.

C'est donc cette fois un amateur qui a réussi l'exploit, mais pas n'importe lequel.

Pour la toute dernière de l'European Poker Tour, le Super High Roller à 50 000 € attirait naturellement de grosses convoitises.

Bien que le nombre d'entrées aura été légèrement inférieur à celui de l'an passé (49 contre 56), le parterre aura donc sans surprise réuni l'élite du poker, avec parmi les participants les noms de Steve O’Dwyer, Mustapha Kanit, Sam Greenwood, Juha Helppi, Vladimir Troyanovskiy, Max Silver, Davidi Kitai, Justin Bonomo, le November Nine Vojtech Ruzicka, Anthony Zinno, Ole Schemion ou encore Isaac Haxton.

Les Français Jean-Noël Thorel et Bertrand 'ElkY' Grospellier étaient également de la partie, sans réussite à l'arrivée puisque ElkY aura même terminé à la bulle (8è) du tournoi.

Mais l'histoire de ce tournoi aura été écrite par deux autres joueurs, Leon Tsoukernik donc, et Charlie Carrel, déjà vainqueur de plusieurs High Rollers (EPT Grand Final 2015, EPT/UKIPT Dublin 2016, et du WPT Prague il y a moins de deux semaines) dans sa jeune carrière.

Un duel de titans

Les deux auront perdu leur premier tapis durant les premiers niveaux à la même table. Puis ils se seront retrouvés encore l'un à côté de l'autre pour leur seconde tentative.
A la fin du Jour 1, c'est Carrel qui était beaucoup mieux parti que Tsoukernik.

Charles Carrel vs Leon Tsoukernik
Un duel qui aura tenu toutes ses promesses.

Mais à la fin du Jour 2, c'est ce dernier qui pointait en tête. Les deux hommes allaient alors se retrouver en table finale et offrir beaucoup d'action.

Après un coup mémorable avec 7-2 (qui trouvait sa quinte face aux deux paires de Carrel), Tsoukernik s'envolait avec la même quantité de jetons que ses trois adversaires restants cumulés.

Beaucoup attendaient et espéraient un heads-up entre lui et Carrel, et c'est ce qui se produisit, avec le vétéran Juha Helppi en avant-dernière victime d'une table finale qui aura duré 6 heures.

Tsoukernik démarrait le duel final avec un avantage de 3 contre 1 en jetons. Et la confrontation n'aura elle duré qu'une petite demi-heure.

Le futur champion allait se montrer chanceux sur la dernière main, avec K-J contre l'A-K de Carrel, mais sa victoire ne souffre d'aucune contestation.

De manière surprenante il ne s'agit que de la deuxième place payée dans un tournoi live pour Leon Tsoukernik, qui n'avait jusque là remporté que 33 020 € en terminant 2è (sur 79) du tournoi principal du CAPT Innsbruck en Autriche en 2011.

Résultats complets Super High Roller EPT Prague à 50k$

49 entrées (39 joueurs + 10 ré-entrées) - Prizepool 2 352 735 €

1- Leon Tsoukernik (cz) - 741 100 €
2- Charlie Carrel (england) - 535 250 €
3- Juha Helppi (fi) - 341 150 €
4- Viacheslav Buldygin (ru) - 258 800 €
5- Paul Newey (england) - 200 000 €
6- Julian Thomas (de) - 152 915 €
7- Anthony Zinno (us) - 123 520 €

Veuillez correctement remplir les champs requis !

Erreur !

Vous devez attendre 3 minutes avant de pouvoir poster un nouveau commentaire.

Aucun commentaire

×

Sorry, this room is not available in your country.

Please try the best alternative which is available for your location:

Close and visit page